Sports

Piégé par des journalistes, Sam Allardyce est au cœur d'une affaire de corruption

Le sélectionneur de l'Angleterre a révélé à des journalistes qui se faisaient passer pour des hommes d'affaires comment arnaquer le marché des transferts britannique.
27 septembre 2016, 9:36am

EXCLUSIVE INVESTIGATION: England manager Sam Allardyce for sale https://t.co/LkRBwuAern #football4sale pic.twitter.com/IivG9ghbLO
— The Telegraph (@Telegraph) September 26, 2016

Le nouveau sélectionneur de l'Angleterre Sam Allardyce semble dans de sales draps : des journalistes d'investigation qui se faisaient passer pour des hommes d'affaires l'ont filmé en train d'expliquer comment arnaquer le marché des transferts de Premier League.

Selon le Telegraph, Sam Allardyce, qui a déjà été accusé d'avoir profité de pots-de-vin dans le passé, aurait accepté un deal à 400 000 livres (460 000 euros) en échange de conseils pour gagner de l'argent via la tierce propriété (TPO), ce qui va à l'encontre du règlement de la Football Association, la Fédération britannique de football, et de la FIFA. Allardyce aurait expliqué qu'Enner Valencia, qu'il a signé lorsqu'il était manager de West Ham, avait fait l'objet d'une tierce propriété lors de son transfert pour 12 millions de livres.

Allardyce a été nommé sélectionneur en juillet après la démission de Roy Hodgson suite à la désastreuse performance de l'Angleterre lors de l'Euro 2016. Il n'a pas fallu longtemps, selon le Telegraph, pour qu'Allardyce profite de son nouveau poste, alors qu'il gagne déjà 3 millions de livres comme entraîneur :

« Avant même son premier entraînement comme nouveau sélectionneur de l'Angleterre, Allardyce a négocié un arrangement avec des hommes supposés représenter une firme asiatique qui espérait profiter des millions de livres que brasse le marché des transferts de la Premier League.

Il a voyagé jusqu'à Singapour et Hong Kong comme ambassadeur et a expliqué aux "businessmen" comment passer outre les règlements de la Fédération britannique de football qui interdit la tierce propriété dans le football.

Mais les businessmen étaient en réalité des journalistes d'investigation infiltrés et Allardyce était filmé pour une enquête du Telegraph longue de dix mois qui a mis au jour des preuves de corruption et de pots-de-vin dans le football britannique. »

Depuis 2008, la tierce propriété est interdite car elle a donné lieu à des arrangements extrêmement obscurs. Le Telegraph annonce que de nouvelles révélations sur la corruption dans le football seront faites dans le futur.

[Telegraph]