Adieu Gary Cooper nous viennent de Suisse et ont choisi de nous chanter « Solitaire Volontaire »

Un tube bluffant de Bashung-wave, extrait de leur second album, « Outsiders », qui sortira en mai sur Casbah et Cheptel Records.
15 mars 2017, 12:59pm

Après un excellent premier single, « Docteur (donnez-moi quelque chose) », et avec un deuxième album qui commence par « Il commence à faire noir » et se conclut sur « Quand je serai mort », inutile de vous faire un dessin quant au dessein de ce groupe originaire de Genève. Vous entrez dans le tunnel sous les Alpes et c'est Adieu Gary Cooper qui pilote. Ne faites pas attention à leur premier album sorti en 2014, Bleu bizarre, quelque part entre Spacemen 3 et le early Stephen Eicher (compatriote oblige), il n'a plus grand chose à voir avec leur musique actuelle qui donne dans la Bashung-wave effrénée sur laquelle on ne sait plus s'il faut rire jaune ou chialer. Pourquoi ce revirement ? C'est une tournée en Chine pour laquelle ils n'ont pas pu transporter leur batterie (trop cher) qui les a fait opter pour les machines, et ils ont finalement conservé la formule. Une formule qui fonctionne à nouveau sur le deuxième single de leur futur disque, Outsiders, qui sortira chez Casbah (pour la France) et Cheptel (pour la Suisse) en mai prochain, et qui s'appelle « Solitaire volontaire », au cas où vous n'auriez pas encore compris :