Attentat à l'aéroport d'Istanbul : le point au lendemain de l'attaque

Des attaques suicides à la bombe ont frappé le plus grand aéroport de la Turquie, l'aéroport Atatürk d'Istanbul, ce mardi soir.

|
28 Juin 2016, 8:45pm

Photo par Osman Orsal/Reuters

Des attaques suicides à la bombe ont frappé le plus grand aéroport de la Turquie, l'aéroport Atatürk d'Istanbul, ce mardi soir. Il y a au moins 36 morts.


Mise à jour 12h40 :

Un nouveau bilan donné par le gouverneur à la mi-journée fait état de 41 morts (dont 13 étrangers) et 239 blessés.


Mercredi 29 juin à 8h40 :

Les autorités turques ont annoncé qu'au moins 36 personnes ont été tuées et que 147 autres ont été blessées.

Ce serait trois assaillants et non pas deux qui se sont fait sauter, après avoir ouvert le feu, d'après les informations données par le gouverneur local et par des témoins. Le Premier ministre turc, Binali Yildirim a déclaré que les premiers éléments de l'enquête pouvaient laisser penser que l'attaque a pu être menée par l'organisation terroriste État islamique. Ce mercredi matin, il n'y avait aucune revendication de l'attaque connue.

Les premiers témoignages et déclarations ont donné un nombre différent d'assaillants. Peu de temps après l'attaque, le ministre de la Justice, Bekir Bozdag a parlé sur CNN Turk pour annoncer que « d'après les informations que j'ai, à l'entrée du terminal international de l'aéroport Atatürk un terroriste a ouvert le feu à la kalachnikov, puis s'est fait exploser ».

La police a ouvert le feu pour stopper l'attaque. La chaîne de télévision d'État, TRT, a précisé que ces coups de feu avaient eu lieu dans le terminal d'arrivée de l'aéroport international.

NBC, qui parle d'une triple attaque « très sophistiquée », a contacté un bagagiste travaillant à l'aéroport. Il a dit avoir entendu une première explosion puis avoir vu les gens courir. Il s'est mis à courir lui aussi. En regardant derrière lui, il a vu un policier plonger pour plaquer un autre terroriste qui s'est fait exploser. Le bagagiste se souvient avoir entendu une troisième explosion.

Des vidéos et des photos prises juste après l'attaque montrent des personnes en train de s'abriter, d'autres qui sont blessées sont allongées au sol dans le terminal. Reuters a également publié une photo qui montre un fusil kalachnikov au sol, dans l'aéroport.

Dans une vidéo on peut voir des gens crier "couchez-vous!". On peut y entendre ce qui ressemble à des coups de feu.

La Turquie a été frappée ces derniers mois par une série d'attaques liées à l'organisation terroriste État islamique ou au conflit opposant le pays aux séparatistes kurdes dans le sud-est de la Turquie. Plus tôt ce mois-ci, une voiture piégée a frappé un bus de la police, dans le centre d'Istanbul, tuant 11 personnes et en blessant 36. En mars, un kamikaze se faisait exploser dans un quartier commerçant de la ville, tuant 4 personnes. En janvier, c'est la capitale Ankara qui était visée : 28 personnes tuées par l'explosion d'une bombe près d'une station de bus.

L'aéroport de Bruxelles, touché par une attaque semblable il y a plusieurs mois, a réagit avec un message de soutien aux proches des victimes.

L'aéroport d'Atatürk est l'un des plus importants de cette région du monde, derrière Heathrow à Londres et Charles-de-Gaulle à Paris.

Le trafic aérien a repris partiellement dans la nuit.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR