FYI.

This story is over 5 years old.

Marching Church - « Hungry For Love »

Entre Bruce Springsteen et David Maranha, voici le dernier projet du leader d'Iceage.
21.1.15

Vous aviez déjà pu vous rendre compte (dans cette interview) du virage Louise Attaque pris par les punkies d'Iceage, et du choix des Danois d'utiliser désormais des phrases entières en guise de titres d'album. Tout se confirme. Le 30 mars prochain sortira This World Is Not Enough, (sur Posh Isolation pour l'Europe et Sacred Bones pour le monde) le premier album de Marching Church, side-project d'Elias B. Rønnenfelt fondé sur un coup de tête en 2010.

Publicité

Après deux EPs aussi fulgurants que foutraques, le leader d'Iceage a finalement réuni une mini-armée autour de lui, touchant à tout un tas d'instruments différents : Kristian Emdal et Anton Rothstein (de Lower), Cæcilie Trier (du Choir of Young Believers), Bo H. Hansen (membre de Hand of Dust et Sexdrome) et Frederikke Hoffmeier (alias Puce Mary). Les 9 titres de slow rock nocturne et nombriliste aussi absurdes que bancales (atteignant parfois 9 minutes, oui messieurs les censeurs) se situent quelque part entre l'Antartica de David Maranha et le Nebraska de Bruce Springsteen. Le groupe revendique également la soul de James Brown et Sam Cooke. Vous allez faire quoi ? Ecouter « Hungry For Love » juste en dessous et attendre patiemment leur concert à Paris en avril prochain (plus d'infos bientôt), voilà ce que vous allez faire.