FYI.

This story is over 5 years old.

On a rencontré Sheryl Zelikson, la productrice musicale du Late Show de David Letterman

Comment booker des groupes dans une des émissions télé les plus populaires des États-Unis ?
3.4.14

Le Late Show de David Letterman, ce n'est pas juste une émission de télé durant laquelle George Clooney nous a présenté ses parents et où un acteur nain de Game of Thrones a avoué ne pas avoir lu les bouquins dont est tirée la série, ce sont aussi des groupes qui jouent live, en direct, devant tout le monde, sur le créneau que tout l'Amérique s'arrache : entre 00h25 et 00h30, soit pile au moment où 75 % des spectateurs sont endormis. Mais l'Internet a permis à ces apparitions télévisées non seulement de ne plus tomber dans l'oubli, mais aussi et surtout de devenir des références de poids dans le monde de vitesse exponentielle qu'est le notre.

Publicité

Cette transition parfaitement réussie entre la télévision et le web est d'autant plus impressionnante que l'émission de Letterman existe depuis plus de 20 ans maintenant, et qu’une bonne partie de son public se trouve dans les maisons de retraite américaines. Dans un tel contexte, accueillir des artistes comme la/le chanteur/se et guitariste transgenre Laura Jane Grace d'Against Me! devant des millions de personnes se révêle être un gigantesque pas en avant, pas seulement pour la télévision, mais pour l'Amérique toute entière.

On a rencontré Sheryl Zelikson, la productrice musicale du

Late Show

, pour discuter de ses choix d'invités, de ses meilleurs souvenirs, et lui demander comment vous deviez vous y prendre pour faire jouer votre groupe pourri dans l'émission.

Noisey : Ça consiste en quoi le métier de productrice musicale sur le Late Show ?

En gros, je produis cette partie de l'émission et je choisis les groupes qui vont y jouer.

Que doit faire un groupe pour apparaître dans l'émission ?

J'aimerais bien qu'il y ait une formule pour ça. La plupart du temps, c'est moi qui cherche, je vois ce qui sort, les nouveaux albums, je suis aussi pas mal attentive à ce qu'on m'envoie. J'essaie de prendre le temps de tout écouter et regarder.

Est-ce que tes goûts personnels entrent en compte ?

Je

dois

aimer, d'une façon ou d'une autre. Il faut que je me dise que ce sera bon pour l'émission. J'ai mes goûts perso en matière de musique, mais ça ne veut pas nécessairement dire que je suis fan de tous les artistes que j'ai fait venir. Notre audience est très large et l'émission se doit donc d’être éclectique.

C’est cool de voir que l'émission commence à avoir une position plus progressiste, au niveau de la musique. Récemment, vous avez eu un rappeur gay, Le1f, ainsi qu'Against Me!, et sa chanteuse transgenre. Et vous ne lez traitez pas comme des « attractions ».

Non, je ne considère pas ces artistes comme des attractions. Je procède de la façon suivante : pour Le1f par exemple, j’ai reçu un communiqué de presse. Je ne le lis pas en premier. J'écoute la musique, je regarde une vidéo, et seulement ensuite, je parcours le dossier de presse, après quoi je fais mes propres recherches. Je peux aussi demander au groupe si c’est possible de les voir en live. Dans le cas de Le1f, j'ai regardé des vidéos de ses concerts et j'ai tout de suite aimé. Son style, sa voix, c’était évident qu'il avait un bon sens de l'humour, qu'il était excellent sur scène. Quand il est venu chez nous, il a vraiment tout explosé, c'était une performance incroyable. Il est venu accompagné d'un groupe et de danseurs géniaux. C'est exactement ce qu'on recherche.

Publicité

Tu as vu son tweet le lendemain ?

Non. Je ne

tweete

pas. Je n'ai pas Facebook.

Tu as sûrement mieux à faire.

Et comment !

Il remerciait simplement Letterman de l'avoir invité, en tant que musicien et non pas en tant qu’attraction, ce qui m'a paru vraiment sympa.

Ça l'est. J'en ai entendu parler. Mais il est génial sur scène. Et quand je choisis quelqu'un pour l'émission, je veux surtout savoir si c'est un artiste qui a de l'avenir, et s'il a plus d'une chanson à nous montrer.

Le Late Show existe depuis des années et une bonne partie de vos spectateurs est âgée et vit en région rurale. Quel genre de réactions recevez-vous quand vous invitez une femme transgenre ou un rappeur gay ?

En général, je ne fais pas attention à ce que les gens disent sur l'émission. Je n'ai pas présenté Le1f comme un rappeur gay. Against Me! avait déjà joué sur notre plateau aet je les avais trouvé dingues

la première fois

, c'est tout ce que je recherche. Qu'ils soient gay, pas gay, ce genre de chose, ça n'a aucun poids dans ma décision.



Le Late Show de David Letterman, ce n'est pas juste une émission de télé durant laquelle George Clooney nous a présenté ses parents et où un acteur nain de Game of Thrones a avoué ne pas avoir lu les bouquins dont est tirée la série, ce sont aussi des groupes qui jouent live, en direct, devant tout le monde, sur le créneau que tout l'Amérique s'arrache : entre 00h25 et 00h30, soit pile au moment où 75 % des spectateurs sont endormis. Mais l'Internet a permis à ces apparitions télévisées non seulement de ne plus tomber dans l'oubli, mais aussi et surtout de devenir des références de poids dans le monde de vitesse exponentielle qu'est le notre.


Cette transition parfaitement réussie entre la télévision et le web est d'autant plus impressionnante que l'émission de Letterman existe depuis plus de 20 ans maintenant, et qu’une bonne partie de son public se trouve dans les maisons de retraite américaines. Dans un tel contexte, accueillir des artistes comme la/le chanteur/se et guitariste transgenre Laura Jane Grace d'Against Me! devant des millions de personnes se révêle être un gigantesque pas en avant, pas seulement pour la télévision, mais pour l'Amérique toute entière.



On a rencontré Sheryl Zelikson, la productrice musicale du

Late Show

, pour discuter de ses choix d'invités, de ses meilleurs souvenirs, et lui demander comment vous deviez vous y prendre pour faire jouer votre groupe pourri dans l'émission.




Noisey : Ça consiste en quoi le métier de productrice musicale sur le Late Show ?

En gros, je produis cette partie de l'émission et je choisis les groupes qui vont y jouer.



Que doit faire un groupe pour apparaître dans l'émission ?

J'aimerais bien qu'il y ait une formule pour ça. La plupart du temps, c'est moi qui cherche, je vois ce qui sort, les nouveaux albums, je suis aussi pas mal attentive à ce qu'on m'envoie. J'essaie de prendre le temps de tout écouter et regarder.



Est-ce que tes goûts personnels entrent en compte ?

Je

dois

aimer, d'une façon ou d'une autre. Il faut que je me dise que ce sera bon pour l'émission. J'ai mes goûts perso en matière de musique, mais ça ne veut pas nécessairement dire que je suis fan de tous les artistes que j'ai fait venir. Notre audience est très large et l'émission se doit donc d’être éclectique.






C’est cool de voir que l'émission commence à avoir une position plus progressiste, au niveau de la musique. Récemment, vous avez eu un rappeur gay, Le1f, ainsi qu'Against Me!, et sa chanteuse transgenre. Et vous ne lez traitez pas comme des « attractions ».

Non, je ne considère pas ces artistes comme des attractions. Je procède de la façon suivante : pour Le1f par exemple, j’ai reçu un communiqué de presse. Je ne le lis pas en premier. J'écoute la musique, je regarde une vidéo, et seulement ensuite, je parcours le dossier de presse, après quoi je fais mes propres recherches. Je peux aussi demander au groupe si c’est possible de les voir en live. Dans le cas de Le1f, j'ai regardé des vidéos de ses concerts et j'ai tout de suite aimé. Son style, sa voix, c’était évident qu'il avait un bon sens de l'humour, qu'il était excellent sur scène. Quand il est venu chez nous, il a vraiment tout explosé, c'était une performance incroyable. Il est venu accompagné d'un groupe et de danseurs géniaux. C'est exactement ce qu'on recherche.



Tu as vu son tweet le lendemain ?

Non. Je ne

tweete

pas. Je n'ai pas Facebook.



Tu as sûrement mieux à faire.

Et comment !



Il remerciait simplement Letterman de l'avoir invité, en tant que musicien et non pas en tant qu’attraction, ce qui m'a paru vraiment sympa.

Ça l'est. J'en ai entendu parler. Mais il est génial sur scène. Et quand je choisis quelqu'un pour l'émission, je veux surtout savoir si c'est un artiste qui a de l'avenir, et s'il a plus d'une chanson à nous montrer.



Le Late Show existe depuis des années et une bonne partie de vos spectateurs est âgée et vit en région rurale. Quel genre de réactions recevez-vous quand vous invitez une femme transgenre ou un rappeur gay ?

En général, je ne fais pas attention à ce que les gens disent sur l'émission. Je n'ai pas présenté Le1f comme un rappeur gay. Against Me! avait déjà joué sur notre plateau aet je les avais trouvé dingues

la première fois

, c'est tout ce que je recherche. Qu'ils soient gay, pas gay, ce genre de chose, ça n'a aucun poids dans ma décision.






C'est une bonne approche. À quel point le public de l'émission influence-t-il ta décision ?

Notre public est très éclectique et large, donc quand j'aime un truc et que je trouve ça excitant, ce qui était le cas avec Le1f, j'espère que les spectateurs ressentiront la même chose. Mon lien avec la musique est le même que chez n'impotrte quel fan. Je n'ai pas de passé journalistique ou musical et, à mon avis, c'est un avantage. Je dois juste aimer, ça doit simplement m'amuser, ou susciter une émotion.



Je peux te demander ce que tu faisais avant de te retrouver au Late Show ?

J'étais étudiante à l'Université de New-York. J'ai commencé en tant que stagiaire quand David était encore sur NBC. Donc je suis là depuis très, très longtemps. Mon premier job ici, c'était au service courrier.



Et depuis combien de temps travailles-tu dans la musique ?

J'ai dû travailler au courrier à peu près un an avant de devenir l'assistante de Sheila Rogers, qui était la productrice musicale à l'époque. Puis je suis devenue coordinatrice et j'ai travaillé sur l'aspect plus musical. Ça fait une dizaine d’années maintenant que j’invite des groupes dans l’émission.



Bien que tu n'aies ni Facebook ni Twitter, j'imagine que tu n’as pas échappé aux réactions suite à la performance de Future Islands ?

Oui, beaucoup de gens en ont parlé. Faut dire qu’ils étaient géniaux.



David avait l'air sincèrement impressionné pendant leur passage.

Oui, il a beaucoup aimé. Le groupe est très théâtral et c'est important pour faire une bonne prestation à la télévision. C’était une vraie performance.





Tu dois avoir un tas d’anecdotes après avoir passée tant d'années à booker des groupes.

Oh mon dieu, il y en a tellement... J'aime qu’on me surprenne. Je suis fan de Pearl Jam, et ils ont joué dans

la première de nos émissions qui a été mise en ligne

, et j'ai juste adoré. Il y aune super acoustique dans nos studios en plus. J'aime cette intimité et voir à quel point elle a contribué au succès de

Live on Letterman

, et la transition que tu vois maintenant dans l'industrie. U2 était énorme il y a quelques semaines. L'équipe était ravie. Quoi d’autre… Les Yeah Yeah Yeahs…



Quelle a été la performance la plus mémorable, selon toi ?

Il y en a tellement, c’est trop dur ! J'ai adoré

My Morning Jacket

, ils m’ont vraiment marqué. Parfois, ce sont les lives les plus simples qui font le plus frissonner. J'aime les compos basiques. On a aussi eu Glen Hansard acapella, j'ai trouvé ça incroyablement courageux. Je me rappelle que

Ty Segall

avait surpris tout le monde aussi. Il y en a tellement.





Dernière question : pourquoi David se sent toujours obligé d'interroger les groupes à propos de leur batterie ?

C'est une bonne question ! Je ne sais pas. J'ai vu

la vidéo

avec ses commentaires. Il aime les batteries, j'imagine. Je ne sais vraiment pas quoi répondre à ça.



J'imagine que quand tu fais une émission tous les jours, tu dois trouver un moyen de continuer à te marrer.

Je pense que c'est ça, mais c’est vrai qu’il apprécie les bons batteurs. Il est fasciné par la batterie, c’est clair.




Dan Ozzi est fasciné par pas mal de choses, a commencer par ce que vous avez à lui raconter. Il est sur Twitter - @danozzi

C'est une bonne approche. À quel point le public de l'émission influence-t-il ta décision ?

Notre public est très éclectique et large, donc quand j'aime un truc et que je trouve ça excitant, ce qui était le cas avec Le1f, j'espère que les spectateurs ressentiront la même chose. Mon lien avec la musique est le même que chez n'impotrte quel fan. Je n'ai pas de passé journalistique ou musical et, à mon avis, c'est un avantage. Je dois juste aimer, ça doit simplement m'amuser, ou susciter une émotion.

Publicité

Je peux te demander ce que tu faisais avant de te retrouver au Late Show ?

J'étais étudiante à l'Université de New-York. J'ai commencé en tant que stagiaire quand David était encore sur NBC. Donc je suis là depuis très, très longtemps. Mon premier job ici, c'était au service courrier.

Et depuis combien de temps travailles-tu dans la musique ?

J'ai dû travailler au courrier à peu près un an avant de devenir l'assistante de Sheila Rogers, qui était la productrice musicale à l'époque. Puis je suis devenue coordinatrice et j'ai travaillé sur l'aspect plus musical. Ça fait une dizaine d’années maintenant que j’invite des groupes dans l’émission.

Bien que tu n'aies ni Facebook ni Twitter, j'imagine que tu n’as pas échappé aux réactions suite à la performance de Future Islands ?

Oui, beaucoup de gens en ont parlé. Faut dire qu’ils étaient géniaux.

David avait l'air sincèrement impressionné pendant leur passage.

Oui, il a beaucoup aimé. Le groupe est très théâtral et c'est important pour faire une bonne prestation à la télévision. C’était une vraie performance.



Le Late Show de David Letterman, ce n'est pas juste une émission de télé durant laquelle George Clooney nous a présenté ses parents et où un acteur nain de Game of Thrones a avoué ne pas avoir lu les bouquins dont est tirée la série, ce sont aussi des groupes qui jouent live, en direct, devant tout le monde, sur le créneau que tout l'Amérique s'arrache : entre 00h25 et 00h30, soit pile au moment où 75 % des spectateurs sont endormis. Mais l'Internet a permis à ces apparitions télévisées non seulement de ne plus tomber dans l'oubli, mais aussi et surtout de devenir des références de poids dans le monde de vitesse exponentielle qu'est le notre.


Cette transition parfaitement réussie entre la télévision et le web est d'autant plus impressionnante que l'émission de Letterman existe depuis plus de 20 ans maintenant, et qu’une bonne partie de son public se trouve dans les maisons de retraite américaines. Dans un tel contexte, accueillir des artistes comme la/le chanteur/se et guitariste transgenre Laura Jane Grace d'Against Me! devant des millions de personnes se révêle être un gigantesque pas en avant, pas seulement pour la télévision, mais pour l'Amérique toute entière.



On a rencontré Sheryl Zelikson, la productrice musicale du

Late Show

, pour discuter de ses choix d'invités, de ses meilleurs souvenirs, et lui demander comment vous deviez vous y prendre pour faire jouer votre groupe pourri dans l'émission.




Noisey : Ça consiste en quoi le métier de productrice musicale sur le Late Show ?

En gros, je produis cette partie de l'émission et je choisis les groupes qui vont y jouer.



Que doit faire un groupe pour apparaître dans l'émission ?

J'aimerais bien qu'il y ait une formule pour ça. La plupart du temps, c'est moi qui cherche, je vois ce qui sort, les nouveaux albums, je suis aussi pas mal attentive à ce qu'on m'envoie. J'essaie de prendre le temps de tout écouter et regarder.



Est-ce que tes goûts personnels entrent en compte ?

Je

dois

aimer, d'une façon ou d'une autre. Il faut que je me dise que ce sera bon pour l'émission. J'ai mes goûts perso en matière de musique, mais ça ne veut pas nécessairement dire que je suis fan de tous les artistes que j'ai fait venir. Notre audience est très large et l'émission se doit donc d’être éclectique.






C’est cool de voir que l'émission commence à avoir une position plus progressiste, au niveau de la musique. Récemment, vous avez eu un rappeur gay, Le1f, ainsi qu'Against Me!, et sa chanteuse transgenre. Et vous ne lez traitez pas comme des « attractions ».

Non, je ne considère pas ces artistes comme des attractions. Je procède de la façon suivante : pour Le1f par exemple, j’ai reçu un communiqué de presse. Je ne le lis pas en premier. J'écoute la musique, je regarde une vidéo, et seulement ensuite, je parcours le dossier de presse, après quoi je fais mes propres recherches. Je peux aussi demander au groupe si c’est possible de les voir en live. Dans le cas de Le1f, j'ai regardé des vidéos de ses concerts et j'ai tout de suite aimé. Son style, sa voix, c’était évident qu'il avait un bon sens de l'humour, qu'il était excellent sur scène. Quand il est venu chez nous, il a vraiment tout explosé, c'était une performance incroyable. Il est venu accompagné d'un groupe et de danseurs géniaux. C'est exactement ce qu'on recherche.



Tu as vu son tweet le lendemain ?

Non. Je ne

tweete

pas. Je n'ai pas Facebook.



Tu as sûrement mieux à faire.

Et comment !



Il remerciait simplement Letterman de l'avoir invité, en tant que musicien et non pas en tant qu’attraction, ce qui m'a paru vraiment sympa.

Ça l'est. J'en ai entendu parler. Mais il est génial sur scène. Et quand je choisis quelqu'un pour l'émission, je veux surtout savoir si c'est un artiste qui a de l'avenir, et s'il a plus d'une chanson à nous montrer.



Le Late Show existe depuis des années et une bonne partie de vos spectateurs est âgée et vit en région rurale. Quel genre de réactions recevez-vous quand vous invitez une femme transgenre ou un rappeur gay ?

En général, je ne fais pas attention à ce que les gens disent sur l'émission. Je n'ai pas présenté Le1f comme un rappeur gay. Against Me! avait déjà joué sur notre plateau aet je les avais trouvé dingues

la première fois

, c'est tout ce que je recherche. Qu'ils soient gay, pas gay, ce genre de chose, ça n'a aucun poids dans ma décision.






C'est une bonne approche. À quel point le public de l'émission influence-t-il ta décision ?

Notre public est très éclectique et large, donc quand j'aime un truc et que je trouve ça excitant, ce qui était le cas avec Le1f, j'espère que les spectateurs ressentiront la même chose. Mon lien avec la musique est le même que chez n'impotrte quel fan. Je n'ai pas de passé journalistique ou musical et, à mon avis, c'est un avantage. Je dois juste aimer, ça doit simplement m'amuser, ou susciter une émotion.



Je peux te demander ce que tu faisais avant de te retrouver au Late Show ?

J'étais étudiante à l'Université de New-York. J'ai commencé en tant que stagiaire quand David était encore sur NBC. Donc je suis là depuis très, très longtemps. Mon premier job ici, c'était au service courrier.



Et depuis combien de temps travailles-tu dans la musique ?

J'ai dû travailler au courrier à peu près un an avant de devenir l'assistante de Sheila Rogers, qui était la productrice musicale à l'époque. Puis je suis devenue coordinatrice et j'ai travaillé sur l'aspect plus musical. Ça fait une dizaine d’années maintenant que j’invite des groupes dans l’émission.



Bien que tu n'aies ni Facebook ni Twitter, j'imagine que tu n’as pas échappé aux réactions suite à la performance de Future Islands ?

Oui, beaucoup de gens en ont parlé. Faut dire qu’ils étaient géniaux.



David avait l'air sincèrement impressionné pendant leur passage.

Oui, il a beaucoup aimé. Le groupe est très théâtral et c'est important pour faire une bonne prestation à la télévision. C’était une vraie performance.





Tu dois avoir un tas d’anecdotes après avoir passée tant d'années à booker des groupes.

Oh mon dieu, il y en a tellement... J'aime qu’on me surprenne. Je suis fan de Pearl Jam, et ils ont joué dans

la première de nos émissions qui a été mise en ligne

, et j'ai juste adoré. Il y aune super acoustique dans nos studios en plus. J'aime cette intimité et voir à quel point elle a contribué au succès de

Live on Letterman

, et la transition que tu vois maintenant dans l'industrie. U2 était énorme il y a quelques semaines. L'équipe était ravie. Quoi d’autre… Les Yeah Yeah Yeahs…



Quelle a été la performance la plus mémorable, selon toi ?

Il y en a tellement, c’est trop dur ! J'ai adoré

My Morning Jacket

, ils m’ont vraiment marqué. Parfois, ce sont les lives les plus simples qui font le plus frissonner. J'aime les compos basiques. On a aussi eu Glen Hansard acapella, j'ai trouvé ça incroyablement courageux. Je me rappelle que

Ty Segall

avait surpris tout le monde aussi. Il y en a tellement.





Dernière question : pourquoi David se sent toujours obligé d'interroger les groupes à propos de leur batterie ?

C'est une bonne question ! Je ne sais pas. J'ai vu

la vidéo

avec ses commentaires. Il aime les batteries, j'imagine. Je ne sais vraiment pas quoi répondre à ça.



J'imagine que quand tu fais une émission tous les jours, tu dois trouver un moyen de continuer à te marrer.

Je pense que c'est ça, mais c’est vrai qu’il apprécie les bons batteurs. Il est fasciné par la batterie, c’est clair.




Dan Ozzi est fasciné par pas mal de choses, a commencer par ce que vous avez à lui raconter. Il est sur Twitter - @danozzi

Tu dois avoir un tas d’anecdotes après avoir passée tant d'années à booker des groupes.

Oh mon dieu, il y en a tellement… J'aime qu’on me surprenne. Je suis fan de Pearl Jam, et ils ont joué dans

la première de nos émissions qui a été mise en ligne

, et j'ai juste adoré. Il y aune super acoustique dans nos studios en plus. J'aime cette intimité et voir à quel point elle a contribué au succès de

Publicité

Live on Letterman

, et la transition que tu vois maintenant dans l'industrie. U2 était énorme il y a quelques semaines. L'équipe était ravie. Quoi d’autre… Les Yeah Yeah Yeahs…

Quelle a été la performance la plus mémorable, selon toi ?

Il y en a tellement, c’est trop dur ! J'ai adoré

My Morning Jacket

, ils m’ont vraiment marqué. Parfois, ce sont les lives les plus simples qui font le plus frissonner. J'aime les compos basiques. On a aussi eu Glen Hansard acapella, j'ai trouvé ça incroyablement courageux. Je me rappelle que

Ty Segall

avait surpris tout le monde aussi. Il y en a tellement.



Le Late Show de David Letterman, ce n'est pas juste une émission de télé durant laquelle George Clooney nous a présenté ses parents et où un acteur nain de Game of Thrones a avoué ne pas avoir lu les bouquins dont est tirée la série, ce sont aussi des groupes qui jouent live, en direct, devant tout le monde, sur le créneau que tout l'Amérique s'arrache : entre 00h25 et 00h30, soit pile au moment où 75 % des spectateurs sont endormis. Mais l'Internet a permis à ces apparitions télévisées non seulement de ne plus tomber dans l'oubli, mais aussi et surtout de devenir des références de poids dans le monde de vitesse exponentielle qu'est le notre.


Cette transition parfaitement réussie entre la télévision et le web est d'autant plus impressionnante que l'émission de Letterman existe depuis plus de 20 ans maintenant, et qu’une bonne partie de son public se trouve dans les maisons de retraite américaines. Dans un tel contexte, accueillir des artistes comme la/le chanteur/se et guitariste transgenre Laura Jane Grace d'Against Me! devant des millions de personnes se révêle être un gigantesque pas en avant, pas seulement pour la télévision, mais pour l'Amérique toute entière.



On a rencontré Sheryl Zelikson, la productrice musicale du

Late Show

, pour discuter de ses choix d'invités, de ses meilleurs souvenirs, et lui demander comment vous deviez vous y prendre pour faire jouer votre groupe pourri dans l'émission.




Noisey : Ça consiste en quoi le métier de productrice musicale sur le Late Show ?

En gros, je produis cette partie de l'émission et je choisis les groupes qui vont y jouer.



Que doit faire un groupe pour apparaître dans l'émission ?

J'aimerais bien qu'il y ait une formule pour ça. La plupart du temps, c'est moi qui cherche, je vois ce qui sort, les nouveaux albums, je suis aussi pas mal attentive à ce qu'on m'envoie. J'essaie de prendre le temps de tout écouter et regarder.



Est-ce que tes goûts personnels entrent en compte ?

Je

dois

aimer, d'une façon ou d'une autre. Il faut que je me dise que ce sera bon pour l'émission. J'ai mes goûts perso en matière de musique, mais ça ne veut pas nécessairement dire que je suis fan de tous les artistes que j'ai fait venir. Notre audience est très large et l'émission se doit donc d’être éclectique.






C’est cool de voir que l'émission commence à avoir une position plus progressiste, au niveau de la musique. Récemment, vous avez eu un rappeur gay, Le1f, ainsi qu'Against Me!, et sa chanteuse transgenre. Et vous ne lez traitez pas comme des « attractions ».

Non, je ne considère pas ces artistes comme des attractions. Je procède de la façon suivante : pour Le1f par exemple, j’ai reçu un communiqué de presse. Je ne le lis pas en premier. J'écoute la musique, je regarde une vidéo, et seulement ensuite, je parcours le dossier de presse, après quoi je fais mes propres recherches. Je peux aussi demander au groupe si c’est possible de les voir en live. Dans le cas de Le1f, j'ai regardé des vidéos de ses concerts et j'ai tout de suite aimé. Son style, sa voix, c’était évident qu'il avait un bon sens de l'humour, qu'il était excellent sur scène. Quand il est venu chez nous, il a vraiment tout explosé, c'était une performance incroyable. Il est venu accompagné d'un groupe et de danseurs géniaux. C'est exactement ce qu'on recherche.



Tu as vu son tweet le lendemain ?

Non. Je ne

tweete

pas. Je n'ai pas Facebook.



Tu as sûrement mieux à faire.

Et comment !



Il remerciait simplement Letterman de l'avoir invité, en tant que musicien et non pas en tant qu’attraction, ce qui m'a paru vraiment sympa.

Ça l'est. J'en ai entendu parler. Mais il est génial sur scène. Et quand je choisis quelqu'un pour l'émission, je veux surtout savoir si c'est un artiste qui a de l'avenir, et s'il a plus d'une chanson à nous montrer.



Le Late Show existe depuis des années et une bonne partie de vos spectateurs est âgée et vit en région rurale. Quel genre de réactions recevez-vous quand vous invitez une femme transgenre ou un rappeur gay ?

En général, je ne fais pas attention à ce que les gens disent sur l'émission. Je n'ai pas présenté Le1f comme un rappeur gay. Against Me! avait déjà joué sur notre plateau aet je les avais trouvé dingues

la première fois

, c'est tout ce que je recherche. Qu'ils soient gay, pas gay, ce genre de chose, ça n'a aucun poids dans ma décision.






C'est une bonne approche. À quel point le public de l'émission influence-t-il ta décision ?

Notre public est très éclectique et large, donc quand j'aime un truc et que je trouve ça excitant, ce qui était le cas avec Le1f, j'espère que les spectateurs ressentiront la même chose. Mon lien avec la musique est le même que chez n'impotrte quel fan. Je n'ai pas de passé journalistique ou musical et, à mon avis, c'est un avantage. Je dois juste aimer, ça doit simplement m'amuser, ou susciter une émotion.



Je peux te demander ce que tu faisais avant de te retrouver au Late Show ?

J'étais étudiante à l'Université de New-York. J'ai commencé en tant que stagiaire quand David était encore sur NBC. Donc je suis là depuis très, très longtemps. Mon premier job ici, c'était au service courrier.



Et depuis combien de temps travailles-tu dans la musique ?

J'ai dû travailler au courrier à peu près un an avant de devenir l'assistante de Sheila Rogers, qui était la productrice musicale à l'époque. Puis je suis devenue coordinatrice et j'ai travaillé sur l'aspect plus musical. Ça fait une dizaine d’années maintenant que j’invite des groupes dans l’émission.



Bien que tu n'aies ni Facebook ni Twitter, j'imagine que tu n’as pas échappé aux réactions suite à la performance de Future Islands ?

Oui, beaucoup de gens en ont parlé. Faut dire qu’ils étaient géniaux.



David avait l'air sincèrement impressionné pendant leur passage.

Oui, il a beaucoup aimé. Le groupe est très théâtral et c'est important pour faire une bonne prestation à la télévision. C’était une vraie performance.





Tu dois avoir un tas d’anecdotes après avoir passée tant d'années à booker des groupes.

Oh mon dieu, il y en a tellement... J'aime qu’on me surprenne. Je suis fan de Pearl Jam, et ils ont joué dans

la première de nos émissions qui a été mise en ligne

, et j'ai juste adoré. Il y aune super acoustique dans nos studios en plus. J'aime cette intimité et voir à quel point elle a contribué au succès de

Live on Letterman

, et la transition que tu vois maintenant dans l'industrie. U2 était énorme il y a quelques semaines. L'équipe était ravie. Quoi d’autre… Les Yeah Yeah Yeahs…



Quelle a été la performance la plus mémorable, selon toi ?

Il y en a tellement, c’est trop dur ! J'ai adoré

My Morning Jacket

, ils m’ont vraiment marqué. Parfois, ce sont les lives les plus simples qui font le plus frissonner. J'aime les compos basiques. On a aussi eu Glen Hansard acapella, j'ai trouvé ça incroyablement courageux. Je me rappelle que

Ty Segall

avait surpris tout le monde aussi. Il y en a tellement.





Dernière question : pourquoi David se sent toujours obligé d'interroger les groupes à propos de leur batterie ?

C'est une bonne question ! Je ne sais pas. J'ai vu

la vidéo

avec ses commentaires. Il aime les batteries, j'imagine. Je ne sais vraiment pas quoi répondre à ça.



J'imagine que quand tu fais une émission tous les jours, tu dois trouver un moyen de continuer à te marrer.

Je pense que c'est ça, mais c’est vrai qu’il apprécie les bons batteurs. Il est fasciné par la batterie, c’est clair.




Dan Ozzi est fasciné par pas mal de choses, a commencer par ce que vous avez à lui raconter. Il est sur Twitter - @danozzi

Dernière question : pourquoi David se sent toujours obligé d'interroger les groupes à propos de leur batterie ?

C'est une bonne question ! Je ne sais pas. J'ai vu

la vidéo

avec ses commentaires. Il aime les batteries, j'imagine. Je ne sais vraiment pas quoi répondre à ça.

J'imagine que quand tu fais une émission tous les jours, tu dois trouver un moyen de continuer à te marrer.

Je pense que c'est ça, mais c’est vrai qu’il apprécie les bons batteurs. Il est fasciné par la batterie, c’est clair.

Dan Ozzi est fasciné par pas mal de choses, a commencer par ce que vous avez à lui raconter. Il est sur Twitter - @danozzi