Publicité
Culture

Plus rien n'a de sens au Curios Show

La dernière exposition de la BeinArt Gallery mélange dessin, taxidermie et absurdité totale.

par Pierre Berthelot Kleck
27 Mai 2016, 6:00am

The Samurai - Akio Mamoru, Lucia Mocnay. Toutes les images sont publiées avec l'aimable autorisation de beinArt Gallery.

Un bordel sans fin mélangeant taxidermies, dessins, sculptures. Aucun sens, ni dans l’expo ni dans les œuvres présentées. Voilà ce qu’on trouve actuellement à la beinArt Gallery de Brunswick, en Australie. L’expo s’appelle Curios et est absolument géniale. Génialement absurde. 

Trois artistes locaux exposent : l’illustrateur Jason d’Aquino y dévoile ses dessins miniatures sur des boîtes d’allumettes. Parce qu’il peut. Scott G. Brooks peint d’imposants portraits dans un style tout à fait classique mais remplace les têtes de notables par un bestiaire des plus sauvage. Et Lucia Mocnay, quant à elle, présente sa collection de renards embaumés et décorés de la pire des façons. 

Bettie 2, Jason D’Aquino, 12.7 x 17.8 cm 

Ce n’est pas ce qui vous transportera le plus cette année, c’est même assez mauvais. Mais c’est tellement bon, pour une fois, de ne pas se taper un message lourdaud pour « éveiller les consciences ». On le sait, rien ne va… voilà pourquoi il nous faut des renards empaillés déguisés en Sissi l’impératrice. 

Rien a ajouté si ce n’est pour les plus verts d’entre vous : les renards sont ethically sourced, ce qui est peut-être une bonne chose, peut-être pas, je m’en fous un peu. Je suis sûr qu’ils sont super content d’avoir fini comme ça.

Découvrez quelques-unes des pièces ci-dessous :

Bears Will Be Bears, Scott G. Brooks, 40.6 x 50.8 cm.

Spicy Mystery, Jason D’Aquino. 12.7 x 17.8 cm 

The Seafarer's Wife - Lady Eleonora Nautique, Lucia Mocnay. 56 x 33 x 30 cm.

The Shaming, Scott G. Brooks, 45.7 x 61 cm.

Pour plus d’informations, et si jamais vous planifiez de passer par Brunswick, rendez-vous sur le site de la beinArt Gallery.