Skate

Téléphones, épices et planches à roulettes : tout ce qu'il faut savoir sur le prochain contest de skate parisien

On a passé un coup de fil à Fred Demard, le boss du mag de skate Soma, pour savoir ce quels sont les ingrédients d'une vidéo de skate qui défonce.

par Maxime Brousse
22 Mars 2017, 4:30pm

Cet article a été réalisé en partenariat avec SOSH dans le cadre du concours SOSH HIGHLIGHT. Pour plus d'informations veuillez cliquer ici.

Après le succès de la première édition du Sosh Highlight l'an dernier, Sosh a décidé de remettre le couvert. Le contest entièrement filmé au smartphone est ouvert aux amateurs : les planche-à-roulistes que ça intéresse peuvent d'ores et déjà poster leur vidéo sur Instagram, pour tenter d'être sélectionnés dans la phase finale, au cours de laquelle ils affronteront des équipes de pros. Tout ce beau monde aura une petite semaine pour filmer la meilleure part possible, dans la joie et la bonne humeur. Histoire de mettre toutes les chances de votre côté, on a passé un coup de fil à Fred Demard, le boss du mag de skate Soma, qui rempile dans son rôle de juge du contexte.

Salut Fred, qu'est-ce qui fait une bonne part de skate selon toi ?
Il faut déjà que le niveau en skate soit bon, mais ce n'est pas ce qui est le plus important. Parce que de toute façon, il y a beaucoup de très bons skateurs. Ce qui fait qu'une part sort du lot, c'est qu'elle a plus de saveur qu'une autre. Soit elle est originale, soit elle est drôle... elle a plus de saveur, quoi ! Prends la vidéo Polar par exemple, il y a de la saveur tout le long. Tu prends la part de fin, de Kevin Rodriguez, c'est quand même vachement chouette. Même s'il y a des mecs bien meilleurs.

Je sais pas pourquoi je m'en prends à lui, mais il y a ce gars qui s'appelle Shane O'Neill, qui est super balèze. Vraiment, il est incroyable... Mais moi j'en n'ai rien à faire de voir une part de lui ! Il a un bon style, mais c'est un robot... Il ne fait pas rêver du tout, alors qu'il est incroyablement plus fort que tout le monde. Voir une part de lui, ça m'intéresse autant que de voir du motocross. Je me dis "Ha ouais super, je m'en fous". Alors qu'une part avec un gars qui skate de façon originale ou super créative, là c'est intéressant, tu as envie de la revoir, tu as envie de t'en inspirer.

Combien de parts de skate tu regardes par semaine, par jour ou par mois, et il y en a combien que tu aimes ?
Beaucoup trop, ça c'est sûr ! J'en vois tous les jours, et elles sont souvent bien. Je vois des débuts de part, je regarde pas le milieu et je vais voir la fin pour voir s'il y a un truc intéressant. Mais il y a beaucoup trop de contenu vidéo, on est bombardés ! Des petits clips, j'en vois au moins une dizaine par jour, mais ils sont oubliés le lendemain ou le surlendemain.

Après, il y a les vraies vidéos que tu attends depuis longtemps. Mais il n'y en a pas tant que ça. Et même elles, il m'arrive rarement de les revoir, parce qu'on est tellement bombardés de nouveautés. Alors qu'il y a quelques années, les vidéos on les connaissait par cœur : on bouffait la cassette jusqu'au bout de la bande. Et ça, c'est fini. J'ai cet exemple en tête en ce moment : la vidéo Polar, c'est la dernière que j'ai revue, mais je l'ai pas vue plus de cinq fois... Et encore, peut-être que j'exagère.

Donc pour toi, le niveau c'est pas ce qui compte le plus. Ça tombe bien, puisque le contest est ouvert aux amateurs. Il y en a que tu as envie de voir participer ?
Mes potes, haha ! Sinon, à Lyon, il y a toute une bande de bons : Quentin Boillon, Uryann Raudet, Michael Germond... Tous ces gars de Lyon.

On parle beaucoup d'un dénommé Chaussette, sur Soma. Lui, il a une manière de skater vraiment différente, justement...
Ha ouais, Chaussette et son pote Jojo, j'aimerais bien les voir ! C'est des locaux de Grenoble, donc je les connais bien. C'est vrai que j'adorerais les voir dans ce concours ! Jojo, ça va être compliqué parce qu'il est parti en voyage depuis bientôt deux ans. Un gars comme Chaussette, c'est loin d'être le meilleur au monde, mais il est marrant... Et Jojo, c'est pire encore. C'est une espèce d'acrobate, de saltimbanque... C'est complètement fou à voir !

Il y a quand même une frontière entre un style d'acrobate cool, et de la "jonglerie", non ?
Oui, parfois la frontière est mince entre l'originalité et le n'importe quoi, le skate de cirque.

Dans le skate, il y a une relation ambiguë avec les contests. Pour toi, c'est quelque chose qui bride la créativité, les compétitions ?
Je crois que maintenant, il y a les deux aspects dans le skate. Il y a le skate sportif avec les compétitions qui passent à la télé, et qui se dirige vers les J.O., et il reste le skate qu'on connaît et qu'on apprécie, et qui n'a rien à voir avec tout ça. C'est quand même loin d'être du sport, quoi ! Il y a les deux, donc il faut faire avec.

Tu peux très bien t'intéresser au skate et ne jamais regarder la Street League et compagnie. Moi, je m'en soucie même pas. Ça me perturbe pas plus que ça. À un moment oui, au début qu'il était question du skate au J.O., effectivement ça me perturbait. Et puis maintenant, c'est fait, et il se trouve que j'en n'ai rien à faire. Je regarderai pas, voilà. Je m'en fiche. Voilà ce que j'en pense.

Pour en revenir au Sosh Highlight : l'idée est d'associer skate et téléphone portable. Ça m'a tout de suite fait penser au film Hellphone, pas toi ?
Ha je vois pas du tout ce que c'est !

C'est avec l'acteur des Choristes. Il achète un téléphone diabolique et il trace en skate. Je crois que ça a été fait par le réal' de Brice de Nice.
Ha ouais, ça a l'air bien ! Haha, je me le note !

Tiens, puisqu'on parle des Choristes : la musique fait partie des éléments hyper importants dans une part de skate. Est-ce qu'il y a une part de skate qui utilise un morceau du groupe Téléphone ?
Du groupe Téléphone... Et oui ! Une excellente part de Jérémie Daclin dans une vidéo Cliché. Ça t'en bouche un coin, hein ? C'était sur "Un autre monde". La part est vachement bien, c'est dans la vidéo Bon Appétit. Et je trouve qu'elle va super bien. C'était surprenant, mais ça fonctionnait à mort. Par contre, je serais incapable de t'en citer une autre, de part avec du Téléphone. Ça reste rare, quand même !

On va continuer sur notre lancée : tu as une bonne anecdote qui implique des skateurs et des téléphones ?
Euh... On a fait une couv' de Soma, c'est un portrait de deux gars. On voit leur téléphone et les deux ont l'écran de leur téléphone complètement pété, comme 95% des skateurs. Je sais pas ce qui nous a pris, on a mis cette photo en couverture... On s'est dit "bon, allez, ça parlera aux skateurs", on a un peu plané je pense ! Et on a tout de suite regretté, parce que j'assumais moyennement : j'aurais préféré mettre une photo de skate. Et puis figure-toi qu'on a gagné lé prix de la meilleure couv' aux Awards européens du skate en 2013 !

Tu as un conseil, un avis à donner pour les gens qui vont participer ? Il faut faire des scénarios, des blagues ?
Des scénarios, c'est pas évident. Il faut bien y penser, parce que tu as vite fait de faire un truc ridicule... Mais parfois ça fonctionne. L'an dernier, la vidéo qui a gagné avait un scénario drôle : le gars débarque à Gare du Nord, il essaie de draguer, ça marche pas, puis il réalise que sa meilleure amie, c'est sa planche de skate. Le scénario est super naze, mais c'est vraiment drôle ! Donc s'il y a un conseil, c'est : de la saveur. Une part épicée !

Mais là, les gars n'ont que quelques jours pour filmer une part, alors que d'habitude, les skaters y consacrent des mois...
Oui, l'an dernier ils ont eu trois jours, vraiment, pour filmer. C'est balèze, c'est vraiment du travail : les gars qui participent à cette phase finale passent une semaine laborieuse. Mais ça vaut le coup. D'habitude, une part – même les clips qu'on voit sur Internet – les mecs passent plusieurs mois à la filmer. Pour qu'un clip de trois ou quatre minutes soit bien, il faut y consacrer du temps.

Pourtant, en quelques jours, les participants au Sosh Highlight arrivent à sortir une part qui tient la route...
Ha, ben peut-être que les mecs qui y passent des mois foutent rien, haha ! Non, sérieusement, c'est un véritable exploit. C'est dur. En si peu de temps, c'est vraiment balèze. C'est une très grosse contrainte. Après, la part fournie pour le Sosh Highlight, c'est pas celle qui va construire une carrière, mais c'est vachement bien. J'ai été très agréablement surpris, l'an dernier, par la technicité des clips. Il y avait des trucs moyens, mais il y avait aussi des vidéos vachement bien. J'ai trouvé ça vraiment cool, c'est un chouette concours.

On a hâte de voir les vidéos de cette année alors ! Merci beaucoup !
Je t'en prie, hésite pas à me rappeler si tu as d'autres questions. Je te souhaite un merveilleux après-midi, et à un de ces quatre !

Cet article a été réalisé en partenariat avec SOSH dans le cadre du concours SOSH HIGHLIGHT et a été créé indépendamment de la rédaction de VICE. Pour plus d'informations, veuillez cliquer ici.