Axl Rose en a marre d'être un mème

Le chanteur des Guns N' Roses en a assez qu'Internet se foute de sa gueule parce qu'il est gros, alors arrêtez svp.
8.6.16

Presque 30 ans après "Welcome to the Jungle" (oui, 30 ans), Axl Rose semble avoir découvert une autre jungle, qui le fait encore plus flipper que celle - tout aussi métaphorique - de Los Angeles : Internet. Alors qu'il semblait enfin s'extraire vaguement de l'état global de ramasse dans lequel il est plongé depuis une vingtaine d'années, grâce notamment à la tournée de reformation de Guns N' Roses annoncée en avril dernier, ce bon vieux Axl n'a rien trouvé de mieux à faire que de demander à Google de supprimer une photo de lui devenue un mème relativement médiocre au fil des ans : Fat Axl.

Il faut dire qu'au sommet de sa gloire (disons 1987-1993, en étant sympa), Axl était plutôt beau gosse, pour autant qu'un mec qui porte en permanence un bandana et des santiags puisse être jugé "beau gosse". En tout cas, aucun bourrelet ne débordait de ses pantalons en cuir, et il pouvait passer son temps torse nu sous un perfecto sans que personne ne trouve à y redire. Mais le temps passe et fait son office, bourreau universel et implacable. Et en 2010, Axl Rose ne se promenait plus torse nu. Axl était un peu gros, il faut bien le dire.

Et c'est ainsi qu'une photo prise cette année-là par un photographe du Winnipeg Free Press, lors d'un concert, s'est retrouvée détournée par une armée de petits malins sur Internet, qui en ont donc fait un mème. Concrètement, sur la fameuse photo, on voit Axl sous un jour assez défavorable, engoncé dans une chemise qui semble appeler à l'aide alors que son visage bouffi est déformé par l'effort intense que réclame évidemment une interprétation de Sweet Child O' Mine à faire pâlir tous les clients des karaokés de Belleville. Du reste, le mème suit un format classique, avec du texte ajouté en haut et en bas en typo Impact Bold, généralement des paroles de GnR qui ont été détournées pour parler de bouffe (bravo à tous ceux qui ont immédiatement pensé à The Spaghetti Incident, vous remportez une Pastabox). Si on est tout à fait honnête, c'est pas hyper drôle. Internet a déjà fait mieux.

Mais ça, Axl s'en fout. Tout comme il se fout que la photo ait six ans, ou encore que le mème existe depuis plus de quatre ans et que plus personne n'y ait touché depuis des lustres. Lui, ce qu'il veut, c'est que personne ne tombe sur cette image alors qu'il a bien l'intention de relever les compteurs avec sa tournée. Il a perdu du poids, et il ne laissera personne dire qu'il est gros. Mieux encore : il est en guerre contre le fat shaming, contre Internet, contre le monde. Et c'est ainsi que, comme le rapporte le site Torrentfreak, son entourage a fait une requête officielle auprès de Google pour exiger que la fameuse photo soit effacée d'Internet. Car comme chacun sait, il suffit de demander pour que ces choses-là disparaissent. Très concrètement, il exige qu'une grosse vingtaine d'URLs, dont un certain nombre renvoient vers Blogspot, soient supprimées.

Pour faire valoir son droit à l'image bafoué, le plaignant William Bruce Bailey - son vrai nom, donc - affirme que le photographe s'était engagé à céder les droits de toutes les photos prises pendant le concert, et qu'il détient donc théoriquement ces fameux droits, y compris lorsque la photo est modifiée et/ou qu'on y ajoute du texte. Sauf que le photographe assure de son côté ne pas se souvenir d'avoir signé un quelconque document. Et que concrètement, tout cela ne pèse pas bien lourd face à la puissance des masses avides de lol et de la société-internet.

Axl est donc sur le point de découvrir l'existence de l'effet Streisand, et on peut s'étonner que personne n'ait songé à le prévenir plus tôt. De nombreux médias se sont déjà fendus d'un article sur le sujet, faisant ainsi découvrir à une nouvelle génération de loleurs l'existence d'un mème tombé en désuétude qui n'en demandait sans doute pas tant pour connaître une deuxième vie. Surtout qu'Axl Rose n'est pas la première célébrité américaine à se faire avoir par l'effet Streisand après avoir tenté de faire supprimer des choses qui les ennuyaient sur Internet. En 2013, Beyoncé avait tout donné pour faire disparaître quelques photos peu flatteuses prises lors de sa performance à la mi-temps du Superbowl ; et bien sûr, tout ce qu'elle était parvenue à faire, c'est à rendre les photos en question bien plus célèbres. Bien avant cela, ces gros malins de Metallica s'étaient attirés les foudres des internautes mélomanes en s'en prenant publiquement à Napster, implorant le public de pleurer sur leur sort parce qu'on piratait les disques dont ils avaient déjà vendu quelques dizaines de millions d'exemplaires. Résultat : des mèmes, évidemment.

En attendant, si ça vous branche, vous pouvez toujours aller voir la (quasi) totalité du line-up originel de Guns N' Roses interpréter ses tubes de façon un peu poussive sur scène, plus quelques morceaux de l'ignoble Chinese Democracy. Avec un peu de chance, vous pourrez même voir Axl chanter avec AC/DC. Une petite victoire contre le temps qui passe, pour lui. Mais pour gagner contre Internet, ça va être plus compliqué.