Comme chaque année, des Japonais baignent dans le Beaujolais Nouveau

Ne sous estimez jamais le potentiel déconneur de l’industrie vinicole japonaise.
3.12.15
bain de beaujolais nouveau japon

S'il existe un lien entre la culture traditionnelle nipponne, connue pour sa cérémonie du thé et son raffinement ou pour le zen de ses jardins, et les rites antiques grecs et romains à base de libations déchaînées en l'honneur de Bacchus et Dionysos, là comme ça, sur le papier, il est tout sauf évident. Mais ce serait sans doute sous-estimer le potentiel déconneur de l'industrie vinicole japonaise qui, depuis quelques années déjà, transforme les stations thermales du pays en véritables bains de jouvence aromatisés au pinard.

Si la France reste encore l'endroit où l'on picole les meilleurs vins, au Japon, le marché du vin est en pleine explosion : en l'espace de cinq ans, la consommation de vin y a augmenté de 30 % et pour le vin rouge seulement, c'est une hausse de 34 % sur la même période. Actuellement, le Japon est le septième pays qui consomme le plus de vin au monde.

Il paraîtra donc assez logique que les onsens, ces bains japonais très populaires et installés sur des sources d'eau chaude, cherchent à surfer sur la tendance. Les propriétaires du Hakone Kowakien Yunessun, un onsen qui se décrit comme « un parc d'attractions aquatiques et un bain thermal », ont bien compris qu'ils pouvaient eux aussi tirer profit du pinard. Au pays où il existe des maid-cafés dans lesquels les serveuses sont habillées en domestiques et des girls-bands dans lesquels les chanteuses sont habillées en hamburger, rien ne semble moins impossible. Du coup, ce onsen a décidé de revisiter à sa façon le rendez-vous traditionnel français qui consiste à célébrer la fin des vendanges et le Beaujolais Nouveau.

Accrochez-vous à vos tamagotchis les amis car le onsen Hakone a décidé de remplir l'intégralité de ses bains avec un mélange de vin coupé à l'eau. Et évidemment, les gens qui s'y baignent peuvent directement boire de grosse lampées de pinard directement à la source. Sur le site internet du centre thermal, on peut carrément lire que « se baigner dans du vin est un traitement de rajeunissement pour le corps. On raconte d'ailleurs que Cléopâtre, reine d'Égypte, adorait prendre des bains de vin. »

C'est assez légitime de s'en remettre à Cléopâtre, quand on sait qu'au Japon les gens se font littéralement infuser le corps dans du jus de Gamay fermenté.

Le centre en question a beau offrir des bains de vin à ses clients toute l'année, force est de constater que les choses deviennent vraiment sérieuses quand on approche la saison du Beaujolais Nouveau. Historiquement, c'est à minuit, le troisième jeudi de novembre, que la France commence la vente et l'exportation de son Beaujolais Nouveau – ce vin qui est fermenté quelques semaines seulement et qui n'est pas conçu pour vieillir en cave. D'où l'urgence d'en boire vite et beaucoup pour consommer toutes les bouteilles avant que le vin ne se gâte.

En France aussi, des gens succombent à cette pratique – on appelle ça la vinothérapie, et c'est censé lutter contre les rides, la cellulite ou les caillots sanguins, voire même guérir le cancer. Les bienfaits de cette cure pour le corps seraient dus à la présence de resvératrol, un phénol qu'on retrouve naturellement dans le vin.

Au Japon – ou en tout cas au Hakone Kowakien Yunessun – on dirait plutôt qu'ils misent tout sur l'aspect divertissant de la pratique. Précisons que cet onsen dispose également d'un Spa au Thé Vert et d'un Spa au Saké. Ah, et ils ont aussi cette mystérieuse « Mer du Dieu Égéen », un parc aquatique qui « se compose de trois îles baignées d'eau thermale » et d'un « écran d'eau lumineux qui tombe du plafond ».

Batifoler dans un bain de vin tout en s'autorisant à boire la tasse – sérieusement, il y a pire façon d'occuper son temps libre en novembre.

VICE France est aussi sur Twitter , Instagram , Facebook et sur Flipboard.