Publicité
Sports

L'ex-star du foot féminin Mia Hamm défend une gamine exclue pour son look masculin

Mia Hamm et son ancienne coéquipière en sélection américaine Abby Wambach sont montées au créneau pour défendre une gamine de 8 ans dont l'équipe a été exclue parce qu'elle ressemblait trop à un garçon.

par VICE Sports
07 Juin 2017, 8:54am

C'est un débat récurrent dans le monde du sport. Certaines athlètes, dont les performances ou l'apparence sont jugées trop "masculines" par leurs rivales ou par les officiels, sont pointées du doigt, voire moquées pour leur aspect trop viril. Ainsi, la championne olympique du 800 mètres Caster Semenya avait même été contrainte de passer des tests de féminité pour légitimer sa présence sur les courses femmes de sa discipline, provoquant une polémique d'ampleur.

Si l'affaire n'est pas allée aussi loin aux Etats-Unis, le cas de Milagros "Mili" Hernandez a fait grand bruit outre-Atlantique, comme le rapporte la BBC. L'histoire est aussi simple que désolante : cette petite fille de 8 ans aux cheveux courts joue au foot dans une équipe qui participait à un tournoi à Omaha, dans le Nebraska. A cause de son apparence trop "garçon manqué", son équipe a été exclue de la compétition, malgré les efforts répétés de son père, qui a montré aux officiels de la compétition les documents administratifs prouvant que sa fille en était bien une.

Tout est parti d'une équipe adverse, qui s'était plaint en accusant Mili d'être un garçon et donc de fausser la donne dans ce tournoi. Interrogé sur l'affaire par le Washington Post, son père ne décolérait pas : « Ils m'ont dit que ce n'était pas la peine de discuter, ce n'est pas une manière de traiter les gens, encore moins les enfants. » Sa fille non plus d'ailleurs, qui ne s'attendait pas à se retrouver au coeur d'une telle polémique : « Ce n'est pas parce que je ressemble à un garçon que j'en suis un. Ce n'est pas une raison pour disqualifier mon club », a déclaré la jeune fille, attristée et indignée.

Heureusement pour elle, l'ancienne star du soccer Mia Hamm a eu vent de l'affaire et a décidé de lui apporter son soutien. Elle l'a invitée à venir jouer dans l'équipe première de son centre de formation en signe de solidarité et surtout de protestation contre la sanction. Abby Wambach, une autre ancienne gloire de la sélection américaine, lui a adressé une vidéo sur Instagram où elle lui apporte tout son soutien : « Mili, ne laisse jamais quiconque te dire que tu n'es pas parfaite telle que tu es. J'ai gagné la Coupe du monde avec mes cheveux courts. »

Lundi, les parents de Mili ont exigé réparation après l'incident. Le club a pour sa part déposé un recours auprès de la fédération de football du Nebraska pour discrimination de genre.