Publicité
Sports

Gay et joueur en NFL : le calvaire de Ryan O'Callaghan

L'ancien joueur des New England Patriots raconte comment il a refoulé son homosexualité des années durant en se lançant dans une carrière en NFL.

par VICE Sports
21 Juin 2017, 9:17am

C'est un témoignage rare qu'a offert récemment Ryan O'Callaghan. Cet ancien joueur de foot US, retraité depuis 2011, a fait son coming out mardi 20 juin, après des années de silence, de tourments et de pensées sombres, qui l'ont amené à envisager très sérieusement le suicide.

Plus que l'histoire d'un sportif gay refoulant sa sexualité – un phénomène courant, particulièrement dans le foot US – c'est le parcours de Ryan O'Callaghan qui interpelle et donne une bonne idée de ce que peut signifier être homosexuel dans le sport de haut niveau outre-Atlantique.

L'ancien bloqueur des New England Patriots et des Chiefs de Kansas City raconte comment le foot US lui a permis d'enfouir et de refouler cet aspect de sa personnalité. Comment ce sport lui a permis, à lui le gamin d'une famille très conservatrice de San Francisco, élevé dans le mépris et la peur de l'homosexualité, de trouver une échappatoire.

Dans l'interview qu'il donne au site Outsport, Ryan O'Callaghan explique que son éducation puritaine, aux relents homophobes, l'a poussé à faire un choix radical dès le lycée. Cacher son penchant pour les hommes, à tout prix. Et pour masquer son attirance pour le sexe masculin, Ryan trouve refuge dans le foot US. Logique à ses yeux : « Personne ne va jamais supposer qu'un joueur de foot US super costaud puisse être gay. C'est pour ça que c'est l'endroit parfait pour se cacher. »

D'autant qu'avec son gabarit plus qu'imposant (1m90 pour 149 kilos), Ryan entre dans cette catégorie de joueurs estampillés virils. Mais au fond de lui, il sait que cette couverture ne durera pas éternellement. Convaincu de ne pas pouvoir assumer son homosexualité, il planifie froidement son futur suicide, qu'il projette de commettre au terme de sa carrière. « Je savais que je ne pourrais pas vivre sans me cacher derrière mon statut de footballeur professionnel. J'avais tout préparé, je savais que j'allais me tirer une balle dans la tête à la minute où ma carrière se terminerait », témoigne aujourd'hui Ryan.

Mais en 2011, sa volonté farouche d'en finir avec la vie se heurte à l'imprévu. Gravement blessé, il est privé de terrain, et s'embourbe dans la dépression, rendue plus violente encore par une consommation abusive de médicaments, jusqu'à 30 comprimés de Vidocin par jour. C'est à ce moment, où Ryan est au plus mal, que son thérapeute parvient à le convaincre d'affronter son homosexualité. Le début de la rédemption pour cet homme de 34 ans, qui prend aujourd'hui la parole pour que les autres sportifs qui se retrouvent dans sa situation ne passent pas par les mêmes galères.

VICE Sports s'était intéressé dernièrement au seul boxeur pro ouvertement gay en activité, et effectivement, Ryan O'Callaghan n'est pas le seul athlète à s'être réfugié dans des sports dits "virils" pour cacher ou occulter son homosexualité.

Tagged:
Sports
NFL
VICE Sports
homophobie
homosexualité
autres sports
foot us