FYI.

This story is over 5 years old.

Tech

Des chats, de la coke et des thunes

Ca$hcats.biz est un site Internet dédié aux photos de chats qui posent avec des signes ostentatoires de richesse. Le concept est d’une simplicité remarquable : un Tumblr qui compile des clichés de chats à côté d'argent...
9.8.12

Il y a beaucoup de photos alarmantes dans la boîte mail de Will Zweigart.

« J'ai des photos du Nouvel An assez incroyables. De quoi donner une attaque cardiaque à la SPA », explique-t-il. « Ça représente des chats à côté des grosses lignes de coke, avec des bouteilles de champagne en arrière-plan. Et évidemment, plein de billets de 20 et 50 dollars. »

Bien sûr, il y a une raison qui explique pourquoi les gens envoient ce genre de photos à Zweigart. C'est le créateur du site Ca$hcats.biz, un site Internet dédié aux photos de chats qui posent avec des signes ostentatoires de richesse. Mais Zweigart a une éthique, et les limites qui vont avec : il a pris la décision de ne pas publier ces photos du Nouvel An.

Publicité

« Je respecte les chats et je ne veux pas encourager leurs maîtres à les maltraiter », dit cet habitant de Brooklyn du haut de ses 33 ans. « Je souhaite qu’il n’y ait aucune équivoque quant au bien-être du chat. »

C'est probablement la seule mention de bien-être félin que vous pourrez jamais raccrocher à Ca$hcats. En dépit de la prolifération des sites dédiés aux chats, celui-ci se démarque par sa singularité, mais aussi son côté dérangé. Le concept est d’une simplicité remarquable : un Tumblr qui compile des clichés par des particuliers de chats à côté d'argent, de flingues, de diamants, et de tout ce qui se rattache à l’imaginaire thug. Le site est présenté d’une façon très simple, sans aucune pub. Les chats ont l'air calmes et insouciants.

En utilisant la fonction random du site, certaines photos sautent aux yeux : un chat américain à poils courts trône au-dessus d'une pile de ce qui ressemble bien, à vue de nez, à une centaine de milliers de dollars ; un chat orange tigré et placide se vautre dans environ 5 000 dollars ; un photoset de chats noirs avec des flingues, des dollars, des euros, des flasques, et une légende-hommage au légendaire Lupe Fiasco, « All black everything ».

Les émotions que provoquent ces images sont dures à décrire, mais elles ont donné naissance à un groupe de passionnés. Depuis son lancement en janvier 2011, Ca$hcats rassemble plus de 55 000 followers sur Tumblr et près de 5 000 fans sur Facebook. Zweigart a reçu des milliers de photos, des quatre coins de la planète. Il ne pose jamais de questions sur la provenance de l’argent.

Publicité

« Ce concept a quelque chose de surréaliste », commente Danielle Strle, directrice produit et partenariats chez Tumblr, et grande adepte du site. « Comment ces chats ont-ils pu accumuler autant d'argent ? Et comment le dépenseraient-ils, si “dépenser de l’argent” était un truc qu’ils savaient faire ? »

Au-delà des questions adorables/insolubles qu’il soulève, Ca$hcats marque une rupture avec les sites conventionnels de chats assis sur des boîtes, jouant avec des capsules de bouteilles, etc. Au départ, admet Zweigart, la motivation était d’associer les chats à un contexte négatif, ce qui est rarement le cas sur la forêt de Brocéliande qu’est l’Internet.

« Toutes les semaines, mes parents m'envoient des photos de nos chats, qui glandent toute la journée avec cet air d’autosatisfaction insupportable. Comme pour insister sur leur sentiment de supériorité sur nous, les humains. Comme si c’étaient eux, la classe dominante. Je me suis dit que ça pourrait être intéressant d’insister sur ce contraste entre l’image qu’ils renvoient sur Internet et ce qu’ils sont réellement : des créatures égoïstes et sans scrupules. »

Quel que soit le message, le site amène ceux qui soumettent leurs photos de chats à revoir leurs priorités en matière de dépenses.

Par exemple, Divya Anantharaman, une styliste fascinée par la taxidermie, a envoyé une photo de son chat de 3 ans, Fugazi (avec 500 dollars, deux fusils, des peaux de renard, beaucoup d’alcool, des energy drink Four Loko et un Blackberry) juste après avoir obtenu un job grassement rémunéré. « Je me suis dit : "Au lieu d'aller déposer tout cet argent à la banque, je vais en garder un peu en liquide". Je voulais claquer cet argent sur Ca$hcats. »

Publicité

De la même manière, Strle voit aussi son argent différemment. Elle a pris une photo de son chat Wallace, « avec un billet de 100 trillions de dollars du Zimbabwe, acheté pour l'occasion sur eBay », dit-elle. « Maintenant, à chaque fois que j'ai un peu de cash, Wallace et moi faisons un petit shooting. »

Ca$hcats.biz est en pleine expansion. Zweigart – consultant média dans la vraie vie – organise une exposition des photos de Ca$hcats dans un galerie de New York cet automne. En attendant, il tente juste de gérer l’afflux de photos qu’on lui envoie.

« La semaine dernière, un type m'a envoyé un mail qui disait : "J'ai 17 000 dollars en espèces, qu'est-ce que je peux faire ?" Je lui ai filé des tuyaux. Genre : "Il faut pas que le chat soit flou". »

Cet article a été originellement posté sur Motherboard.