Publicité
FRANCE

La police teste un nouveau véhicule télescopique pour surveiller les manifestations en France

Actuellement testée dans le sud de la France, l’Iris Viséo est une voiture électrique unique en son genre. Elle permet aux policiers de s’élever à 3,5 mètres de hauteur pour surveiller les foules lors des grands rassemblements.

par Pierre-Louis Caron
04 Mars 2016, 3:40pm

Image via Iris France

La police municipale de Pau (sud-ouest de la France) teste dans ses rues depuis mardi dernier le Viséo, un modèle de voiture électrique aux lignes inédites, créé et distribué par l'entreprise française Iris.

Unique en son genre, ce petit véhicule monoplace permet à son conducteur de se hisser à une hauteur de 3,5 mètres en moins de dix secondes. Cette spécificité le rend utile d'après ses concepteurs pour surveiller les manifestations, entre autres.

« Ce véhicule peut également avoir d'autres usages », a indiqué ce vendredi matin à VICE News une porte-parole de la mairie de Pau, « comme permettre à la police de regarder au-dessus des clôtures lors des patrouilles anti-cambriolage — qui ont lieu quand les gens sont en vacances—, ou encore mesurer la vitesse des voitures en ville, grâce à un radar ». Lorsqu'il est placé sur le bord des routes, le Viséo aurait un effet dissuasif sur les usagers.

Au coeur d'une manifestation, ce véhicule qui offre un angle de vision à 210 degrés peut permettre à un policier de repérer d'éventuels actes violents, et de diriger les renforts vers les points chauds d'un cortège, explique le constructeur.

« L'entreprise nous a prêté ce véhicule pour un essai d'un mois », nous a précisé cette porte-parole, avant d'indiquer que la ville de Pau n'avait « pour l'instant pas l'intention d'acheter cette voiture pour ses services ».

Images via Iris France 

L'Iris Viséo se compose d'un châssis de voiture standard, sur lequel est monté un cockpit, capable de s'élever rapidement dans les airs grâce à un bras motorisé.

Juché à une hauteur pouvant atteindre 3,5 mètres, le conducteur peut ainsi continuer à se déplacer grâce à un système de commande télescopique, et suivre le déroulé d'une manifestation. En cas de besoin, il peut s'extraire du véhicule en mois de 8 secondes assure le fabricant du Viséo.

D'après ses concepteurs, ce véhicule s'inspire des « SkyWatch », ces tours de surveillance mobiles — critiquées par certains riverains américains — qui sont utilisées par la police pour surveiller certains quartiers de New-York, ou des parkings de supermarchés en Floride.

Récompensé lors de l'édition 2015 du concours français d'inventions Lépine, le Viséo a également été présenté en novembre dernier au salon Milipol de Paris, qui rassemble chaque année les plus grands noms du monde de la sécurité.

« L'Iris Viséo est le meilleur compromis que l'on puisse trouver entre l'homme à pied ou à cheval et le véhicule classique », avait alors déclaré Fabrice Vivier, directeur marketing de l'entreprise Iris France.

Fonctionnant à l'aide de batteries, ce véhicule silencieux se déplace à une vitesse maximale de 25 km/h, pour une autonomie théorique de 100 kilomètres. Une plateforme située derrière la cabine de pilotage peut accueillir un policier supplémentaire, et le chargement complet des batteries prendrait environ 8 heures d'après les informations données par le constructeur.

Image via Iris France

« Le Viséo est lesté, il pèse 1,9 tonne et dispose d'un centre de gravité volontairement bas pour éviter au maximum le risque de renversement par la foule », nous a indiqué ce vendredi par téléphone un employé de l'entreprise Iris.

Dans sa version « gardiennage », le Viséo peut être équipé de projecteurs longue portée et de caméras de surveillance. Les équipements du modèle testé par les polices municipales sont pour l'instant limités à un projecteur, un mégaphone et des gyrophares. Ces équipements pourraient évoluer dans le futur.

Une version du Viséo avait déjà été testée au printemps 2015 par la police municipale d'Evry (région parisienne). La ville n'a pas donné suite.

À lire : Les policiers de la BAC patrouilleront désormais avec un fusil d'assaut militaire


Suivez Pierre-Louis Caron sur Twitter : @pierrelouis_c

Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez VICE News sur Facebook : VICE News