FYI.

This story is over 5 years old.

QUELQUES QUESTIONS À JEAN-CHARLES DUBOC À PROPOS DE FUKUSHIMA, DES OVNIS ET DU PARTI DE LA MER

4.5.11

Jean-Charles Duboc est ancien commandant de bord chez Air France. Durant ses longues heures passées à survoler les océans en Boeing 747, il aurait apparemment croisé plusieurs fois des entités extra-terresres. Il soutient également l'hypothèse qui établit un lien étroit entre les catastrophes nucléaires de Tchernobyl et Fukushima et la présence d'ovnis. Polyvalent, humaniste et homme de conviction, J.C Duboc a créé un laboratoire d'idées en 1993, les « Clippers de France », dans le but de « faciliter la réinsertion des jeunes marginalisés par la navigation en équipage à bord de grands voiliers. » À présent, il projette de créer un parti politique : le Parti de la mer, « un parti de droite, de type "libéral maîtrisé", humaniste, caractérisé par une action privilégiée en faveur des jeunes, et de l'Europe, au moyen du développement de la navigation en équipage à bord de grands voiliers. » Il insiste aussi pour que son parti politique soit le premier à inclure le phénomène ovni au sein de sa communication. Comme on avait pas trop compris en quoi ça consistait, on lui a demandé de nous expliquer ses projets.

Vice : Pendant votre carrière de commandant de bord, vous avez aperçu un objet étrange qui volait dans les airs, pouvez-vous m'en dire plus ?

Jean-Charles Duboc : Lors d'un vol entre Nice et Londres, j'ai aperçu une gigantesque soucoupe rouge sombre qui mesurait entre 300 et 500 m de diamètre. Elle se situait à 45 km de l'avion. Elle était en vol stationnaire et elle s'est mise à l'horizontale. On a pu l'observer pendant environ deux minutes. Je ne suis pas le seul à l'avoir vu, parce que la copilote, et un steward étaient à mes côtés ce jour-là. Ça fait trois témoins indiscutables.

OK. Vous étiez loin de la chose en question ?

La visibilité était excellente sur au moins 150 km et en avion, les distances sont facilement évaluables. Je n'avais jamais rien vu de pareil et pourtant j'en ai vues des choses dans le ciel. Mais là, c'était... non-identifiable. Je n'ai pas vu l'intérêt de rédiger un rapport pour le contrôle aérien car la soucoupe s'est dématérialisée sous mes yeux dans les airs, juste après. Évidemment, c'était un gros, gros problème. J'en ai parlé à la gendarmerie, seulement trois ans après. La presse avait écrit un article à ce sujet, donc je me suis senti obligé d'en parler. Je me suis ensuite adressé au CNES qui a pris mes propos très au sérieux.

À partir de quel moment avez-vous commencé à croire en ce phénomène ? J'imagine qu'avant de voir votre premier ovni, cette idée vous paraissait absurde.

Il ne s'agit pas de « croire » mais de prendre conscience d'une réalité indiscutable. Vu le nombre de cas disponibles depuis des décennies—plus de 1200 équipages d'avions ont observé et émis des rapports sur les ovni—et le fait que je ne sois pas en mesure de remettre en doute la santé mentale de centaines de pilotes, eh bien, j'ai été très tôt persuadé de cette réalité.

Il me semble aussi que vous êtes d'accord avec cette théorie qui relie les catastrophes nucléaires à la présence inopportune d'ovnis.

Pour l'instant, il n'y a eu que deux catastrophes nucléaires et les présences d'ovni n'ont jamais été confirmées par les services officiels. Je vous recommande le livre « Troubles dans le ciel » de Jean-Jacques Vélasco, ancien directeur du Sepra, qui, pendant près de trente ans, a expertisé au sein du CNES les cas les plus étranges de phénomènes aérospatiaux non identifiés, et interrogé des centaines de témoins. Des milliers de pages de documents historiques militaires et civils américains déclassées ont été analysées par Jean-Jacques Vélasco, qui a mis en évidence les relations entre les tests nucléaires et les apparitions d'ovni.

Donc pour vous, tout est lié ?

Tout à fait.

D'accord, mais dans ce cas, quel serait l'intérêt de leur présence sur les lieux des catastrophes ?

Eh bien, je vous recommande de regarder les deux vidéos suivantes. Il n'y a aucune certitude sur l'authenticité de la deuxième vidéo, celle de « l'ovni géant ». C'est à la défense japonaise d'officialiser ou non cette vidéo. Pour l'instant, rien n'est sûr. Si l'observation est vraie, ce ne sera qu'une manifestation supplémentaire de l'intérêt porté par les civilisations extraterrestres pour notre attirail nucléaire, civil et militaire.

Sur cette première vidéo, on peut voir un ovni géant.

Apparemment, ici on ne voit pas d'ovni géant. Mais reconnaissez que la vidéo est captivante.

Mmh, oui. Ça me fait surtout penser à ces bovins prétendument kidnappés par les extraterrestres aux Etats-Unis.

Vous pensez que c'est absurde ? Les documents ont été rédigés par le FBI, et de fait, ne peuvent pas être mis en doute.

OK. Pouvez-vous expliquer en quoi consiste ce que vous nommez « l'exo-politique » ?

Tout simplement les conséquences politiques d'un contact avec une civilisation extraterrestre.

J'ai lu d'ailleurs que vous aviez pour projet de créer un parti politique ; j'imagine donc qu'il sera connecté aux civilisations d'ailleurs.

Le phénomène ovni est bel et bien une réalité et il est temps qu'un parti politique l'inclut dans sa communication. Je souhaite proposer un ensemble de ruptures par rapport aux partis politiques que nous connaissons depuis plus d'un demi-siècle. Et parmi ces ruptures, je proposerai qu'il y ait tous les deux ou trois mois une déclassification d'une observation d'ovni classée « secret défense » ; ce sera une façon d'officialiser cette réalité et de faire une information sérieuse au public. Certains ovni possèdent des performances qui ne sont pas expliquées par la physique actuelle et ceci implique que de nouveaux paradigmes scientifiques restent à découvrir.

Mais en quoi entrer en contact avec « eux » pourrait changer notre devenir politique à « nous » ?

Les conséquences de nouvelles découvertes scientifiques dans le domaine de l'énergie seraient incalculables car elles nous permettraient peut-être d'avoir des systèmes de production d'énergie illimitée et non polluante. Car, il faut être réaliste, l'humanité est face à une impasse énergétique d'une ampleur immense. Et ce ne sont pas les éoliennes, ou autres panneaux solaires, qui pourront suppléer l'énergie tirée des ressources fossiles.

Apparemment, le parti s'appellera « Le parti de la mer » ; selon votre site web, il s'agirait selon vos termes d'un « parti politique de droite, de type "libéral maîtrisé ", humaniste, caractérisé par une action privilégiée en faveur des jeunes, et de l'Europe, au moyen du développement de la navigation en équipage à bord de grands voiliers. » C'est un projet ambitieux.

Oui, c'est très ambitieux, mais vu la déconsidération toujours plus grande des « grands partis » auprès des électeurs, il y a de la place pour des citoyens imaginatifs et qui proposent une vraie rupture. La formation humaine des jeunes, c'est l'acquisition de valeurs morales et comportementales qui garantiront que le principal but de la société soit bien l'être humain en tant que tel.

Aussi, j'ai vu que malgré votre position à la droite de l'échiquier politique, vous étiez pour que les élus gagnent le SMIC et voyagent comme tout le monde en classe économique.

Je veux mêler la rigueur des valeurs de droite avec des idéaux de gauche tel que la solidarité. Cela fait partie des éléments qui seront pris par les électeurs pour choisir tel ou tel parti lors des élections. Et puis n'oubliez pas que les salaires et frais divers des élus sont pris en charge par les contribuables, donc les électeurs... Les élus et moi-même seront payés au SMIC H24, soit 5475 € brut mensuel alors que le Premier ministre gagne actuellement 19.800 € et un ministre environ 12.000 € net par mois. Nous pourrions faire de sérieuses économies.

OK, donc ça et les ovnis. Vous avez l'intention de vous présenter aux présidentielles ?

Il est beaucoup trop tôt pour vous répondre. Le Parti de la Mer n'a pas encore été créé. Le Parti de la mer sera à l'image d'un navire voguant librement sur les flots où l'équipage doit maîtriser en continu les risques de la navigation.

INTERVIEW : LISYANE MERCADIER

PHOTOS PUBLIÉES AVEC L'AIMABLE AUTORISATION DE JEAN-CHARLES DUBOC