Les fils d'El Chapo auraient été libérés

Cette libération a pu avoir lieu grâce à Ismael « El Mayo » Gambada, un vieil allié d’El Chapo et l’un des rares vétérans du cartel du Sinaloa à être encore en vie — et pas derrière les barreaux.

|
août 23 2016, 8:20am

Gouvernement fédéral mexicain via AP

Les deux fils du boss du cartel de Sinaloa, Joaquin « El Chapo » Guzman, enlevés la semaine dernière ont été libérés d'après des témoignages de sources présentes dans l'État du Sinaloa.

Les autorités avaient indiqué en milieu de semaine dernière que des hommes armés avaient enlevé Alfredo Guzman dans un restaurant huppé de la station balnéaire de Puerto Vallarta, en compagnie de cinq autres hommes. Les autorités mexicaines n'ont toujours pas confirmé si le grand frère d'Alfredo, Ivan, faisait aussi partie des hommes enlevés. Ivan a la réputation d'être le successeur désigné de son père, qui est aujourd'hui incarcéré et attend son extradition vers les États-Unis.

Les autorités, qui pensent que le Cartel de Jalisco Nueva Generacion (CJNG) était derrière l'enlèvement, n'ont pas commenté les rumeurs de libération des six otages.

Le premier média à évoquer cette potentielle libération est le Rio Doce basé à Culiacan, la capitale du Sinaloa. Le directeur du journal, Ismael Bojorquez, a indiqué ce lundi que trois sources crédibles différentes leur avaient confirmé l'information. Il a aussi donné d'autres détails dans un édito, dans lequel il explique que la libération a pu avoir lieu grâce au concours d'Ismael « El Mayo » Zambada.

Âgé d'une soixantaine d'années, El Mayo est un vieil allié d'El Chapo et l'un des rares vétérans du cartel du Sinaloa à être encore en vie — et pas derrière les barreaux.

À lire : La succession d'El Chapo remise en question après l'enlèvement de son fils

Le leader du CJNG, Nemesio Oseguera Cervantes, a.k.a. El Mencho, appartient lui à une nouvelle génération de barons de la drogue. El Mencho n'a pas peur de déclencher de nouvelles guerres de territoire — comme celles qui font rage aujourd'hui au Mexique.

El Mencho a fondé le cartel en 2010 et l'a rapidement transformé en l'une des plus grosses organisations criminelles du pays. Pendant plusieurs années, le CJNG a entretenu des relations proches avec le cartel de Sinaloa, avant de faire incursion sur leur territoire.

Une source bien informée du Sinaloa — qui a indiqué qu'Ivan et Alfredo avaient tous deux été enlevés, puis libérés grâce à l'aide d'El Mayo — explique qu'une faction du cartel de Sinaloa menée par Damasco Lopez (surnommé El Mini Lic) est impliquée dans l'enlèvement des frères Guzman. La source a demandé que son nom ne soit pas révélé de peur des représailles.

El Mini Lic est le fils de Damasco Lopez Sr., un ancien partenaire d'El Chapo qui aurait l'aidé à s'échapper de prison en 2001. El Chapo avait été recapturé seulement 13 ans plus tard pour ensuite passer 17 mois en prison avant de s'échapper à nouveau juillet 2015. En janvier dernier, il a été finalement recapturé.

El Mini Lic tenterait aujourd'hui de prendre la suite d'El Chapo et de couper l'herbe sous le pied des fils Guzman pour se placer à la tête du cartel.

La source a précisé que l'alliance impliquait aussi le clan de trafiquants des Carrillo Fuentes. La famille Carrillo Fuentes, une autre dynastie criminelle du Sinaloa, a perdu une guerre de territoire contre le cartel d'El Chapo dans la ville de Juarez, il y a de ça 5 ans.

Ce lundi, Radio Formula a aussi rapporté la libération des fils d'El Chapo en citant des membres de la famille, ainsi que des sources au sein de l'agence antidrogue américaine (DEA).

L'enlèvement d'au moins un des fils Guzman avait fait craindre aux autorités une guerre ouverte — soit entre des factions du cartel de Sinaloa, ou entre ce groupe et le CJNG. Les révélations de ces derniers jours semblent quelque peu apaiser ces craintes.


Jo Tuckman a contribué à cet article.

Suivez Nathaniel Janowitz sur Twitter : @ngjanowitz

Plus de VICE
Chaînes de VICE