Les écrans en dark mode vous défoncent probablement la vue

Ce programme vous sert juste d'excuse pour continuer à scroller indéfiniment.
Justine  Reix
Paris, FR
GettyImages-558175165
Photo de Yiu Yu Hoi. GettyImages.

De Google à Apple, tous nos appareils proposent aujourd’hui un dark mode (mode sombre) pour nos longues heures passées à swiper et scroller n’importe quoi sur TikTok. Cet affichage sur fond noir, avec une écriture blanche, promet monts et merveilles. Diminution de la fatigue oculaire et économie d’énergie avec en prime un petit côté frimeur qu’ont tous ceux qui utilisent ce mode « parce que c’est classe », il y a de quoi passer du côté obscur des écrans.

Publicité

Mais après l’avoir présenté pendant des années comme la solution à nos heures passées devant des écrans du matin au soir un mythe s’effondre. Absolument rien ne prouve leur efficacité. Dans un certain nombre de cas, il pourrait même faire plus de mal que de bien. 

À chaque nouveau patient, les ophtalmologues doivent maintenant répondre à la même question : “est-ce que la lumière bleue abîme les yeux ?”. « Un patient sur deux me pose la question » raconte Ludovic N’kosi du Centre Ophtalmologique Paris 17 - SOS oeil. Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer la réponse n’est pas aussi évidente. Nous manquons cruellement de recul sur l’effet des écrans sur notre santé visuelle. « C’est un phénomène relativement récent. En médecine, on n’admet les choses qu’en les démontrant, aujourd’hui le recul n’est pas suffisant ». 

« Pour 100% des gens, ce sera toujours net et facile à lire quand le texte sera du noir sur du fond blanc plutôt que l’inverse »

Ce qui est considéré comme toxique dans l’utilisation quotidienne des écrans est la lumière bleue, que l’on peut retrouver sur nos écrans mais aussi dans les UV du soleil. « La luminosité extérieure est vingt fois supérieure à celle de votre écran. En laboratoire, si vous envoyez de la lumière bleue du soleil sur des rétines de souris, vous allez voir des dégâts dès 30 jours mais dans la vie de tous les jours il faudra donc attendre des dizaines d’années pour connaître l’impact de votre téléphone sur votre vue ».

Publicité

Pour Ludovic N’kosi, le dark mode est avant tout un argument marketing. L’intérêt premier du dark mode a toujours été de ne pas s’abîmer les yeux dans le noir. Il est en effet plus compliqué pour nous de voir dans la pénombre. L’être humain est programmé pour voir le jour où notre pupille est plus petite étant ainsi l’image à être nette. La nuit, c’est l’inverse, notre pupille a besoin d’être dilatée pour avoir plus de lumière dans l’oeil. La vision est donc moins nette. Mais tout ceci ne fonctionne que dans le cas où nous n’avons aucun trouble visuel. « En théorie, moins d’exposition lumineuse c’est censé être plus confortable sauf si vous êtes myope ou astigmate, qui sont les plus gênés la nuit et ne supporteront pas le dark mode. »

En plus d’avoir un intérêt limité et hypothétique, ce mode marche seulement dans le cas où l’utilisateur n’a pas de problème de vue. Pour rappel 40% de la population souffre de myopie et selon l’OMS, la moitié du monde pourrait voir flou dans 30 ans selon l’OMS. Autant dire, que le dark mode ne servira pas à grand-chose. Seul bénéfice de mode sombre selon le spécialiste : la baisse de l’excitation due aux écrans la nuit qui permet donc de s’endormir plus facilement. Et pour l’ophtalmologue, il n’y a bien sûr aucun intérêt à utiliser le dark mode en dehors de la nuit. « C’est fait pour lire dans le noir ou la pénombre, pas du tout en journée. »

Plusieurs études démontrent que le dark mode nous rend plus lents dans la lecture de texte. « Pour 100% des gens, ce sera toujours net et facile à lire quand le texte sera du noir sur du fond blanc plutôt que l’inverse. Avec le blanc il y a beaucoup plus de lumière donc vous voyez plus net, vous voyez les choses de façon plus précise ».

S’il faudra encore des années pour trouver des solutions efficaces contre la fatigue visuelle due aux écrans, il n’est pas question de baisser les bras pour autant. « Il faut réussir à vivre avec son temps tout en faisant attention puisque nous sommes exposés aux écrans de plus en plus jeunes et de plus en plus longtemps » affirme Ludovic N’kosi. Vous aurez beau utiliser tous les filtres possibles et inimaginables et porter des lunettes, si vous passez des heures derrière votre ordinateur, vous aurez les yeux qui piquent. Il faut donc faire des pauses toutes les heures et regarder au loin, avoir une correction oculaire si vous en avez besoin, être à plus de 50 centimètres de l’écran et penser à cligner des yeux (lors de gros moments de concentration, nos clignements diminuent et nos yeux s’assèchent). Et virez ce dark mode qui ne sert vraiment à rien.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook