FYI.

This story is over 5 years old.

Crime

Le Guardian diffuse une vidéo des combats contre l'EI qui ont conduit à la mort d'un soldat d'élite américain

Le soldat d'élite, Charles Keating IV, est le troisième Américain à être tué dans un combat direct depuis le début de la coalition menée par les États-Unis en Irak et en Syrie et qui a pour but d' « affecter et de détruire » l'EI.
6.5.16
Screenshot via The Guardian

Le Guardian a obtenu des images qui semblent avoir été prises lors d'un affrontement armé dans le nord de l'Irak, où des combattants du groupe terroriste État islamique (EI) ont pris par surprise les Peshmergas et des conseillers américains. Pour répondre à la menace de l'EI, les conseillers américains ont alors activé le déploiement d'une « unité de réaction rapide » composée de Navy SEALs (les forces d'élites américaines), dont un des membres a été tué dans les combats qui ont suivi.

Publicité

Sur les images, on voit des soldats américains (et ce qui peut être des mercenaires privés habillés en civil) en plein combat. Ils tirent à feu nourri, cachés derrière des voitures qui semblent endommagées. Dans une autre séquence de la vidéo, on voit un hélicoptère miliaire américain Blackhawk atterrir puis redécoller, alors qu'un autre tournoie dans le ciel. Le premier Blackhawk pourrait être celui qui a servi à évacuer le SEAL tué.

Les combats ont commencé sur les coups de 7 heures 30 ce mardi matin, quand des djihadistes de l'EI ont réussi à pénétrer au-delà de la ligne de front tenue par les Kurdes, à 30 kilomètres au nord de Mossoul. Au même moment, une équipe de conseillers des forces spéciales américaines était présente dans le village de Tel Asqof, à moins de 5 kilomètres de là.

L'équipe américaine qui assiste et soutient les Peshmergas a réclamé l'aide de l'unité de réaction rapide environ 20 minutes après le début des combats avec les membres de l'EI, a indiqué un porte-parole de l'armée américaine.

L'officier marinier de première classe, Charles Keating IV — membre de l'unité de réaction rapide — a été touché par un « tir direct » à 9 heures 30 (heure locale), a précisé le Colonel Steve Warren lors d'un point presse au Pentagone.

Keating a été évacué dans l'heure, mais a succombé à ses blessures, a indiqué Warren.

Le soldat d'élite est le troisième Américain à être tué dans un combat direct depuis le début de la coalition menée par les États-Unis, qui a pour but d' « affecter et de détruire » l'EI en Irak.

Publicité

Après les affrontements entre SEALs et l'EI, des avions de la coalition ont multiplié les frappes — tuant plus de 50 combattants de l'EI, selon Warren. Le porte-parole a ajouté qu'au moins 145 combattants de l'EI étaient impliqués dans les combats de ce mardi matin. Il s'agit d'une des offensives récentes les plus importantes de la part de l'EI.

Les unités de réaction rapide sont composées en fonction de la mission, donc compte tenu du niveau de menace, de la distance de celle-ci et selon d'autres facteurs, a expliqué Warren.

« Je ne veux pas que vous pensiez qu'il y a une espèce d'[unité de réaction rapide] qui flotte dans le ciel et qui peut répondre à tout type de situation sur la totalité du champ de bataille, » a précisé le Colonel.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR