Le meilleur remède à la fonce-dalle tient entre deux buns et une couche de gras

Le meilleur remède à la fonce-dalle tient entre deux buns et une couche de gras

Pourquoi se contenter d'un vieux burger réchauffé à la va-vite au micro-onde quand on a la possibilité de se péter le bide avec un casse-dalle d'anthologie ?
25.11.16

C'est fou comment les burgers les plus gras et dégueulasses paraissent soudain les meilleurs du monde, pour peu qu'on les déguste dans de bonnes circonstances – comprendre : en pyjama dans son salon en rentrant de soirée ou relativement bourré avec des potes devant un débat Fillon-Juppé remonté en auto-tune.

Mais pourquoi vous contenter d'un vieux burger sous-vide, réchauffé à la va-vite au micro-onde et accompagné d'une tranche de fromage fondu industriel aussi solitaire que la famille de vers à laquelle vous êtes en train de vous exposer ? Sérieux, vous méritez mieux que ça.

Publicité

Oui, vous méritez d'en foutre plein la vue à vos invités avec un casse-dalle digne de ce nom. Vous méritez de vous en foutre plein la vue à vous-même en (re)découvrant vos talents de cuistot bourré. Pour ça, rien de plus simple : prévoyez le coup en faisant le plein de bons ingrédients et suivez la recette des mini-burgers maison de Chris Kronner, chef du Kronnerburger.

FAITES-LE : La recette des mini-burgers casse-dalle

L'objectif ? Transformer de la viande hachée en magie.

Pour réaliser ces burgers, rien de plus simple. Commencez par fabriquer vos potato buns maison. Bien sûr, si vous avez la flemme – ou si vous êtes déjà trop arrachés – vous pouvez toujours les remplacer par des buns achetés au supermarché. Mais entre nous, on sait tous que ce qui fait un grand burger, c'est souvent un grand bun. L'autre secret, c'est de faire ses pickles soi-même : des rondelles de concombres, une bonne saumure, un bocal hermétique et le tour est joué. Et puis, enfin, tout se joue dans le patty (votre steak de viande hachée). Chris, notre chef, est du genre très technique : il mélange des morceaux de paleron et de faux-filet maturés avec d'autre morceaux de viande plus frais.

Mais attendez, il en reste encore. Ce qui fait basculer ces mini-burgers dans la catégorie des casse-dalles d'anthologie, c'est l'ajout de moelle des os et d'une chapelure que l'on aura pris soin de faire revenir dans leur graisse – un vrai flashbang pour les papilles gustatives. Enfin, on prend soin de tremper le tout dans une sauce mayo-cheddar maison, histoire de bien aligner toutes les planètes.

EN VIDÉO : Comment réussir le cheeseburger parfait

Le meilleur dans tout ça ? La recette que l'on vous file prévoit 22 portions, soit 22 occasions de vous envoyer dans la stratosphère du gras, des plaisirs simples et de l'introspection culinaire. Vous ne viendrez plus jamais comater chez nous par hasard.