FYI.

This story is over 5 years old.

Toxic

Amazonie

Le 24 mai 2011, alors que le Congrès approuvait un projet de loi assouplissant les règles de déboisement en Amazonie, Zé Cláudio Ribeiro et Maria do Espirito Santo, un couple d'activistes environnementalistes, étaient assassinés devant leur maison...
17 novembre 2011, 2:00am

Le 24 mai 2011, alors que le Congrès approuvait un projet de loi assouplissant les règles de déboisement en Amazonie,  Zé Cláudio Ribeiro et Maria do Espirito Santo, un couple d'activistes environnementalistes, étaient assassinés devant leur maison dans l'État du Para. Un mois après les faits, on s'est rendus dans la ville de Marabá, anciennement située au cœur de la forêt amazonienne et aujourd'hui entourée par des kilomètres de pâturages. L'enquête sur ce double meurtre n'ayant absolument rien donné, on est allés sur les lieux du crime, on a suivi les gardes ultra-armés de l'agence de protection de l'environnement brésilienne lors d'un raid visant à détruire des scieries clandestines, on a payé une visite aux militants du Mouvement des paysans sans terre, rencontré des esclaves modernes et on s'est émerveillés de l'atmosphère de violence de la ville que les locaux surnomment "Marabála", soit "Mara-balles".