Sports

Oleg Tinkov critique violemment Alberto Contador

« Je ne l'aime pas. Même dans l'équipe, la plupart des coureurs ne l'aiment pas. Il a fini par avoir une mauvaise relation avec à peu près tout le monde, à part son petit groupe d'Espagnols. »
5.10.16
C'était le bon vieux temps.

Le 1er octobre, le Tour de Lombardie a été la dernière course à laquelle a participé Oleg Tinkov en tant que propriétaire de l'équipe Tinkoff. Le magnat russe va en effet quitter le peloton et, avant de partir, il a accordé une interview au site Cyclingnews dans laquelle il critique violemment Alberto Contador, qui était son leader cette saison.

« Je le respecte en tant que coureur pour son passé, mais pas en tant que personne, a affirmé le milliardaire russe. Je ne l'aime pas. Même dans l'équipe, la plupart des coureurs ne l'aiment pas. Il a fini par avoir une mauvaise relation avec à peu près tout le monde, à part son petit groupe d'Espagnols ».

Tinkov semble vraiment en vouloir à Contador qui, il est vrai, déçoit depuis plusieurs années, lui qui n'est plus monté sur le podium du Tour de France depuis 2009, en dépit de ses succès sur la Vuelta (2012, 2014) et le Tour d'Italie (2015). « Je suis en colère contre lui. Nous n'avons pas gagné le classement World Tour parce que soit il est tombé, soit il était malade, soit il a abandonné. Il n'a pas couru le Tour de Lombardie, je ne sais pas s'il l'a fait exprès, mais je n'aime pas ça. C'est de la merde. Avec tout l'argent qu'il gagne, ça ne devrait pas arriver. Valverde était malade trois jours avant la course mais il était en Lombardie et il a fini dans le Top 10. C'est la classe. »

Et du coup le cycliste espagnol n'était pas invité à la soirée d'adieu de l'équipe. Tinkov toujours « Je lui ai dit : "Tu es malade, reste à la maison, ou sinon tu vas rendre les autres malades avant les Mondiaux". La fête est meilleure sans lui parce que c'est une personne triste. Il ne veut jamais vraiment boire de champagne et il fait toujours attention à ce qu'il mange parce qu'il ne pense qu'à gagner le Tour en juillet. Il était comme ça en novembre dernier à Moscou. C'est une attitude stupide, c'est pour ça qu'il n'arrête pas de tomber, il est trop dur avec lui-même, trop concentré. Peter [Sagan] est plus relax et ça se passe mieux. Les gars toujours sérieux sont ennuyeux. Ils peuvent aller se faire foutre. Leur vie est horrible. »

La saison prochaine, Contador rejoindra l'écurie américaine Trek, vraisemblablement son dernier défi à 33 ans. Une décision qui, bien évidemment, ne suscite pas l'approbation de son ancien patron : « Je pense qu'il devrait prendre sa retraite parce qu'il n'est plus aussi fort qu'avant. J'ai décidé de quitter l'équipe au bon moment, au top. C'est un grand champion, et il devrait s'arrêter dès maintenant. Sinon il aura l'air d'un canard boiteux. Sur la Vuelta, il était lâché par les 4 ou 5 meilleurs coureurs. L'an prochain, ce sera par les 20. Il ne gagnera plus jamais un grand tour. Il devrait arrêter. »