FYI.

This story is over 5 years old.

Les groupes du Ieperfest 2014 à ne pas louper

Le meilleur festival hardcore d'Europe a lieu ce week-end en Belgique et propose un line-up définitif.
7.8.14

Depuis 1992, le Ieperfest attire chaque mois d’août tout ce que l’Europe compte de fans de hardcore, de punk, de metal et des trois en même temps. Créé par deux collectifs belges, le

Vort’n’Vis

(un bar de Ypres, ville à 15km de la frontière française où le festival a toujours lieu) et le label Genet Records, la 22ème édition du meilleur festival européen en la matière aura lieu le week-end prochain et accueillera plus de 10 000 mecs en marcel et en bermuda camouflage. Mais pas que, hein. Il y aura aussi des filles et plein de gens différents car le festival a désormais la réputation d’être l’un des plus ouverts, concernés et DIY qui soit. Outre les trois scènes installées dans la prairie flamande, une quatrième sera dédiée aux débats, qu’ils concernent la musique, le végétarisme, l’écologie ou tout un tas de trucs qui ne tournent pas rond dans le monde (

Publicité

plus d'infos directement sur le site

). Le line-up à lui seul résume 35 ans de hardcore, de long en large. Parmi les 84 groupes présents sur les trois jours, il y en aura au moins 30 à ne pas louper. Et il y en a vraiment pour tout le monde.

(Oui, même pour les punks (Antisect, Conflict,

Total Chaos

!) et les férus de metal en tous genres avec (excusez du peu) : Repulsion, Terrorizer, Suffocation,

Crowbar

ou encore

l'inclassable Jesu

)

POUR LES VIEUX

C'est le plein de Californie avec les darons de

The Dickies,

Agent Orange,

Adolescents

,

SNFU

(!), et même

Dead Kennedys

sans Jello Biafra,

au cas où vous ne le saviez pas

. Il y aura aussi les vétérans canadiens de

DOA

et leur

Hardcore 81

. Côté Est,

Antidote

de New-York,

DYS

de Boston avec son «

Wolfpack

» et les insingeables

Gorilla Biscuits

mettront toutes les sensibilités d'accord.

POUR LES MOINS VIEUX

Oui, c'est comme ça,

Dog Eat Dog

, l'emblème groovy des années Roadrunner sera de la partie,

H2O

également, comme tous les deux ans, et

Ignite

placera quelques dédicaces pour sauver les baleines. Dans un autre registre et un pan plus méconnu de la science,

Stigmata

défendra la niche « hardcore-metal de voyous chrétiens ».

Morning Again

, les martyrs du hardcore new school s'énerveront sûrement contre les mangeurs de viande et

Bane

apaisera tout le monde avec ses adieux.

No Warning

, la machine à mosh de Toronto en placera une pour le pit. La terreur de Cleveland sera finalement à l'heure, j'ai nommé

Publicité

Ringworm

. Et je n'oublie pas non plus

Converge

et

Boysetsfire

, « pour ceux qui aiment ».

POUR LES JEUNES

Cold Word

, qui a relancé le nouveau hardcore en 2004, sera un des clous du spectacle. La réponse belge à Ringworm,

Blind To Faith

, sera un deuxième clou bien rouillé du week-end. Puis il y aura toute une série de nouveaux groupes américains efficaces,

Backtrack

,

Expire

et

Swamps

en tête, ainsi que leurs homologues hollandais,

Cornered

. Je parie sur

Toxic Shock

pour la bonne surprise thrash de cette édition.

Deez Nuts

fera sensation, avec

leurs clips à 300 000 vues

. Géo-politiquement parlant, on pourra voir du hardcore d'Afrique du Sud (

Conqueror

) et d'Israël (

Kids Insane

), mais surtout, il y aura

Angel Du$t

et

Turnstile

, les mecs qui ont le futur du hardcore entre leurs mains. Pow !

Rod Glacial marchera sur des gens pendant tout le week-end. Il sera un peu moins sur Twitter - @FluoGlacial