Publicité
Société

Dix questions que vous avez toujours voulu poser à une femme de ménage

« Je suis entrée avec des clients dans leur appartement, et le père était étendu sur le plancher, mort. C'était épouvantable. »

par Friederike Schütt; traduit par Normand Belhumeur
09 Octobre 2019, 7:03am

Photos Eva L. Hoppe

Elle ne les cherche pas, mais Natalia* connaît la plupart des secrets de ses clients. Elle a commencé dans le métier très jeune, avec sa mère. Elle a ensuite été serveuse puis vendeuse, avant de revenir au ménage il y a dix ans. L’an dernier, elle a fondé sa propre entreprise de ménage à domicile, et ses clients sont surtout des personnes âgées et financièrement à l’aise.

Je l’ai rencontrée pour qu’elle me raconte, entre autres, quelles sont les pires horreurs qu’elle a eues à nettoyer, combien de fois elle est tombée sur des sextoys et si elle a déjà vu des cadavres.

VICE : Quelle est la pire horreur que vous avez eue à nettoyer ?
Natalia : Je dirais que c’est la cuvette couverte d'excrément d’un vieil homme. Étrangement, ça arrivait souvent. La seule explication que j’ai pu trouver, c’est qu’il le faisait debout. Une autre fois, à plusieurs, il nous a fallu 18 heures pour nettoyer une cuisine. Le propriétaire était super riche et le mobilier était beau, mais extrêmement sale. Mon patron, à l'époque, avait accepté le contrat seulement parce que c’était vraiment bien payé.

Est-ce que vous êtes déjà tombée sur un mort ?
Oui. C’est la pire chose que j’ai vécue au travail. Je suis entrée avec des clients dans leur appartement, et le père était étendu sur le plancher, mort. C’était épouvantable. Une chose semblable m’est arrivée plus tard, mais cette fois-là j’étais seule. J’ai trouvé une femme couchée sur son lit, la tête enfoncée dans l’oreiller. Pendant un moment, j’ai été incapable de bouger, j’étais en état de choc. Après, j’ai appelé les urgences. Depuis, j’ai toujours peur de tomber sur un mort.

1524589771058-cleaning

Est-ce que vous trouvez souvent des sextoys ?
Ça ne m’est arrivé qu’une seule fois. J’ai trouvé un vibromasseur enveloppé dans une serviette en faisant le lit d’une femme de 80 ans. Quand elle s’est rendu compte que je l’avais probablement vu, elle est restée calme. Elle m’a juste dit : « Bon, on se connaît depuis assez longtemps. »

Quel est le secret le plus personnel que vous avez découvert ?
Je parlais avec une de mes clientes de longue date, une veuve de 85 ans qui avait toujours l’air en colère et amère, et elle m’a confessé qu’elle n’avait jamais aimé son mari. Son premier amour était mort à la guerre et l’homme qu’elle avait épousé plus tard était le plan B. Dès lors j'ai pu comprendre pourquoi elle était perpétuellement de mauvaise humeur.

« C’est triste à dire, mais, pour beaucoup de personnes, la femme de ménage est la seule personne avec laquelle ils ont régulièrement des échanges »

Est-ce que vous travaillez sans arrêt pendant les heures « facturées » ?
Je dirais que je passe environ un quart de mon temps à ne pas travailler : je consulte mon téléphone, je vais fumer une cigarette dehors, je vais chercher quelque chose à manger. Mais beaucoup de mes clients, surtout les plus âgés, n’y voient aucun problème, parce que je ne suis pas chez eux seulement pour faire le ménage. Je leur tiens aussi un peu compagnie. Parfois, je prends un café avec eux, on va se promener ou on s’assied et on jase. C’est triste à dire, mais, pour beaucoup de personnes, la femme de ménage est la seule personne avec laquelle ils ont régulièrement des échanges. Un homme âgé m’a même déjà proposé de partir en voyage sur un voilier, mais j’ai trouvé que ça allait trop loin.

Combien de vos clients font le ménage avant votre arrivée ?
Quelques-uns le font, ce qui fait que la journée de travail est plutôt ennuyante. Je me demande ce qu’ils attendent de moi exactement. J’essuie quelques tables, je fais les poussières ici et là.

Comment réagissent les hommes que vous rencontrez quand vous leur dites ce que vous faites dans la vie ?
Habituellement, ils trouvent ça très bien. Hélas, je pense que ça a à voir avec l’instinct primaire : si une femme fait bien le ménage, ils y voient le signe qu’elle serait une femme adéquate. Ça ne me dérange pas qu’on me voie comme ça. En général, je ne me préoccupe pas vraiment de ce que les gens pensent de moi.

Avez-vous déjà été attirée par un client ?
Non, par contre plusieurs m’ont fait des avances. Un client m’a déjà carrément offert 80 euros pour une relation sexuelle, et j’ai refusé poliment. J’ai commencé à faire le ménage, et lui, il s’est assis dans le canapé et a mis un film porno. Je lui ai demandé plusieurs fois d’arrêter, mais il m’a ignorée. Je suis partie et j’en ai parlé à mon patron. Dans des situations comme celle-là, c’est bien d’avoir quelqu’un vers qui se tourner pour vous débarrasser d’un client sans risque de perdre votre travail.

*Le prénom de la personne interrogée a été changé pour préserver son anonymat et celle de ses clients.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.

Tagged:
ménage
job
femme de ménage
vie active