Publicité
selfie

Une plage thaïlandaise a banni les selfies

Ils sont maintenant passibles de la peine de mort.

par Gavin Butler; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
19 Avril 2019, 7:58am

La plage de Mai Khao à Phuket, en Thaïlande. Image via Shutterstock

Une plage à Phuket est devenue une sorte de « destination selfie ». La plage de Mai Khao, qui longe l'aéroport international de l'île thaïlandaise, est le point d'observation idéal pour les touristes qui souhaitent passer des vacances inoubliables : plage au premier plan, mer d'Andaman au second plan, avion de ligne commercial géant descendant au-dessus de leurs têtes. Schapelle Corby s’est récemment pris en photo devant ce paysage. Des milliers d'autres ont afflué sur le front de mer de Mai Khao pour faire de même. Et les autorités s'inquiètent du fait que tout cela ne fait que s'aggraver.

Évoquant des « préoccupations de sécurité », les autorités de Phuket appliquent désormais une zone d'exclusion de neuf kilomètres de long le long de la plage de Mai Khao, rapporte le South China Morning Post. La peine maximale encourue pour avoir mis le pied sur cette zone est la mort.

Vijit Kaewsaiteam, vice-président de l'aéroport international de Phuket, a expliqué que l'interdiction vise moins à protéger les touristes en mal de selfies qu'à minimiser le risque que les pilotes soient distraits lorsqu'ils arrivent à l'aéroport. Toute personne considérée comme mettant en danger un aéronef pourrait être passible d'une peine de prison allant de cinq ans à la perpétuité, tandis que les délinquants les plus graves pourraient être passibles de la peine capitale en vertu de la Loi sur la navigation aérienne, selon l'ABC.

« Les touristes ne seront pas autorisés à entrer dans cette zone pour prendre des photos », a déclaré le chef adjoint de l'aéroport de Phuket, Wichit Kaeothaithiam, au Bangkok Post. « La peine maximale est la peine de mort. »

M. Wichit a déclaré que ces règles sur la sécurité des avions seraient mises en œuvre conformément aux exigences de l'Organisation de l'aviation civile internationale. Les autorités s'inquiètent également des gens qui insistent pour faire voler des drones ou qui éclairent le ciel la nuit, ce qui a déjà distrait des pilotes qui atterrissaient à l’aéroport de Phuket.

« L'aéroport veut augmenter les recettes du tourisme, mais en même temps, il doit s'assurer qu'il n'y aura pas de problème avec la réglementation de l'aviation, a déclaré Wichit. Le tourisme et la sécurité doivent coexister. »

Certains sont sceptiques quant à l'efficacité de la zone d'exclusion pour dissuader les touristes et les tenir à l'écart de la trajectoire de vol. Sukris Koyakradej, membre du comité exécutif de l'Association touristique de Phuket, a interrogé le South China Morning Post au sujet de l'autorité de l'aéroport pour faire respecter les restrictions : « J'y ai pris des photos il y a deux ans, quand le spot n’était pas encore populaire sur les réseaux sociaux. Je ne pense pas que l'aéroport puisse bloquer l'entrée de la plage car elle ne fait pas partie de la piste. »

Tharika Nokkaew, une fonctionnaire qui supervise la gestion de la plage, a confirmé qu'aucune restriction n'avait encore été mise en place. « Il y a toujours beaucoup de touristes tout le temps », dit-elle.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.