Lire

Vous pouvez maintenant envoyer des émojis tout droit sortis de la Renaissance

La graphiste Molly Young s'est inspirée des tableaux des plus grands peintres flamands.

Le plus remarquable dans les peintures de la Renaissance, c’est sans doute le soucis du détail. Chacun de nous peut facilement se retrouver dans les visages très expressifs et détaillés, voire intemporels, peints par Rembrandt, Van Eyck et Holbein. L’écrivain et graphiste Molly Young a eu la brillante idée de transformer ces visages en émojis.

Son intérêt pour les grands maîtres s’est réveillé lorsqu’elle est tombée nez à nez avec une œuvre du XVIe siècle lors d’une vente aux enchères de Sotheby’s. La peinturereprésente un bébé souriant tenant un portrait miniature d’un homme. « J’ai été complètement captivée par cette peinture », nous explique Young. « C’est très bizarre et un peu malsain, mais pour une raison qui m’est inconnue, je m’identifie à cet enfant – il semble rusé, sordide, étrange, mais il est impossible de ne pas le regarder. »

Publicité

Le tableau n’a finalement pas été vendu aux enchères et Young a réussi à se le procurer à un prix abordable. Il est maintenant accroché dans sa chambre. « Le gosse me regarde pendant que je dors. Je lui ai même donné un nom, ‘Babyman’. »

Molly Young in haar slaapkamer met 'Babyman' aan de muur.

Molly Young dans sa chambre avec ‘Babyman’ accroché au mur.

Babyman a marqué le début d’une grande collecte numérique de visages des peintures de la Renaissance. Avec l’aide du graphiste Teddy Blanks, Molly a répertorié une série de faciès qui montrent très distinctement la joie, le dégoût, la misère – en gros, tout le spectre humain des émotions. « On s’est rendus compte que nous pouvions réduire les visages et les transformer en stickers iOS », explique Young.« On a donc fait tout un alphabet d’expressions faciales. Par contre il nous manque toujours un bébé qui pleure de manière convaincante. »

Cliquez ici pour télécharger les émojis-renaissance.

Pour plus de Vice, c’est par ici.