En écoute : Officine opte pour une politique de la terre brûlée

Le trio parisien de noise punk sort son excellent premier album, « Dieu », ces jours-ci. On l'écoute en entier par ici, en attendant l'excommunication.
Marc-Aurèle Baly
Paris, FR
Officine, Paris, noise, punk
© Vincent Ducard

Parler de « matos » quand on parle de musique est aussi engageant que de se faire trainer derrière un semi-remorque le long d’une bretelle d’autoroute de province – ou en l’occurrence ici, un forum d’audiofanzine.

Pourtant, il serait compliqué de ne pas au moins mentionner le fait que sur le premier album du trio parisien de noise punk Officine, les nombreuses pédales d’effets placées adéquatement en soutien de la section rythmique (la basse et la batterie donc) servent à dominer la voix et les guitares stridentes de la chanteuse Marion, ce qui donne un cachet très industriel à l’ensemble, et vient par là même donner l’impression d’un semi-remorque (justement) qui viendrait vous rouler sur le corps, après vous avoir adéquatement trainé par derrière le long d’une bretelle d’autoroute de province – la boucle est bouclée.

Publicité

De là nait un déluge de cris et de hurlements, de lourdeur percussive et de guitares en forme d’expédition punitive, qui rappellent les premiers concerts forcément balbutiants d'un groupe formé il y a deux ans à peine, et qui s'ébrouait encore dans de menues salles de l’est parisien comme la Pointe Lafayette il y a peu, où il sonnait alors comme n’importe quel rejeton no wave illégitime de Teenage Jesus and the Jerks ou de Theoretical Girls.

Désormais, c'est bel et bien à un cerbère que nous avons affaire, non pas le chien à trois têtes qui garde la porte des enfers, mais plutôt un cabot idéal et hargneux qui se dresserait devant une scène française parfois un peu trop aux abois, et dont il serait bien avisé de lui mordre les mollets pour la secouer comme il se doit. C'est en tout cas tout ce qu'on lui souhaite.

Le premier album d'Officine, Dieu, sort cette semaine sur les labels tanzprocesz et Op Oloop. Il est en écoute ici.

La release party du groupe aura lieu le 13 décembre à Paris au Cirque électrique en compagnie de Théorème, Fusiller, et Baton XXL. Toutes les infos sont disponibles ici.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.