Publicité
Culture

Une artiste peint le feu qui a détruit la maison de son enfance

Brandi Twilley a ressorti ses souvenirs et de vieux Polaroïds pour mettre en scène le drame de son adolescence.

par Diana Shi
22 Août 2016, 5:40am

The Bed, 2015 oil on canvas, 32" x 56." All images courtesy the artist and Sargent's Daughters Gallery

Quand Brandi Twilley a eu 16 ans, la maison familiale, dans l’Oklahoma, aux États-Unis, est partie en fumée. Fort heureusement, la jeune fille n’était pas chez elle au moment des faits mais le souvenir de cet événement tragique ne l’a jamais quittée. Elle a donc très naturellement décidé de le recréer par la peinture, dans une série sobrement intitulée The Living Room.

Les images fascinantes et poignantes qui en résultent jouent à la fois sur la grande force des détails et la légère sensation de flou qui semblent aussi bien provenir de la fumée de l’incendie que des limbes de sa mémoire.

Bed on Fire, 2016, huile sur toile, 81 x 142 cm

« [Twilley a recours à] la libre association pour laisser la peinture prendre corps, en fonction de ce qui semble familier et réel », écrit la galerie Sargent’s Daughter, où la série est exposée. Les peintures combinent le « paysage imaginaire de l’enfance » et les souvenirs tangibles, se mêlant dans une réécriture saisissante du passé.

À chaque nouvelle peinture, Twilley replonge plus profondément dans les souvenirs qui ont précédé le feu. Chaque nouveau cadre est l’occasion d’explorer une facette de son passé, comme pour les figer à jamais.

Living Room-Day, 2015, huile sur toile, 81 x 142 cm

Living Room-Night, 2015, huile sur toile, 81 x 142 cm

Fire and TV, 2016, huile sur toile, 81 x 142 cm

Christmas Tree, 2015, huile sur toile, 81 x 142 cm

The Living Room, 2014, huile sur toile, 81 x 142 cm

Fire and Fall Painting, 2016, huile sur toile, 81 x 142 cm

Smoke and Rain Buckets, 2016, huile sur toile, 81 x 142 cm

The Living Room est exposée à la galerie Sargent’s Daughter, à New York, jusqu’au 26 août 2016. Vous pouvez aussi aller faire un tour sur le site de Brandi Twilley.