Publicité
Sport

Le nouveau paradis du surf est en Chine

Et il est juste à côté d'une des plus grandes villes du pays.

par Jun; photos Chen Yu Xiao
24 Janvier 2018, 6:15am

Cet article a été initialement publié sur VICE Chine.

Quand j’ai débarqué à Xichong, une petite ville côtière de la côte sud-est de la Chine, pas très loin de la ville animée de Shenzhen, je n'avais qu'un sac et quelques vêtements de rechange. Mais en un rien de temps, je me suis retrouvé avec une planche de surf, deux motos, un lit et une sérieuse addiction à « l'opium bleu » : le surf.

Xichong n'est qu'à deux heures du centre-ville de Shenzhen, une ville tape-à-l'œil de 11 millions d'habitants, capitale mondiale de la fabrication de composants électroniques. Shenzhen n’est que gratte-ciels de verre, métros encombrés et bâtiments résidentiels remplis de gens en quête d’une vie meilleure. Mais il suffit de roulez pendant deux heures pour que le paysage change complètement. La plage de Xichong est située à l'extrémité d'une péninsule qui s'étend dans la baie de Daya. C'est un endroit paisible. Les backpackers campent sur la plage. Les surfeurs chevauchent les vagues tôt le matin, tard le soir.

Les vagues rythment nos vies. Quand la marée est haute et que la houle rentre, la côte est pleine de surfeurs. Mais la communauté du surf en Chine est encore petite. Tellement petite qu’à chaque fois que je rencontre un nouveau surfeur, nous avons 20 ou 30 amis communs. Nous sommes une renforce communauté.

Personne n'est agressif dans l'eau et, même en cas de forte affluence, les surfeurs sont heureux de laisser quelqu'un d’autre prendre une vague, quel que soit son niveau. La seule vraie règle ici est de ne pas empiéter sur la vague d'un autre surfeur, mais c'est une sorte de norme partout dans le monde, n'est-ce pas ?

L'océan vous enseigne la patience. À Shenzhen, les gens sont constamment surexcités, les yeux rivés sur leurs téléphones, dans le métro. Mais dans l'eau, il n’y a que vous, l'océan, le ciel et la personne qui rame à vos côtés. Pas de téléphone, pas Internet, aucune distraction.

Je commence à avoir beaucoup de photos de la plage de Xichong. Il n'y a vraiment rien de plus beau qu'un surfeur sur sa planche. Cette image d'un homme debout sur la plage, sa planche sous le bras, doit être l'une des choses les plus cool que j’ai jamais vues. Quand j’entre dans l'eau, j’ai la sensation d’avoir bu trop de sirop contre la toux. Je suis pris d'une grande excitation, un peu comme quand je déballe un cadeau.

Selon moi, chaque surfeur devrait avoir au moins une photo de lui avec sa planche. C'est comme quand vous êtes en couple – vous avez besoin d'au moins une photo de vous deux ensemble, car ces images font partie d'une histoire que vous vous remémorerez des années plus tard, comme les pièces d'un puzzle.