FYI.

This story is over 5 years old.

Weather Report : le compte-rendu de festival dont vous êtes le héros

On nous a demandé de faire un compte-rendu du Weather Festival. Mais on ne nous a pas précisé s'il fallait le faire avant ou après le festival. Dans le doute, on l'a fait avant.
03 juin 1980, 11:40am

Muni des tickets-boissons achetés plus tôt dans la soirée en prévision du coup de barre post-Jeff Mills, vous commandez une bouteille d'Evian. La bouteille de 25cl. non réfrigérée coûtant rien de moins que 5 tickets, vous optez pour un demi coupé à l'eau (3 tickets seulement). Encore pantelant, vous vous adossez au comptoir. A quelques mètres de vous, Patrick Cohen et Caroline Fourest discutent bruyamment en mangeant avec grand appétit des saucisses arrosées de vinaigre et des portions de rosbif chevalin d'un rose aveuglant. Vous approchez discrètement et écoutez leur conversation.

- « Mais sérieusement, Patrick, tu ne crois pas qu'une arme à feu serait plus indiquée ? Je veux dire, je me sens vraiment menacée. Physiquement menacée. Ce Caron, tu n'imagines pas, c'est une hyène.
- « Non, trop de soucis, Caro, vraiment. Moi perso, je reste sur le cran d'arrêt. C'est une arme légère, polyvalente, populaire, qui revient à la mode depuis quelques temps et c'est tant mieux. Bien sûr, elle est plutôt adaptée au combat rapproché mais, avec un peu d'entrainement, tu peux faire de sérieux dégâts au lancer sur des distances de 6-7 mètres, crois-moi. Enfin, je dis ça mais je m'embrouille assez rarement. Même avec Dieudo, ça s'est vite tassé. Maintenant, quand on se croise, on s'embrasse, comme du bon pain. Tu sais, j'étais très pote avec Jaïro à l'époque, j'ai toujours eu le feeling avec les métèques. Tiens, il y a quinze jours, j'ai connecté avec deux manolos, Place des Vosges. J'étais invité à une partouze chez Augustin Trapenard. Ils étaient dans leur coin à siroter de la Tuica en se caressant les cheveux. Quand ils m'ont vu arriver en gandoura et espadrilles, relâché à bloc, ils ont flairé le barbeau. Moi, pas d'une, j'ai direct attrapé le poignet du plus grand au-dessus de la coupelle à pistaches et je lui ai fait renifler mes doigts. Signe de soumission à l'ainé, chez les caïds de Buzescu. Je peux te dire qu'ils ont gardé les mains sur leurs genoux toute la soirée. On a fini par tracer à Marx-Dormoy se taper des riz-escargots. De toute façon, c'était ça ou pisser dans la bouche de Pascale Clark. Merci, j'ai donné. »

Vous videz votre verre d'une traite et appellez un Uber. Vous êtes trop vieux pour ces conneries. Ou pas assez. L'avenure s'arrête là. Putain de Weather.

L'édition 2015 du Weather Festival se tiendra à partir de demain, du 4 au 6 juin, au Bois de Vincennes. Vous pouvez y aller une deuxième fois et essayer de ne pas faire n'importe quoi.

Lelo Jimmy Batista est le rédacteur en chef de Noisey France. Il est sur Twitter - @lelojbatista