FYI.

This story is over 5 years old.

Music

Les Quetzal Snakes ne croient qu'en deux choses : l'ultraviolence et le LSD

Soleil. Montagnes. Guerre. Destruction. Problèmes d'audition. Odeur du napalm au petit matin. Tel est le programme du nouveau mini-LP des Marseillais de Quetzal Snakes. Ecoute intégrale.

Ils ont trois guitaristes (trois). Ils ne se déplacent jamais sans leur jerrycan de LSD (jamais). Ils n'ont toujours pas l'intention de se presser (ils sont Marseillais). Ils sont les seuls, avec une petite poignée d'autres (Eagles Gift, Bryan's Magic Tears), à être capables de nous balancer en 2016 des trombes de réverb', d'écho et de distorsion sans qu'on ait envie de bailler (non non non). Ils reviennent aujourd'hui avec un excellentissime nouveau mini LP (ou EP ou 10" ou maxi, c'est comme vous voulez) intitulé Cult Of Deafstruction, qui sortira le 21 octobre prochain sur Transfuges. 6 titres sur des thèmes aussi variés que le soleil, les montagnes, la guerre, la destruction, les problèmes d'audition et l'odeur du napalm au petit matin qu'on vous fait écouter juste en-dessous, pour la première fois dans l'histoire des groupes à trois guitaristes se déplaçant avec un jerrycan de LSD. Ah, et ils n'ont pas changé de nom : ils s'appellent toujours Quetzal Snakes.

Publicité