Prague est un petit bout de paradis

FYI.

This story is over 5 years old.

Prague est un petit bout de paradis

« Prague est un vaste champ de bataille. Si vous décidez de vous y balader seul la nuit, un appareil photo est la meilleure arme qui soit. Ça ne garantira pas votre survie, mais si vous en sortez vivant, vous aurez des photos qui ne mourront pas. »
28.10.13

Prague n'a pas besoin de discours amphigouriques pour se vendre aux touristes. Pensez aux églises orthodoxes, aux places recouvertes d'un épais tapis de neige, aux jeunes filles blondes et sveltes, à l'absinthe en vente libre…

Les habitants de la ville se montrent un peu plus critiques quant à leur ville. Ça a peut-être à voir avec les touristes raides morts qu'ils trouvent endormis, le matin, devant leur porte. Ouvrez les yeux : ces gens mangent du goulash. Les Tchèques ne sont pas particulièrement connus pour être du genre sensible, et ce sont ces gens que le photographe Leo Nikolaev mitraille depuis maintenant trois ans.

Leo est connu pour démarrer des bagarres et poser des problèmes à la police praguoise, et il transporte toujours avec lui son Leica Mini 2 pour prendre des clichés des troubles qu'il cause. « Norman Parkinson disait qu'un appareil photo peut être plus létal qu'une balle », nous a dit Leo, « et Prague est un vaste champ de bataille. Si vous décidez de vous y balader seul la nuit, un appareil photo est la meilleure arme qui soit. Ça ne garantira pas votre survie, mais si vous en sortez vivant, vous aurez produit des photos qui ne mourront pas. »

— Pavel Cejka

D'autres petits bouts de paradis :

Magaluf / Wootton Bassett / Venice Beach / Leicester / Rotterdam / Bangkok / Dublin / Moscou