Les prix des billets d'avion vont augmenter à cause du changement climatique

Autre mauvaise nouvelle, les turbulences vont aussi augmenter.

|
18 juillet 2017, 10:23am

Des chercheurs viennent de découvrir une nouvelle conséquence du changement climatique : votre billet d'avion pourrait vous coûter un peu plus cher.

Quand l'air se réchauffe, il devient moins dense. Du coup, les ailes de l'avion génèrent moins de portance. Une étude de l'Earth Institute de la Columbia University, intitulée « Les conséquences de la hausse des températures sur les performances d'un avion au décollage » laisse entendre que les compagnies aériennes vont devoir limiter le nombre de passagers, de marchandises et de carburant pour décoller lors de certaines périodes de la journée. Et tout cela coûte de l'argent.

Pendant les périodes les plus chaudes de la journée, entre 10 et 30 pour cent des vols vont devoir ajuster le poids embarqué ou attendre que l'air se rafraîchisse pour pouvoir décoller. Avec moins de sièges disponibles dans l'avion et la hausse de la demande du transport aérien, les coûts vont grimper.

« Nos résultats suggèrent que les restrictions de poids pourraient s'accompagner d'un coût non négligeable et pourraient influer sur les opérations aériennes de partout dans le monde, » explique Ethan Coffel, doctorant à Columbia et auteur de l'étude.

Une autre étude, du Woods Hole Oceanographic Institute, indique que le changement climatique a déjà entrainé un allongement des trajectoires de vol et une hausse des turbulences – brûlant ainsi chaque année 450 millions de kilos de carburant supplémentaires.

L'industrie aérienne contribue énormément au changement climatique. Si l'aviation commerciale était un pays, elle serait le septième plus gros pollueur, selon le Council on Clean Transportation. L'industrie est responsable de 2 pour cent des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Et l'industrie continue de grandir. D'après diverses estimations, 38,4 millions de vols vont avoir lieu en 2017 – soit 5 pour cent de plus qu'en 2016. 18 429 paires de villes sont reliées par des vols directs – deux fois plus qu'il y a 20 ans. Si l'industrie continue sur sa lancée, ses émissions carbone auront triplé d'ici 2050.

Les températures mondiales ont déjà augmenté de plus d'un degré Celsius par rapport aux niveaux pré-industriels. D'ici la fin du siècle, cette hausse pourrait flirter avec les 4 degrés – si la planète continue d'utiliser autant d'énergies fossiles qu'aujourd'hui.

Le mois dernier, il faisait si chaud à Phoenix (Arizona), qu'American Airlines a dû annuler 50 vols.


Suivez VICE News sur Twitter : @vicenewsFR

Likez la page de VICE News sur Facebook : VICE News FR

Plus de VICE
Chaînes de VICE