Crime

Un engin explosif improvisé blesse 15 personnes dans un restaurant de Mississauga

Les suspects sont toujours en cavale et on ne connaît pas encore leur motif.
25.5.18
La photo des suspects, fournie par la Police régionale de Peel.

La police est présentement à la recherche de deux hommes après une explosion dans un restaurant indien de Mississauga, en Ontario, qui a blessé 15 personnes tard jeudi soir. Le motif du crime n’est pas encore connu.

Trois personnes ont été transportées d’urgence à un hôpital de Toronto, un homme de 35 ans et deux femmes âgées de 62 et 48 ans. Ils sont grièvement blessés, mais le personnel médical affirme que leur état de santé est maintenant stable. Les autres victimes sont âgées de 23 à 69 ans.

Publicité

Deux fêtes d’anniversaire avaient lieu dans ce restaurant, Bombay Bhel, lorsque deux hommes sont entrés, ont déposé un engin explosif improvisé et ont pris la fuite, d’après le sergent Matt Bertram. La police a reçu l’appel concernant l’explosion aux alentours de 22 heures 30.

Rafael Concaceicao, un étudiant, se trouvait sur la terrasse d’un restaurant voisin lorsque la bombe a explosé. « C’était l’anniversaire d’un enfant. Tout a été détruit. Il y avait beaucoup de sang sur le sol. Plusieurs personnes criaient, a-t-il raconté à la CBC. Ils essayaient de courir vers l’extérieur du restaurant. Il y avait un gars qui avait de la vitre dans les yeux. Plusieurs personnes saignaient abondamment. »

« Toutes les ressources policières sont présentement déployées afin de retrouver les auteurs de ce crime épouvantable », a déclaré aux reporters la chef de police de Peel, Jennifer Evans, ce matin. Tous les services de police du grand Toronto ont été avisés et recherchent les suspects en cavale.

Le premier est décrit comme étant un homme dans la mi-vingtaine, trapu, mesurant entre 5 pieds 10 et 6 pieds. Il portait un jean bleu foncé, un chandail à capuchon foncé et une casquette de baseball à visière grise. Son visage était couvert d’un tissu noir.

Le deuxième homme était mince, avait la peau pâle et mesurait entre 5 pieds 9 et 5 pieds 10. Il portait un jean bleu délavé, un chandail à capuchon foncé, un t-shirt gris et des souliers de skate foncés. Son visage était également couvert. Le sergent Bertram a dit aux médias qu’ils n’auraient rien dit : ils sont simplement « entrés, ont déposé l’engin et sont repartis aussitôt ».

« Rien n’indique qu’il s’agisse d’un acte terroriste ou d’un crime haineux », a dit la chef Evans, ajoutant au passage que pour l’instant, aucune hypothèse n’a été écartée et que l’enquête n’en est qu’au début.

La police n'a pas encore obtenu le mandat de perquisition, donc n’a pas encore commencé à enquêter dans le bâtiment. Cependant, des policiers ont dégagé des débris de la scène du crime et se sont assurés qu’il n’y avait pas d’autres engins explosifs dans le périmètre.

« Ce n’est pas le Mississauga que je connais », a déclaré la mairesse de la ville, Bonnie Crombie, qualifiant cet attentat d’ « acte haineux ».

« Les gens qui ont commis ce geste doivent payer pour leur crime et être traduits en justice », a-t-elle ajouté. D’autres politiciens ont exprimé leur soutien, dont la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, et, de l'étranger, la ministre indienne des Affaires étrangères, Sushma Swaraj.