Dans la vie d’un vrai super-héros
La vie des autres

Dans la vie d’un vrai super-héros

Citizen Saint a une mission : patrouiller les rues du Missouri avec son costume afin d’aider, de soigner et de discuter avec les badauds.
31.3.17

Pour ce nouvel article de la série « La Vie des autres », on a offert deux appareils jetables à Citizen Saint, un super-héros qui patrouille les rues du Missouri en costume dans le but d'aider les concitoyens en détresse. Membre de l'organisation « The Community Superheroes », sa véritable identité est secrète. Parmi ses équipements, on retrouve des pansements, des bandages, des compresses et des couvertures de survie pour les sans-abri. Je l'ai interrogé sur sa vie de super-héros quand il nous a renvoyé ses photos d'une journée de boulot.

VICE : Que faites-vous exactement ? Quels sont vos objectifs ?
Citizen Saint : Grande question. Ma mission s'est élargie avec le temps. Je ne suis certainement plus la personne/le héros que j'étais quand j'ai commencé. Je me balade et je salue les gens. Je m'arrête pour discuter et répandre mon message. Et ce message est le suivant : nous formons une seule et même humanité. Nous formons tous une seule communauté – nous avons le même sang qui coule dans nos veines, nous aimons tous de la même façon. Au lieu de mettre en avant nos différences, nous devons nous concentrer sur ce que nous avons tous en commun et accepter et respecter les différences entre nous.

Êtes-vous armé ?
J'ai en effet des armes qui me permettent de me défendre ou de défendre des personnes en danger, mais c'est très rare qu'elles me servent. Dans mon sac, on retrouve également des pansements, des bandages, des compresses, de l'alcool à 90 degrés et d'autres équipements médicaux. J'ai aussi des bouteilles d'eau et des couvertures de survie pour les sans-abri. Je soigne les gens et les enfants qui sont tombés à vélo, ou qui se sont blessés, comme l'homme qui s'est coupé en tondant sa pelouse qu'on peut voir sur les photos. Je me considère tel un héros qui aide les autres.

Publicité

Depuis combien de temps faites-vous cela ?
J'ai commencé en novembre 2015, mais ça consistait alors surtout à déambuler et à faire sentir ma présence. En janvier, j'ai commencé à porter mon costume lors de mes patrouilles, et en février, j'ai collé des tracts pour annoncer mon arrivée.

Quelle est la chose la plus étrange qui vous soit arrivée lors d'une patrouille ?
J'ai été confronté à un homme très agité. Il était très méfiant et m'a insulté de plusieurs noms d'oiseaux jusqu'à ce que ses enfants et sa femme lui expliquent qui j'étais. Mais même là, il était toujours très en colère – en colère contre le monde, pas contre moi.

Il s'est avéré qu'il avait été inscrit au fichier des délinquants sexuels quand il avait 17 ans, après avoir eu des relations sexuelles consensuelles avec sa petite amie de 16 ans. Cette erreur l'a hanté toute sa vie : il a été harcelé par les médias et par ses voisins, qui voyaient en lui uniquement l'étiquette du délinquant sexuel. Nous avons discuté pendant une heure environ. Je lui ai parlé des groupes de défense auxquels il pourrait faire appel afin que son nom soit lavé de tout soupçon. Nous nous sommes séparés en bons termes, ce qui était plutôt inattendu !

Pouvez-vous me parler de votre costume ?
La sous-couche du costume a été conçue par Jeffrey Scott, un designer de Chicago qui fabrique des vêtements de sport et de cyclisme pour hommes. Le masque a été fabriqué sur mesure. Les bottes sont basiques et mon armure, qui sert normalement à la police antiémeute, a été achetée en ligne. J'ai une matraque électrique et une matraque télescopique. J'ai également une massue et une Go-Pro. Je reste néanmoins toujours ouvert à toute suggestion et conseil pour mon équipement !

Sortez-vous avec d'autres super-héros ?
Jusqu'à présent, j'ai patrouillé seul. Mais si d'autres veulent se joindre à moi, ils sont les bienvenus ! Je suis membre de l'organisation nationale « The Community Superheroes». Nous avons des membres partout en Amérique.

Publicité

Pourquoi gardez-vous votre identité secrète ?
Je garde mon identité secrète, comme tous les super-héros devraient le faire. J'ai une vie en dehors de cela, et je dois être en mesure de profiter de ma vie privée. Je ne fais pas cela pour devenir célèbre.

Comment les gens peuvent vous contacter ?
Vous pouvez consulter ma page Facebook ou m'envoyer un mail à citizensainthero@gmail.com. Je fais de mon mieux pour répondre à tous les messages.