FYI.

This story is over 5 years old.

Environnement

Le London Organic Skycraper grandit avec les déchets de ses habitants

Manger des ordures est bon pour sa croissance.
09 juillet 2014, 4:00pm

Un gratte ciel, ça ne se construit pas tout seul, certes. Mais les architectes du cabinet Chartier-Corbosson ont peut-être une idée en tête qui pourrait rendre cela possible. Le London Organic SkyScraper pourrait bien, si il voit le jour, changer la face de Londres et surtout la façon dont on construit les tours puisqu'il – tenez vous bien – grandit avec les déchets que ses occupants rejettent.

À en croire les visuels proposés par Chartier-Corbosson, un employé de bureau classique consomme en moyenne près de 80 bouteilles en plastique et plus de 75 kilogrammes de papier par an. Assez pour, par exemple, faire un des panneaux d'isolation d'un bâtiment géant et verdoyant. Et ce qui est bien là dedans, c'est que plus il y a de monde dans la tour, plus il y a de déchets. Et plus il y a de déchets, plus il y a de tour. Et plus il y a de tour, plus il y a de gens dedans. Un cercle vertueux drôlement malin, économiquement viable et surtout d'un intérêt environnemental certain.

Chartier-Corbosson explique dans un interview pour Gizmag que les échafaudages en pointe utilisés dans la construction du London Organic Skyscraper seront partie intégrante du bâtiment puisqu'elles serviront d'espaces pour des éoliennes qui produiront ainsi l'énergie nécessaire à la tour et à ses habitants. Ces structures, utilisant les mêmes bambous que les échafaudages de certains pays d'Asie, permettent de par leurs formes de limiter la résistance au vent et donc de rendre stable ce gratte-ciel anormalement léger.

Les architectes espèrent que la structure finale sera terminée en seulement une année d'utilisation. Avec son coût de construction incroyablement bas, son aspect écolo et sa silhouette aussi élégante que futuriste, le London Organic Skyscraper a gagné sa place au panthéon des gratte-ciels intelligents aux cotés, entre autres, des Phoenix Towers dont nous vous parlions il y a peu. Avec son pelage arborescent on la croirait d'ores et déjà avaler par la nature revancharde d'un film post-apocalyptique.

Retrouvez d'autres projet d'architectures par Chartier-Corbosson sur leur Tumblr  ainsi que leur site.

Via Gizmag