Publicité
Tech by VICE

Des chercheurs ont découvert un « monde jurassique » sous la surface de l’Australie

Les vestiges souterrains de cent volcans formés il y a environ 180 millions d’années ont été détectés sous une importante zone pétrolière.

par Becky Ferreira; traduit par Sandra Proutry-Skrzypek
21 Août 2019, 6:45am

La caldeira Tengger en Indonésie. Image : Jean-Marie Hullot

Selon une nouvelle étude, près de cent volcans datant de l'ère jurassique ont été découverts dans les profondeurs d’une région riche en pétrole au centre de l'Australie.

Les anciens volcans se seraient développés il y a environ 180 millions d'années, au moment même où le supercontinent préhistorique du Gondwana, dont l'Australie faisait autrefois partie, commençait à se séparer. Pendant des millénaires, ce paysage volcanique souterrain a été enfoui sous terre, échappant ainsi à toute détection.

La zone souterraine a été détectée en 2017 par une équipe de chercheurs dirigée par le géoscientifique Jonathon Hardman, à l'époque doctorant à l'université d'Aberdeen en Écosse (il est maintenant employé par la société de services pétroliers CGG). Hardman et ses collègues ont baptisé la formation « province volcanique de Warnie » et ont publié leurs conclusions dans la revue Gondwana Research.

La province volcanique de Warnie est située à plus d’un kilomètre sous les bassins de Cooper et d’Eromanga, une région de roches sédimentaires datant de l'ère des dinosaures et couvrant plus d'un million de kilomètres carrés.

1565721757448-jurassicworl
Des images issues de l’étude parue dans la revue Gondwana Research. Image : université d'Aberdeen/université d’Adélaïde

Il s'agit d'une importante zone de production pétrolière et gazière depuis les années 1960, et la région est actuellement la plus grande source côtière d’hyrdocarbures de l’Australie, ce qui rend cette nouvelle découverte particulièrement surprenante.

Selon les auteurs de l’étude, la découverte d’un tel paysage volcanique dans une région qui a déjà fait l’objet d’un important travail de collecte de données « laisse entrevoir la possibilité que davantage de mondes volcaniques inconnus se cachent encore sous la surface de l’Australie ou ailleurs ».

Quelque 1 400 puits de pétrole ont été forés dans cette région au cours du dernier demi-siècle, dont certains présentaient des roches ignées suggérant que les sédiments pourraient avoir conservé de la lave.

Pour sonder en profondeur les gisements, Hardman et ses collègues ont recueilli des données sur les tremblements de terre, les puits, la gravité et le magnétisme de Nappamerri, dans le bassin de Cooper. Cela leur a permis de tracer les grandes lignes de la province volcanique de Warnie, qui a été nommée officiellement d'après le puits d'exploration voisin Warnie East 1 et officieusement d’après le joueur de cricket australien Shane Warne.

On ne sait pas encore pourquoi ces volcans actifs se sont formés il y a 180 millions d’années, d’autant plus que l’activité volcanique se concentre habituellement aux limites des plaques tectoniques.

Hardman et ses collègues ont proposé quelques explications possibles quant à la formation de la province, comme la présence de panaches ou de remontées de roches en fusion dans le manteau terrestre, c’est-à-dire la couche intermédiaire entre le noyau terrestre et la croûte terrestre. Mais l'équipe souligne qu'il reste encore du travail à faire dans la région avant de pouvoir déterminer quelle est la source de la province volcanique de Warnie.

Quel que soit le processus de formation de cette région volcanique, il est clair qu'elle a eu un effet majeur sur son « monde jurassique », selon les termes du co-auteur de l'étude Simon Holford de l'université d'Adélaïde. Il y a longtemps, ces montagnes devaient cracher de la lave et des cendres sur tous les fleuves et tous les lacs alentour, avant d’être à leur tour submergées par des siècles de sédiments.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.