FYI.

This story is over 5 years old.

LE NUMÉRO DU VILAIN BOUC

Trop de touchy touches

J’ai découvert Edan quand j’avais 16 ans, à une époque où le rap indépendant était au climax de ses possibilités : Cannibal Ox, Living Legends, les mecs d’Anticon et de Project Blowed...
6.12.09

Photo Ricky Powell

J’ai découvert Edan quand j’avais 16 ans, à une époque où le rap indépendant était au climax de ses possibilités : Cannibal Ox, Living Legends, les mecs d’Anticon et de Project Blowed étaient alors les stars d’un petit groupe de nerds qui refusaient (à tort) d’écouter les Ruff Ryders. C’était il y a une éternité, soit, en 2001. Primitive Plus est l’un des disques les plus réussis de cette époque, et aussi l’un des seuls à ne pas avoir vieilli. Et pour cause, puisqu’il était déjà vieux à sa sortie. Au lieu de s’inspirer de Madlib ou El-P comme la plupart des « advanced b-boys » de la scène, Edan Portnoy a produit cet album comme en 1986. Avec les mêmes effets cheap et les mêmes samples grillés de James Brown. Et tout seul. Du emceeing jusqu’à la pochette débile mettant en scène un robot géant promenant un caniche, ce rappeur feuj de Boston s’est oc­cupé du premier revival rap sans l’aide de personne. Huit ans plus tard et alors que Edan est devenu à son tour une superstar de la nation underground, on lui a fait subir l’exercice le plus périlleux de sa vie : une interview par chat. C’était la première fois qu’il faisait ça. En fait, c’était la première fois qu’il chattait tout court. On s’est parlé pendant une heure, sauf que notre discussion aurait pu durer un quart d’heure ; il mettait environ 10 minutes à répondre à chaque question. On a parlé de sa nouvelle vraie/fausse compilation, Echo Party. Et on a aussi découvert que son manager était sa mère. Vice : Ah Edan, te voilà enfin.
Edan : Salut, salut. Alors, c’est la première fois que tu fais une interview par chat. Et ça fait quoi ?
C’est cool. Je suis sur Gmail ! Ça fait très « nouveau journalisme ».
Je n’ai jamais fait ce truc auparavant. Trop de touchy touches. T’es l’un de mes héros, mec. J’ai écouté Primitive Plus plus de fois que The Chronic je crois.
Ah ouais, c’est cool. Qu’est-ce que t’as pensé de cet album ? C’est l’un des albums de backpack rap qui a le moins vieilli.
Backkkkkkkkpacckkkkkkkkk. ?!
Rapppp. Ah ah. Je me souviens que tu te foutais à juste titre des vrais backpackers à l’époque.
Je ne me moquais pas d’eux. Mais je pensais sincèrement que les rappeurs de cette scène avaient tendance à être : A) trop sérieux et B) beaucoup trop secrets quant à leurs influences musicales. Tu peux me parler de la mixtape que tu t’apprêtes à sortir ?
Ce truc de touchy touches prend vraiment beaucoup trop de temps. Ouais je sais, c’est relou.
Je vais essayer d’expliquer comment l’idée de Echo Party m’est venue. Au début c’était juste un mix, mais l’idée de simplement faire un mix m’est vite apparue ennuyeuse. Je me suis intéressé de plus près aux enchaînements, j’ai commencé à déconner avec les disques. J’ai rajouté des effets, des répétitions. Puis de la guitare, du xylo, des synthés. C’est un album, alors ?
Quelque chose entre les deux. C’est une sorte de méga mix sur lequel j’ai rajouté de la production. Je me suis inspiré des compiles Hollywood Disco Mixer, en utilisant plein de morceaux de la fin des années 1970 et du début des années 1980. Et du punk, aussi. Il est quelle heure chez toi ? 17h50.
Il est bientôt une heure de l’après-midi ici, à New York. Je vais aller me chercher un bon rôti. Et sentir l’air frais. OK, comme tu veux mec. Bon rôti.
Pas de souci mon pote. Peace Peace ! JULIEN MOREL
La compilation Echo Party de Edan sortira le 23 Novembre chez Five Day Weekend