FYI.

This story is over 5 years old.

Boys of Summer : Les disques hardcore de l'été

7 Seconds, Angel Du$t, Cold World, Iron Reagan, Oily Boys, Rot In Hell, World War 4, tous vous guideront pendant la saison.
10.7.14

Une xpool partyx organisée à Cleveland à la fin des années 80.

Peu importe la situation dans laquelle vous vous trouverez cet été, il y aura toujours un disque hardcore pour vous accompagner.

POUR FAIRE LE PLEIN DE POSITIVITÉ

7 SECONDS - Leave A Light On

(Rise Records)

Ce groupe de Reno dans le Nevada, existe depuis 1980, fou non ? Et voilà maintenant des décennies que la douce voix de Kevin Seconds, leur chanteur, est toujours là pour vous soutenir dans les moments difficiles. Positive Mentale Attitude. Du hardcore mélodique de bonne facture et des titres qui vont toujours de l'avant :

Publicité

«

Upgrade

Everything »

,

« Slogan On A Shirt »

ou

« I Have Faith In You »

. Laissez briller cette petite lumière à l'intérieur de vous.

EN ROUTE POUR LA PLAGE

ANGEL DU$T - A.D.

(React! Records)

Ceci n'est pas un rappeur mais la nouvelle formation skate-punk composée exclusivement de mecs de bons groupes (Turnstile, Trapped Under Ice, Mindset, Code Orange Kids…). Après

un premier EP mortel

, voici leur premier album, qui dure lui aussi moins d'un quart d'heure. Ici tout est dédié au cool, aux débardeurs de couleur et au concept de vitesse ryhtmique. Quand

Kye Smith reprendra un medley

des tubes d'Angel Du$t dans 20 ans, la vidéo durera 30 secondes maximum.

BERCÉ DE NOSTALGIE LE DERNIER MARDI SOIR DU MOIS D'AOUT

BANE - Don't Wait Up

(Equal Vision Records)

Bane m'a toujours fait passablement chier. Ils synthétisaient ce qu'on définissait comme

modern hardcore,

une appellation péjorative qui n'avait pas vraiment lieu d'être et pas vraiment de sens non plus. Elle servait juste à décrire toutes ces parties reloues à la gratte que vous pouvez entendre à 1mn45 d'environ chacun de leur morceau. Puis au fil des années, en vieillissant et donc en devenant chiant, j'ai appris à les apprécier, à les tolérer du moins. Ils se sépareront après l'été d'ailleurs, comme toi et ta meuf.

Lisez l'interview pathétique du chanteur ici

.

AUTOUR D'UN BARBECUE AVEC TOUS VOS POTES

COLD WORLD - How The Gods Chill

(Deathwish Records)

Publicité

On vous a déjà présenté

la première de leur morceau avec Kool G Rap

mais ce n'est rien comparé au reste de l'album qui sort le 5 août. Vous avez aimé ce riff moyen calqué sur le

«

Calm Down

»

de Tragedy Khadafi ? Et bien attendez d'écouter

« The Real Deal »

,

«

No More Fun and Games

» ou

«

Youthful Expression 2014

»

. L'alpha et l'omega du hardcore. Les merguez et les chipolatas vont valdinguer, croyez-moi !

ENFERMÉ DANS UN CASIER PAR « LES COLLÈGUES » DU FOOT

GAG - Locker Room 7"

(Iron Lung Records)

J'entends une voix au loin. Une voix qui résonne. Une voix qui hurle de l'anglais distordu avec un accent japonais. Il y a des guitares très bruyantes par dessus. Beaucoup d'écho. Beaucoup de haine et de désabus aussi. Ce n'est pas Ronan coincé dans les vestiaires, mais GAG, la dernière furie en provenannce de la maison du diable Iron Lung.

TORSE-NU, À L'AUBE, AU MILIEU D'UNE FORÊT TRÈS DENSE


Une xpool partyx organisée à Cleveland à la fin des années 80.

Peu importe la situation dans laquelle vous vous trouverez cet été, il y aura toujours un disque hardcore pour vous accompagner.




POUR FAIRE LE PLEIN DE POSITIVITÉ



7 SECONDS - Leave A Light On

(Rise Records)

Ce groupe de Reno dans le Nevada, existe depuis 1980, fou non ? Et voilà maintenant des décennies que la douce voix de Kevin Seconds, leur chanteur, est toujours là pour vous soutenir dans les moments difficiles. Positive Mentale Attitude. Du hardcore mélodique de bonne facture et des titres qui vont toujours de l'avant :

«

Upgrade

Everything »

,

« Slogan On A Shirt »

ou

« I Have Faith In You »

. Laissez briller cette petite lumière à l'intérieur de vous.




EN ROUTE POUR LA PLAGE


ANGEL DU$T - A.D.

(React! Records)

Ceci n'est pas un rappeur mais la nouvelle formation skate-punk composée exclusivement de mecs de bons groupes (Turnstile, Trapped Under Ice, Mindset, Code Orange Kids...). Après

un premier EP mortel

, voici leur premier album, qui dure lui aussi moins d'un quart d'heure. Ici tout est dédié au cool, aux débardeurs de couleur et au concept de vitesse ryhtmique. Quand

Kye Smith reprendra un medley

des tubes d'Angel Du$t dans 20 ans, la vidéo durera 30 secondes maximum.




BERCÉ DE NOSTALGIE LE DERNIER MARDI SOIR DU MOIS D'AOUT



BANE - Don't Wait Up

(Equal Vision Records)

Bane m'a toujours fait passablement chier. Ils synthétisaient ce qu'on définissait comme

modern hardcore,

une appellation péjorative qui n'avait pas vraiment lieu d'être et pas vraiment de sens non plus. Elle servait juste à décrire toutes ces parties reloues à la gratte que vous pouvez entendre à 1mn45 d'environ chacun de leur morceau. Puis au fil des années, en vieillissant et donc en devenant chiant, j'ai appris à les apprécier, à les tolérer du moins. Ils se sépareront après l'été d'ailleurs, comme toi et ta meuf.

Lisez l'interview pathétique du chanteur ici

.




AUTOUR D'UN BARBECUE AVEC TOUS VOS POTES



COLD WORLD - How The Gods Chill

(Deathwish Records)

On vous a déjà présenté

la première de leur morceau avec Kool G Rap

mais ce n'est rien comparé au reste de l'album qui sort le 5 août. Vous avez aimé ce riff moyen calqué sur le

«

Calm Down

»

de Tragedy Khadafi ? Et bien attendez d'écouter

« The Real Deal »

,

«

No More Fun and Games

» ou «

Youthful Expression 2014

»

. L'alpha et l'omega du hardcore. Les merguez et les chipolatas vont valdinguer, croyez-moi !




ENFERMÉ DANS UN CASIER PAR « LES COLLÈGUES » DU FOOT


GAG - Locker Room 7"

(Iron Lung Records)

J'entends une voix au loin. Une voix qui résonne. Une voix qui hurle de l'anglais distordu avec un accent japonais. Il y a des guitares très bruyantes par dessus. Beaucoup d'écho. Beaucoup de haine et de désabus aussi. Ce n'est pas Ronan coincé dans les vestiaires, mais GAG, la dernière furie en provenannce de la maison du diable Iron Lung.




TORSE-NU, À L'AUBE, AU MILIEU D'UNE FORÊT TRÈS DENSE



GUTTER GODS - Innersense

(Cool Death Records)

Enfin... ce putain d'album de hardcore australien est enfin sorti. Une mixture futuristique comme vous en entendrez peu au fil de vos playlists iTunes. Des riffs punk post-apocalyptiques, une voix appartenant indubitablement à un mec qui déteste les femmes, des bidouillages électroniques spatiaux, des rayons laser fluos et l'Australie avalée par le Pacifique. Vous vous souvenez de

Meatdog, le skinhead le plus taré de Melbourne

? Et bien c'est lui le leader.




EN STOP, EN CHIEN, PERDU SUR UNE ROUTE D'IRLANDE


HOLLOW TRUTH - The Power To Endure

(Powertrip Records)

Ca groove pas mal à Dublin. Cette sorte de Leeway de troisième division peut facilement te faire oublier ce airbnb que tu es en train de gâcher après avoir choisi le moyen de locomotion le plus économique,

à la roots

. Attention aux vents terribles quand même.




LORS D'UNE POOL PARTY DE FOLIE


IRON REAGAN - Spoiled Identity EP

(Decibel/Magic Bullet Records)

Ca marche toujours ce thrash punkisé. 13 titres, 5 minutes, droit au but. Ca n'atteindra jamais le taux de cool de la vidéo

«

Fuck Metallica »

de PC Death Squad mais ça assure quand même. Iron Reagan sortiront un nouvel album, de 25 titres, en septembre.




POUR SABOTER UN DJ SET INDIE-ROCK CAR LA PLAISANTERIE A ASSEZ DURÉ



MADBALL - Hardcore Lives (Nuclear Blast Records)

Non je déconne ! (Par contre passer

cette vidéo

en VJ fera toujours son effet)




SUR LE PLAYGROUND DE STREETBALL


MIZERY - Survive the Vibe EP (DIY)

Une sorte de réponse californienne à

Turnstile

et c'est plutôt pas mal. Deux morceaux uniquement pour un EP qui est sensé sortir depuis des mois. On survit sans problème à la vibe. Et il y a même du slap sur la seconce piste,

«

Injustice 4 All

».

Ces wiggaz ont de l'attitude.




ACHARNÉ SUR CE 3-6 FLIP QUI NE RENTRE PLUS DEPUIS 2006


MODERN PROBLEMS - Demo 2014

Haha cette pochette. Nique Sid Vicious. Nique Photoshop. Nique le monde des adultes. On se téléporte encore d'une Côte à l'autre, ce groupe de Buffalo a voulu sonner comme le 45 tours de

Unity

, les légendes straight edge d'Orange County. Pas de regrets pour notre jeunesse. C'est OK de pas boire.




ALLONGÉ DANS L'HERBE HUMIDE DANS LA VALLÉE DE SHEFFIELD



NAI HARVEST - Hold Open My Head EP

(Dog Knights/Topshelf Records)

Mots clés : College rock, emo, indie, pop punk, screamo. D'habitude je zappe mais là, ces jeunes grungies de Sheffield font vraiment zizir. Le chant est parfait, tout comme le mixage de la guitare, les mélodies à la fois présentes et inexistantes, et leur look pourri, 100 % bon style adolescent.

Regardez leur gueule sérieux

!

Le catalogue Jade Tree

peut sucer ça.




EN PLEINE DESCENTE DE SODA


NOT AFRAID - Locked Out

(React! Records)

Ce disque me donne envie de faire des rots de caféïne plus fort que vous tous. C'est d'ailleurs ce que fait Paco leur chanteur sur ces 11 titres de pur impact hardcore. Une musique qui n'a peur de rien, même pas des coups de crampons dans les tibias, la preuve lorsqu'

on a vu le groupe éclopé jouer à Anvers en mars dernier.

Un album tout simplement xcrucialx.




AVANT DE COCHER OUI POUR CE COUCH SURFING EN AUSTRALIE


OILY BOYS - Majesty EP

(Disinfect Records)

Ce sont les Gutter Gods de Sidney ! Cliquey ! Ecoutey ! Surfey ! Détruisey !




EN VISITE DIPLOMATIQUE DANS LES PAYS DE L'EST


REMINDED - Shoot EP

(DIY)

Kiev se rajoute sur la carte du hardcore décomplexé. Je ne félicite pas ce ou cette Venya Son pour cet artwork mais si vous êtes de passage en Ukraine, vous pourrez sûrement les croiser dans une MJC et tendre les doigts vers la scène quand ils joueront.




AU CRÉPUSCULE DES IDOLES



ROT IN HELL - Ruined Empire

(Organized Crime Records)

Une face hardcore maléfique façon Integrity et une face neofolk poppy. Et ce n'est même pas un split. Bah ouais tiens, pourquoi pas. Ca va faire bientôt 10 ans que ce groupe anglais parodie ce qui s'est fait à Cleveland et tout le monde s'en tape. Moi aussi d'ailleurs, et je me remets

«

Erebus »

tiens.




COINCÉ SANS CLIM' DEPUIS 2 HEURES SUR LA ROCADE SUD



SHEER TERROR - Standing Up For Falling Down

(Reaper Records)

Comme SoFoot, Paul Bearer, l'abominable chanteur du groupe new-yorkais, est très friand de titres à trois propositions, sur le nouvel album ça donne par exemple

« Weird, Jealous and Fat

»

ou

« Boots, Braces and Alimony

»

. Mais les titres à deux entrées sont encore meilleurs :

« Cigarettes & Farts »

. En gros, Sheer Terror en ont toujours rien à branler, mettent 5 sucres dans leur café et sont plus remontés et brutaux que jamais. Bleuargh.




EN DERNIER RECOURS POUR PÉCHO UNE INDIE-RATE EN SOIRÉE



TRASH TALK - No Peace (Odd Future Records)

Alchemist a produit l'intro et l'outro de ce disque, lol ! Un disque sorti sur le label Odd Future. On n'arrête plus le progrès, on ne peut plus le rattraper non plus. Pitchfork a mis 7.7. Abandonnez le combat. Allez boire des coups au Point FMR, faites le maximum de Vine que vous pouvez et prenez même des photos de votre putain d'assiette si ça vous chante. Tout est terminé.




LE 14 JUILLET PENDANT LE FEU D'ARTIFICE



WORLD WAR 4 - Demo 2014
Floorpunch

+

Mental

+

Mind Eraser

+

No Tolerance

+

The Rival Mob

= DY-NA-MI-TE !




Rod Glacial souhaite de bonnes vacances à tout le monde, même aux fake hardcore kids. Il sera peut-être sur Twitter @FluoGlacial

GUTTER GODS - Innersense

(Cool Death Records)

Enfin… ce putain d'album de hardcore australien est enfin sorti. Une mixture futuristique comme vous en entendrez peu au fil de vos playlists iTunes. Des riffs punk post-apocalyptiques, une voix appartenant indubitablement à un mec qui déteste les femmes, des bidouillages électroniques spatiaux, des rayons laser fluos et l'Australie avalée par le Pacifique. Vous vous souvenez de

Meatdog, le skinhead le plus taré de Melbourne

? Et bien c'est lui le leader.

EN STOP, EN CHIEN, PERDU SUR UNE ROUTE D'IRLANDE

Publicité

HOLLOW TRUTH - The Power To Endure

(Powertrip Records)

Ca groove pas mal à Dublin. Cette sorte de Leeway de troisième division peut facilement te faire oublier ce airbnb que tu es en train de gâcher après avoir choisi le moyen de locomotion le plus économique,

à la roots

. Attention aux vents terribles quand même.

LORS D'UNE POOL PARTY DE FOLIE

IRON REAGAN - Spoiled Identity EP

(Decibel/Magic Bullet Records)

Ca marche toujours ce thrash punkisé. 13 titres, 5 minutes, droit au but. Ca n'atteindra jamais le taux de cool de la vidéo

«

Fuck Metallica

»

de PC Death Squad mais ça assure quand même. Iron Reagan sortiront un nouvel album, de 25 titres, en septembre.

POUR SABOTER UN DJ SET INDIE-ROCK CAR LA PLAISANTERIE A ASSEZ DUR

É

MADBALL - Hardcore Lives (Nuclear Blast Records)

Non je déconne ! (Par contre passer

cette vidéo

en VJ fera toujours son effet)

SUR LE PLAYGROUND DE STREETBALL

MIZERY - Survive the Vibe EP (DIY)

Une sorte de réponse californienne à

Turnstile

et c'est plutôt pas mal. Deux morceaux uniquement pour un EP qui est sensé sortir depuis des mois. On survit sans problème à la vibe. Et il y a même du slap sur la seconce piste,

«

Injustice 4 All

».

Ces wiggaz ont de l'attitude.

ACHARNÉ SUR CE 3-6 FLIP QUI NE RENTRE PLUS DEPUIS 2006

MODERN PROBLEMS - Demo 2014

Haha cette pochette. Nique Sid Vicious. Nique Photoshop. Nique le monde des adultes. On se téléporte encore d'une Côte à l'autre, ce groupe de Buffalo a voulu sonner comme le 45 tours de

Publicité

Unity

, les légendes straight edge d'Orange County. Pas de regrets pour notre jeunesse. C'est OK de pas boire.

ALLONGÉ DANS L'HERBE HUMIDE DANS LA VALLÉE DE SHEFFIELD

NAI HARVEST - Hold Open My Head EP

(Dog Knights/Topshelf Records)

Mots clés : College rock, emo, indie, pop punk, screamo. D'habitude je zappe mais là, ces jeunes grungies de Sheffield font vraiment zizir. Le chant est parfait, tout comme le mixage de la guitare, les mélodies à la fois présentes et inexistantes, et leur look pourri, 100 % bon style adolescent.

Regardez leur gueule sérieux

!

Le catalogue Jade Tree

peut sucer ça.

EN PLEINE DESCENTE DE SODA

NOT AFRAID - Locked Out

(React! Records)

Ce disque me donne envie de faire des rots de caféïne plus fort que vous tous. C'est d'ailleurs ce que fait Paco leur chanteur sur ces 11 titres de pur impact hardcore. Une musique qui n'a peur de rien, même pas des coups de crampons dans les tibias, la preuve lorsqu'

on a vu le groupe éclopé jouer à Anvers en mars dernier.

Un album tout simplement xcrucialx.

AVANT DE COCHER OUI POUR CE COUCH SURFING EN AUSTRALIE

OILY BOYS - Majesty EP

(Disinfect Records)

Ce sont les Gutter Gods de Sidney ! Cliquey ! Ecoutey ! Surfey ! Détruisey !

EN VISITE DIPLOMATIQUE DANS LES PAYS DE L'EST

REMINDED - Shoot EP

(DIY)

Kiev se rajoute sur la carte du hardcore décomplexé. Je ne félicite pas ce ou cette Venya Son pour cet artwork mais si vous êtes de passage en Ukraine, vous pourrez sûrement les croiser dans une MJC et tendre les doigts vers la scène quand ils joueront.

Publicité

AU CRÉPUSCULE DES IDOLES

ROT IN HELL - Ruined Empire

(Organized Crime Records)

Une face hardcore maléfique façon Integrity et une face neofolk poppy. Et ce n'est même pas un split. Bah ouais tiens, pourquoi pas. Ca va faire bientôt 10 ans que ce groupe anglais parodie ce qui s'est fait à Cleveland et tout le monde s'en tape. Moi aussi d'ailleurs, et je me remets

«

Erebus

»

tiens.

COINCÉ SANS CLIM' DEPUIS 2 HEURES SUR LA ROCADE SUD

SHEER TERROR - Standing Up For Falling Down

(Reaper Records)

Comme SoFoot, Paul Bearer, l'abominable chanteur du groupe new-yorkais, est très friand de titres à trois propositions, sur le nouvel album ça donne par exemple

« Weird, Jealous and Fat

»

ou

« Boots, Braces and Alimony

»

. Mais les titres à deux entrées sont encore meilleurs :

« Cigarettes & Farts

»

. En gros, Sheer Terror en ont toujours rien à branler, mettent 5 sucres dans leur café et sont plus remontés et brutaux que jamais. Bleuargh.

EN DERNIER RECOURS POUR PÉCHO UNE INDIE-RATE EN SOIRÉE

TRASH TALK - No Peace (Odd Future Records)

Alchemist a produit l'intro et l'outro de ce disque, lol ! Un disque sorti sur le label Odd Future. On n'arrête plus le progrès, on ne peut plus le rattraper non plus. Pitchfork a mis 7.7. Abandonnez le combat. Allez boire des coups au Point FMR, faites le maximum de Vine que vous pouvez et prenez même des photos de votre putain d'assiette si ça vous chante. Tout est terminé.

LE 14 JUILLET PENDANT LE FEU D'ARTIFICE

WORLD WAR 4 - Demo 2014

Floorpunch

Publicité

+

Mental

+

Mind Eraser

+

No Tolerance

+

The Rival Mob

= DY-NA-MI-TE !

Rod Glacial souhaite de bonnes vacances à tout le monde, même aux fake hardcore kids. Il sera peut-être sur Twitter @FluoGlacial