FYI.

This story is over 5 years old.

À la découverte du black metal québécois avec le label Tour De Garde

Une scène dont les fers de lance s'appellent Monarque, Forteresse, Sombres Forêts ou Brume d'Automne.
11.7.14

Si j'étais vous, j'éviterais de trop me foutre de la gueule du Québec, déjà parce que les mauvaises imitations d'accent québécois et les films de Xavier Dolan, ça commence à bien faire, mais surtout parce que leur scène black metal locale, dite

métal noir

, défonce. À sa tête, Monarque et Forteresse, groupes qui délivrent un black metal

old school,

bande-son d'une culture québécoise en péril.

Leur attachement à la langue française pousse ces groupes à choisir des noms toujours plus travaillés, comme

Publicité

Sombres Forêts

,

Brume d'Automne

ou encore

Neige et Noirceur

, à qui on doit l'admirable

La Seigneurie des Loups

. Leurs textes abordent les hivers blancs, la glorieuse Histoire québécoise et des thèmes plus typiques du genre, comme l'apocalypse, la famine et la mort.

Le black metal québécois n'est pas un énième sous-genre pour nerds en mal de sensation mais un style tout à fait authentique, cristallisant les particularités identitaires de la région. Ouvertement contemplatif, le métal noir est taillé sur mesure pour ceux qui aiment s'assoir et regarder autour d'eux, admirer la beauté des forêts québécoises et la douceur de ses mœurs, tout en nourrissant amour sans borne pour la liberté absolue. Aux débiles légers qui n'y verraient que de la niaiserie petit bras, je conseillerai de jeter une oreille sur «

Une Nuit Pour la Patrie

» et de bien ramasser. J'ai posé six questions à O.T., l'homme derrière Tour de Garde, label phare du métal noir depuis 2002, basé à Montréal. Il m'a répondu en six communiqués de 66 mots chacun.

Noisey : En quoi le black metal québécois est-il différent des autres formes de black metal ?

O.T. :

Le black metal québécois n'est pas différent des autres formes de black metal si ce n'est qu'il est conçu, élaboré et enregistré en territoire canadien-français. Ses fondements sont les mêmes que les autres scènes partout ailleurs dans le monde. L'origine du black metal peut parfois avoir une influence sur sa sonorité mais pas sur son contenu idéologique. Le black metal, le vrai, est une dévotion artistique, spirituelle et philosophique contre les valeurs de la société moderne. Le black metal se veut hérétique, apostat et malsain, peu importe sa provenance. Le black metal est la vision du monde au travers des yeux de Satan.

Publicité

Quelle place occupe votre label, Tour de Garde, dans la reconnaissance du metal noir québécois ?

Tour de Garde n'a pas été le plus grand levier pour les groupes d'ici, si on le compare à d'autres labels qui se sont principalement consacrés à la promotion des groupes de la scène québécoise. Au fil des années, nous avons collaboré avec des groupes de Pologne, de Hongrie, du Brésil, de Grèce, de France, d'Italie, des États-Unis, de Suède, de Finlande, du Portugal et plus. Le label existe depuis déjà plus de 12 ans et nous avons également eu la chance de travailler avec quelques groupes du Québec. Certains ont disparu aujourd'hui mais d'autres sont devenus des groupes phares de la scène, je pense principalement à Monarque. Cependant, le rôle principale de Tour de Garde n'a jamais été de faire la promotion de la scène québécoise mais plutôt d'être un symbole emblématique de l'underground black metal. Tour de Garde est voué à conserver l'esprit du black metal pur sans pour autant stagner dans une médiocrité rétrograde et archaïque. Tour de Garde est resté et restera fidèle au idéaux et à l'esthétisme du vrai black metal car c'est sa vocation depuis sa naissance.

Patriotisme et traditions sont deux grands thèmes abordés par le black metal québécois, vous estimez que la culture québécoise est aujourd'hui menacée ? Pouvez-vous nous en donner des exemples ?

Notre culture a toujours été soumise à des conditions uniques et peu favorables. Le Québec est entouré par des provinces canadiennes anglophones et par des états américains tout aussi anglophones. L'anglicisation du Québec est une menace constante depuis la Proclamation royale faite en 1763. L'état québécois ne fait peu ou pas d'effort pour enseigner l'histoire de notre pays dans nos écoles. Depuis des années, nous sommes submergés par la culture américaine. Les nouveaux arrivants ne sont pas tous au fait des spécificités particulières et uniques du Québec. Ces facteurs font que la culture québécoise est menacée ou altérée depuis longtemps. C'est une situation qui ne date pas d'hier et ce n'est pas un phénomène uniquement lié au black metal. Plusieurs grands chanteurs d'ici ont écrit des chansons sur le sujet, je pense à des légendes tel que

Publicité

Félix Leclerc

et Gilles Vignault. Il y a également des groupes hip-hop contemporains qui abordent le sujet, Loco Locass en tête de liste.

On a assisté à quelques dérives politiques de la part de groupes de black metal, récemment Varg Vikernes de Burzum par exemple qui vient d’être condamné à 6 mois de prison avec sursis. Le black metal québécois prend t-il position ?

Tour de Garde ne peut pas parler au nom du black metal québécois car nous sommes qu'un atome de cette vaste mouvance et nous n’en avons jamais réclamé l'appartenance. Le black metal québécois ne prend pas position face aux dérives politiques des super-stars de la scène. Un front commun idéologique au sein de la scène black metal québécoise est inexistant selon nous.

Il y a une véritable exploitation de la langue française chez les groupes de metal noir, de figures de style et une certaine poésie. Un groupe anglophone ne pourrait donc pas être affilié au mouvement ?

Tel que mentionné dans la question précédente, Tour de Garde ne peut pas parler au nom du black metal québécois car nous ne sommes qu'un atome de cette vaste mouvance et nous n'en avons jamais réclamé l'appartenance. Cela dit, il y a plusieurs groupes black metal du Québec qui chantent en anglais et ça ne semble pas leur causer d'ennuis.

Forteresse utilise des musiques folkloriques, Neige et Noirceur l'ambient. Ça donne un résultat plus aéré, et aussi plus épique. C'est ça aussi le black métal québécois ?

Oui, c'est ça, entre autre… Et bien plus encore !

Le site de Tour de Garde où vous pourrez checker toutes leurs sorties.

Sarah est, elle aussi, très sibylline. D'ailleurs, elle n'est pas sur Twitter.