Culture

Deux « Dick Run Claires » se battent pour savoir qui a copié l’autre

« Je pense que nous devrions organiser une compétition. Un bitathlon. »
Sandra  Proutry-Skrzypek
Paris, FR
4.2.19
Dick Run Claire
Image via @dick_run_claire

Cet article a été traduit par VICE France.

Nous vivons dans un monde de possibilités infinies. Nous pouvons prendre l'avion et nous rendre où bon nous semble en quelques heures, transformer notre passion pour la weed en business ou simplement rester allonger au lit et scroller le savoir collectif de l'humanité sur notre smartphone. Un océan de choix de vie s’offre à nous, une mosaïque de chemins balisés et tordus vers différentes opportunités, des portes infinies qui n’attendent que d’être ouvertes… même les métaphores abondent.

Et pourtant, parmi toutes ces options, deux inconnues prénommées Claire ont choisi de dessiner des bites sur une application de running. Mais au lieu de se rencontrer et de tisser des liens profonds autour de cette pure coïncidence, elles se sont lancées dans une étrange guerre des mots en ligne, car apparemment, ce monde est trop petit pour deux Dick Run Claires.

Le mois dernier, VICE a interviewé l'une d’elles – une joggeuse de 33 ans, originaire du New Jersey, qui suit des itinéraires en forme phalliques et publie les résultats sur Instagram depuis quelques années. « J'adore courir, c'est mon exercice préféré. Et dessiner une bite géante à travers une ville, c’est vraiment un bonus », nous a-t-elle confiés.

Publicité

Cette histoire amusante n’a pas été du goût de l'écrivaine et comédienne Claire Wyckoff, originaire de Los Angeles :

@VICE Vous avez écrit un article sur « Dick Run Claire ». Cette femme me suit, vole mes itinéraires et maintenant vous faites sa promotion. Cherchez-moi sur Google. Vérifiez par vous-même. Pouvez-vous, s'il vous plaît, retirer votre article ? Ou en écrire un sur le vol de Dick Run ? Merci.

Wyckoff affirme qu’elle faisait des « dick runs » à travers l'Amérique depuis des années avant que l’autre Claire ne vienne lui voler son idée. « Ça ne me dérange pas, qu’elle fasse des dick runs. Ce qui me dérange, c’est qu’elle agisse comme si elle les avait inventés, sans me créditer », a-t-elle déclaré à Refinery29.

Depuis, Wyckoff a indiqué sur son compte Instagram qu’elle est la version originale de Dick Run Claire. Elle a également fait ressortir de forts parallèles entre les dick runs de l’autre Claire et ses propres… œuvres. « Elle a fait un trajet en forme de branlette. Quelle garce, elle a copié ma branlette ! » s’est-elle plainte à BuzzFeed News.

Elles ont aussi fait des trajets en forme de vagin étrangement similaires.

« Je pense que nous devrions organiser une compétition, a déclaré Wyckoff à BuzzFeed News. Un bitathlon. »

De son côté, l’autre Claire a juré à Refinery29 qu’elle ne connaissait pas l'existence de « OG Dick Run Claire » avant le début du drame. « Je pense qu'il y a suffisamment de routes pour que nous puissions tous courir à notre aise », a-t-elle déclaré à Refinery29. Malheureusement, elle n’a pas encore répondu publiquement au défi lancé par son homonyme.

À vous de tirer vos propres conclusions sur les compétences relatives de ces deux Claires, mais soyons sérieux un instant. L’amour étrange de ces deux Claires pour les trajectoires en forme de glands et de testicules ne devrait-il pas les rapprocher, et non les séparer ? Notre société actuelle n'est-elle pas déjà assez remplie de haine et de division ? Toutes les Dick Run Claires ne peuvent-elles pas s'entendre ?

Attendez – en fait, non. Laissez tomber. Apportez le bitathlon !

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.

This article originally appeared on VICE US.