Publicité
Munchies

Hey les Parisiens, venez picoler avec la crème des vignerons naturels

On vous file des places pour le salon « Sous les pavés, la vigne » histoire de célébrer Mai 68 à coups de quilles.

par Munchies Staff
25 Avril 2018, 3:35pm

Photo de Diletta Sereni.

Est-ce que vous connaissez une façon plus appropriée de fêter l'anniversaire de Mai 68 que celle qui consiste à vider quelques bouteilles de pif avec la crème des vignerons naturels et à étancher votre soif de révolte dans une forme de « désobéissance » liquide ?

En plus de bien porter son nom, « Sous les pavés, la vigne », le salon des vins actuels et naturels organisé par Nouriturfu, a lieu les 5, 6 et 7 mai prochain à la Bellevilloise. Au menu de cette 6e édition, vignerons, brasseurs et distilleurs (bio ou en biodynamie) viendront présenter leurs bébés.

LIRE AUSSI : Le vin nature est son étiquette

Antonin Iommi-Amunategui, créateur du salon, appelle à rejoindre les « Jajarricades » et à célébrer les « bons jus » tout en rappelant le lien entre « les revendications libertaires de 68 et la rébellion agricole et urbaine qui accompagne le vin nature ».

Les visiteurs (rebaptisés « manifestants » pour l’occasion) pourront aussi inventer leur propre « slogan liquide » – le meilleur habillera ensuite la cuvée d’un vigneron participant au salon et son auteur repartira avec un carton de bouteilles.

Autre moment attendu, un procès durant lequel Me Éric Morain – avocat qui a défendu des vignerons comme Olivier Cousin ou Alexandre Bain – croisera le fer avec un procureur devant jurés et témoins. « Ça va être le procès du vin naturel avec de vrais argumentaires, une délibération et un verdict », précise Antonin.

Il y aura aussi des choses plus sérieuses sur le salon avec notamment un débat intitulé Mai 2018 : le temps de la révolution (agricole) est-il enfin venu ? avec Marie-Monique Robin, spécialiste ès pesticides et Monsanto.

En clôture du salon, les curieux pourront se rendre à l'avant-première de Wine Calling, un documentaire tourné en plein Jajakistan, cette « île sauvage de vins naturels imaginée par Loïc Roure et les vignerons du Roussillon où tout le monde s'entraide », ajoute Antonin.

LIRE AUSSI : Avec le vigneron qui transforme la lave en vin

Enfin, sachez que si vous vous pointez, le vin que vous cracherez sera transformé en liqueur avec l’aide du maître en la matière, l’australien Peter Bignell dont on vous racontait les exploits. « J’ai galéré avant de trouver une distillerie qui accepte de le faire, raconte Antonin. On m’a répondu que personne n'allait mettre ça dans un alambic et que c'était dégueulasse. »

Finalement, c'est la distillerie O'Baptiste qui s'y colle. Si vous avez envie de participer, l'entrée est à 10 balles mais comme on est plutôt avenant – et partenaire de l’événement - on vous fait gagner des places. Il suffit d’ajouter votre nom ci-dessous et de faire confiance à la vie.


« Sous les pavés, la vigne », les 5, 6 et 7 mai à la Bellevilloise, 21 rue Boyer 75020 Paris