FYI.

This story is over 5 years old.

Comment Taylor Swift est devenue l'idole des nazis

Des memes sur Pinterest aux pages Facebook qui lui sont dédiées, l'ultra-droite américaine a placé tous ses espoirs dans la chanteuse de Pennsylvanie.

Chaque segment de la population possède son idole pop. Les gays vénèrent Cher, les femmes noires adorent Beyoncé, et que vous le vouliez ou non, les néo-nazis sont à fond derrière Taylor Swift, une blonde filiforme originaire de Pennsylvanie qu'ils considèrent comme une « déesse aryenne ». Nazis et membre de la « droite alternative » —une tendance dévelopée sur Internet qui est un mélange à manipuler avec précaution entre culture hipster et suprémacisme blanc —ont répandu une théorie du complot selon laquelle Swift serait une nazie sous couvert. Selon eux, les chansons de la chanteuse s'infiltrent dans les cerveaux américains (à la manière de la pillule rouge de Matrix) afin d'établir un programme conservateur et raciste. (L'agent de Taylor Swift, un attaché de presse nommé Tree Paine, n'a pas voulu commenter le sujet.)

Publicité

« Premièrement, Taylor Swift est une déesse aryenne dans toute sa pureté, comme si elle sortait d'un poème de la Grèce antique. Athènes renaît grâce à elle. Voilà ce qu'il faut retenir » explique Andre Anglin, journaliste pour un site suprémaciste blanc appelé The Daily Stormer. « C'est un fait établi, Taylor Swift est secrètement nazie, et elle attend patiemment le moment où Donald Trump lui permettra de faire son coming-out en toute sécurité. Il est probable que le fils Trump lui mette la bague au doigt, et qu'ils instaurent une royauté aux Etats-Unis. » (Tout le monde sait que Taylor Swift reste discrète sur ses accointances politiques, même si après l'élection d'Obama, elle avait déclaré à Rolling Stone : « Depuis ma naissance, je n'avais jamais vu ce pays aussi heureux après un résultat politique. Je suis si contente que ce soit ma première élection. »)

Plutôt troublant donc que les suprémacistes blancs aient choisi d'écrire des articles fanatiques sur la chanteuse. Selon Anglin, les memes nazis de Taylor Swift existent depuis le temps où elle chantait « Teardrops on My Guitar ». « Certains pensent que c'est la magie des memes qui l'a rendu célèbre - même si on ne peut pas en être sûr » dit-il, « mais ce dont on est sûrs, c'est que dès que les Nazis l'ont vu, ils ont été magnétiquement attirés par son physique aryen et sa personnalité angélique. »

via @poopcutie

Editorialiste pour le site Breitbart, Milo Yiannopoulos est persuadé que ces memes proviennent du même compte Pinterest, @poopcutie, géré par une adolescente prénomée Emily Pattinson. En 2013, elle a commencé à imaginer des memes en accolant des citations d'Adolf Hitler sur des photos de Taylor Swift, pour parodier tous ces faux proverbes attribués à Marylin Monroe. Pattinson avait réalisé un montage avec une photo de Swift, au milieu d'une forêt, surplombée d'une citation d'Hitler qui disait : « Comme dans tout, la NATURE est le meilleur professeur. » BuzzFeed a fait suivre tous ses posts sans jamais demander de commentaire à Pattinson, et évidemment, chaque nouveau meme était attendu au tournant. « Tout le monde voulait que ça devienne viral « » affirme Emily, avant qu'elle ne s'aperçoive que la célébrité-éclair inhérente à Internet finit souvent mal, le jour où l'avocat de Taylor Swift, J Douglas Baldridge, a envoyé une lettre de menaces à Pinterest. On pouvait y lire le passage suivant :

Publicité

« L'association de Mlle Swift avec Adolf Hitler est indiscutablement 'néfaste', 'dangeruese' et 'ethniquement offensante', 'humiliante pour certains', 'diffamatoire' et sans aucun doute 'largement répréhensible'. Nous ne pouvons prendre en compte l'argument selon lequel Mlle Swift est un personnage publique ou que Pinterest conteste cette décision invoquant que le contenu offensant tient du domaine de la satire ou de la parodie. Les figures publiques ont aussi des droits. Et il y a certains personnages historiques, comme Adolf Hitler, Charles Manson et d'autres, qui sont universellement synonymes d'émotions et de réactions négatives dans la culture populaire. »

C'est pourtant bien en s'appuyant sur ce droit à la parodie que Pinterest a refusé de supprimer les memes incriminés. « J'ai arrêté de diffuser ces images après ça, mais je n'ai pas non plus fermé mon profil » poursuit Emily Pattinson. Naturellement, de nouveaux comptes créant leurs propres memes Hitler/Swift ont commencé à se multiplier.

Sur Facebook, la page Taylor Swift for Fascist Europe compte plus de 19 000 likes. Son community manager—qui reste anonyme— nous a déclaré dans le mail qu'on lui a envoyé qu'il voulait « préserver l'Europe » grâce au fascisme. « Pas seulement le fascisme traditionnel opposé au marxisme, comme la simple opposition au communisme de nombreux courants conservateurs, mais vraiment comme un rempart aux principes profonds de cette idéologie » écrit-il. « Seule la destruction du marxisme peut faire retrouver à l'Europe sa gloire d'antan, et seul le fascisme peut assurer cette mission. » Malgré ça, il ne pense pas que Taylor Swift fasse avaler « la pillule rouge »​ aux masses, il pense simplement qu'elle incarne « l'esprit aryen ».

Publicité
undefined

via Taylor Swift for Fascist Europe

« Être Aryen n'est pas seulement une question de sang, mais aussi d'esprit » continue t-il. « Prenez Kim Kardashian ou Miley Cyrus par exemple : les deux sont nées avec le même sang nordique que Swift, mais qu'est ce qui fait que ces deux dégénérées ne peuvent pas être considérées comme des icônes facistes ? Même si leur sang est aryen, elles ne sont pas aryennes d'esprit. Avoir un esprit aryen est ce qui complète le fasciste. »

Et aujourd'hui, les vrais fascistes adorent Swift. The Daily Stormer a publié pas moins de 24 posts sur elle, aux titres aussi épicés que « Aryan Goddess Taylor Swift Accused of Racism for Behaving Like an Ape in a Music Video » ou « Memification: Top Feminist Calls Taylor Swift a Nazi ». Comme Yiannopoulos le souligne également, le blogeur Michael Collins s'inquiète que Swift « succombe » au « Marchand », le mot de passe des néo-nazis pour dire « Juif ».

« C'est incroyable de voir à quel point Taylor est entourée de tous ces Juifs crasseux et pervertis, et qu'elle soit quand même capable de restituer cette pureté typique des années 50, cette féminité et cette innocence » ajoute Anglin, « elle est l'anti-Miley par excellence. Pendant que Miley est en train de partouzer avec des gens de couleur, Taylor est à la maison, avec son chat et un livre de Jane Austen. »

Si Swift fonctionne aussi bien en tant qu'avatar de l'ultra-droite selon Yiannopoulos, c'est parce qu'elle a elle-même grandi dans un univers conservateur et qu'elle n'aborde jamais les questions politiques en public. La star blonde est née en Pennsylvanie, une des 13 colonies originelles, alors que son père était un riche gestionnaire de patrimoine et vice-président de la firme Merrill Lynch. Elle chantait de la country à ses débuts, le seul genre musical acceptable aux yeux de ceux qui ont voté deux fois pour George W. Bush.

Certains défenseurs issus de la droite alternative affirment que ces memes ont juste été créés pour irriter et troller les gens - la page « Taylor Swift for Fascist Europe » est d'ailleurs rangée dans la catégorie « comédien » sur Facebook. Mais peu importe, la blage est ici moins réussie qu'Iron Sky. La détermination d'Andre Anglin qui espère l'avènement de Taylor Swift en tant que chef de file du renouveau blanc semble inébranlable. « La droite alternative toute entière attent patiemment le jour où nous pourrons sortir nos épées de nos fourreaux et s'agenouiller devant son trône » conclue Anglin, « et qu'elle nous sommera de nous lever et de massacrer les sous-hommes ennemis de la race aryenne. »