Culture

Et si vous dormiez avec toutes vos personnalités

C’est en tout cas ce que font les jeunes femmes des tableaux de Korin Faught.
27.10.16
Korin Faught: Lost Days (oil on panel, 96 x 48 inches). All works courtesy of Corey Helford Gallery

Korin Faught peint des « méta-portraits ». L’artiste américaine fixe son modèle dans une variation de poses au sein d’une même mise en scène — elle cherche ainsi à suggérer la multiplicité des personnalités, des humeurs et des émotions qui habitent une même personne. Dans ses compositions très minutieuses et travaillées — où se ressent l’influence du peintre américain John Singer Sargent —, de rêveuses jeunes femmes en nuisettes se prélassent dans un amoncellement de draps. Sa série, intitulée Lost Days, est [exposée à Los Angeles](http://Corey Helford Gallery).

Publicité

Le style romantique développé par Faught n’est pas anodin : « Je ne m’intéresse pas dut tout à la soi-disant avant-garde ou mouvement post-technique », dit-elle. « Je suis influencé par le cinéma et, plus particulièrement, les films d’horreur. J’ai aussi des livres de Carl Jung et une correspondance entre Henry Miller er Anaïs Nin sur ma table de chevet. » Si elle avoue avoir un faible pour les portraits féminins, Faught précise que ses toiles peuvent avant tout vues comme des autoportraits.

2 Korin Faught Great White oil on panel 72 X 36 inches.jpg

Great White

3 Korin Faught Death Pillow oil on panel 38 x 36 inches.jpg

Death Pillow

“To a very large degree all of my paintings are self-portraits,” Faught admits—something Jung would doubtless agree with. “I have painted male subjects in the past, but it’s true, I do prefer to paint women. My personal history is matriarchal, as I was raised by two women. It is my feeling that because of my lack of masculine influences in childhood, my perspective is unique and bound to have a deeper resonance in the feminine experience.” And while it’s true that the multiple postures and body languages of the figures do convey the complexity of individual consciousness, the subjects’ faces are more often contemplative luminous masks rather than emotive, leaving the viewer free to interpret their specific thoughts for themselves.

4 Korin Faught Lost Self Portrait oil on panel 8x8 inches.jpg

Lost Self Portrait

5 Korin Faught Bed Rest oil on panel 42 x 36 inches.jpg

Bed Rest

6 Korin Faught Tangled oil on panel 36 x 26 inches.jpg

Tangled

7 Korin Faught Wandering oil on panel 72 x 36 inches.jpg

Wandering

Lost Days  est à voir jusqu'au 29 octobre à la galerie Corey Helford, à Los Angeles. Cliquez ici pour retrouver le travail de Korin Faught.