FYI.

This story is over 5 years old.

Vice Blog

INTERVIEW - CE TYPE A COIFFURE GROTESQUE A INVENTE TUMBLR

18.11.09

David Karp, 23 ans, est le mec qui a crée Tumblr, qui est probablement l'outil dont se servent le plus les gens qui aiment « faire suivre » l'information. C'est l'homme qui a inventé ce que les geeks du nouveau millénaire appellent le « mini-blogging ». Il est aussi l'un des millionnaires les plus jeunes du monde. Ce qui est incroyable, c'est qu'au même âge, j'écrivais des articles moyennement pertinents pour des magazines moyennement respectés, je vivais dans un appartement moyennement grand avec un colocataire moyennement con et j'allais bouffer dans des restaurants moyennement bons avec mes potes moyennement pauvres. Et c'est toujours le cas aujourd'hui - je me complais dans ma désarmante normalité. Ce mec a décidé d'être l'inverse de moi.

Vice : Avant toute chose, je tenais à te féliciter pour les photos de profil de type « premier album de Prince » que tu sembles affectionner.

Publicité

David Karp : Je n'arrive à faire que deux visages lorsque je suis pris en photo. Ça m'a demandé pas mal d'entraînement. Mais c'est la toute première fois que l'on me compare à Prince.

Dans toutes les histoires que j'ai entendues, les gens n'oublient jamais de mentionner le fait que tu as quitté l'école, à genre… 18 ans ?

Ouais, en fait j'ai même abandonné à 15 ans pour monter ma propre société et créer des sites web pour d'autres. J'ai grandi à New York, mais je ne supportais plus de vivre là-bas, j'ai donc choisi une ville qui serait à la fois totalement différente et qui offrirait les mêmes opportunités. Je suis allé à Tokyo.

Et même pas pour jouer aux jeux-vidéos.

En fait, je bossais encore là-dedans quand je m'y suis installé. Je m'étais pris un compte Vonage pour que les gens puissent toujours me contacter sans savoir que j'étais à l'autre bout du monde. Je n'ai rien dit les huit premiers mois, avant de finalement cracher le morceau.

Ça ne te dérange pas d'être stigmatisé comme le énième « Wonderboy de l'Internet » ou ce genre de pseudos débiles ?

Hmm… Je ne pense pas avoir accompli tant de choses que ça. Plus que toute chose, je suis content d'avoir travaillé avec tous ces gens compétents chez Tumblr. Lorsque je m'assois devant une feuille blanche, il me tarde à l'avance de savoir de quelle manière je vais la remplir. Je me fous de toute cette histoire de « Wonderboy », évidemment.

Publicité

Et si tu devais définir le mot « entrepreneur » ? Ça ressemble plus à la vie de Val Kilmer dans Real Genius ou à celle de Warren Buffet - costume/cravate ?

C'est… quelqu'un qui a une vraie vision et une véritable envie de créer.

Mais je veux dire, tu te considères comme un entrepreneur ? Qu'est-ce que ça te fait d'avoir réussi là où d'autres qui avaient les mêmes objectifs que toi ont échoué ?

Je pense que je m'en sors plutôt bien. Ça vient beaucoup des gens avec lesquels j'ai travaillé. L'idée derrière tout ça était d'aller au plus simple, et de faire en sorte de créer un endroit où tout le monde pourrait s'exprimer comme bon lui semblerait. Un peu comme quand tu vas chez ta grand-mère voir un vieil album de famille… Je voulais que tout le monde puisse voir cet album de famille, et le partager avec n'importe qui sur internet. C'est un nouvel outil de communication entre les gens.

Les réseaux sociaux rendent de plus en plus floues les limites entre les images que l'on souhaite laisser « publiques » et celles qui sont accessibles à tout le monde sur internet. Ça ne te gêne pas ?

Vous vous souvenez de tout le débat à propos de la vie privée sur internet que l'on entendait partout il y a quoi, cinq ans ? Ça a complètement disparu aujourd'hui. Les gens de notre âge ne font presque plus attention aux photos d'eux que l'on peut trouver sur Google, c'est presque un acquis à présent. Ça a été accepté rapidement. Notre personnalité virtuelle est aujourd'hui une extension de notre « vraie » personnalité - on peut aller sur le blog de quelqu'un et avoir un véritable aperçu de qui ils est vraiment, quelque chose de plus « vrai » qu'une simple page Facebook ou Myspace. Je pense aussi qu'il est plus cool de montrer de jolies photos de soi, que l'on a préalablement choisies, plutôt que des images pourries sur lesquelles on s'est fait tagué alors qu'on était passablement bourré. Avec Tumblr, on trouve un sujet ou une image qui nous plaît, et on le fait partager à tout le monde. C'est notre vrai « moi ».

Publicité

Et qu'est-ce que tu penses du fait de trop partager, justement ? Est-ce que l'on ne vit pas dans une ère du « surplus d'informations » ?

J'hésite à employer le terme « trop partager », parce que… eh bien… cela tient plus au fait que l'on soit capable de trouver bien plus d'informations qu'il y a dix ans. Il n'existait aucune façon de trouver des gens qui nous ressemblent si facilement. À présent, il suffit qu'une personne vienne sur notre blog et qu'elle nous trouve intellectuellement compatible pour qu'elle puisse nous contacter pour aller manger ou boire un verre ensemble. Ou se marier. Ou peu importe.

Ah, les gens de Tumblr sortent ensemble et font des bébés ? Vous avez des droits sur les bébés ?

Putain ! On devrait inclure une clause à ce niveau-là dans les Terms of Service. Je pensais justement que ça serait cool d'être invité à un mariage Tumblr, sans envisager l'aspect « naissance d'un bébé » qui pourrait en découler. Hmm. C'est une bonne idée.

Dans cinq ans, comment tu vois les limites entre vie privée et vie virtuelle ?

Tout devrait être plus accessible pour tout le monde. Il en va de même pour toutes les interactions sociales et inter-communautaires. Mais je ne pense pas qu'au fond tout change autant que ça, le paradigme restera le même : l'idée d'identité, ce à quoi nous faisons le plus attention. Même les pays du tiers-monde ont des téléphones portables avec accès internet à présent.

Publicité

Bien que le site soit extrêmement joli physiquement parlant, personne ne peut dénier le fait qu'il y ait énormément de blogs porno juste sous la surface. Ça t'ennuie ?

Ça ne représente que 4% des blogs Tumblr.

Vraiment ?

En fait, on essaie même de les retrouver. L'un des jobs de l'un de nos premiers employés était de bannir les Tumblr porno. Il n'a fait que ça pendant un temps.

Ça a l'air plutôt cool.

Ouais. Maintenant, c'est le staff éditorial qui s'occupe de signaler ce genre de blogs.

Tu as des Tumblr porno préférés ?

Ma copine et moi sommes à fond sur Dirtyrottenwhore, bien que ThingsThatExciteMe ne soit pas mal non plus. Et toi ?

Hmm, Syntheticpubes et Bedazzledblue sont assez cool. Je préfère les blogs assez classes pour ces moments où j'ai besoin d'une pause alors que je bosse dans un café.

Ah. OK.

J'ai entendu dire que tu préférais les robots aux humains et que tu souhaitais avoir des bébés robots.

Je veux avoir un bébé humain et un bébé robot.

Donc tu penses que les robots sont supérieurs aux humains ?

J'ai toujours voulu plus que tout travailler avec des robots, et je pense que bosser avec eux dans des espaces tels que les médias et l'information pourrait être un bon point de départ. Par exemple, j'ai toujours rêvé de faire évoluer Tumblr en une sorte de média géant qui rassemblerait toutes les informations en temps réel  et qui serait régi par une armée de robots qui sauraient ce que les gens pensent. Et puis, les robots pourraient aussi nous protéger du mal. Je crois en la nation robot.

Publicité

Pourquoi tu crois aux robots ?

Je pense que nous serions stupides de ne pas croire les machines.

OK, dernière question. Elle est complexe. Pourquoi avoir écrit Tumblr sans « e » ?

On avait vérifié le nom de domaine pour « Tumbler.com » et on s'est aperçus qu'il s'agissait d'un site de vente par correspondance de verres de lunettes de vue, tenu par un papy et une mamy. On s'est dit que si un jour on avait assez d'argent, on rachèterait le nom du site. Sans blague ! Ouais bon en fait, c'est une blague.

INTERVIEW : NED HEPBURN