Publicité
Music by VICE

Cum On Feel The Noisey : les trucs qu'on a écoutés cette semaine

Def Leppard, Electronic, Cold Colors, Fu Manchu, Zesau, Serge Gainsbourg, Steve Miller Band, Föllkazoid, Riot, Brant Bjork, Josef K et Phantom Blue.

par Noisey Staff
06 Novembre 2015, 2:45pm

Tous les trucs qu'on a écoutés cette semaine, au bureau, dans les couloirs du métro ou ailleurs.

DEF LEPPARD - « Dangerous »
Partout dans le métro, les affiches annoncent : « Leur meilleur album depuis Hysteria ! » J'aurais bien aimé pouvoir confirmer mais vraiment, c'est non, non, triple non, pas moyen, jamais de la vie et carrément pas. En revanche, ce nouvel album contient très clairement leur meilleur single depuis Hysteria. Qui est également leur meilleur titre commençant par la lettre D, devant « Don’t Shoot Shotgun » et « Die Hard The Hunter ». Et le seul morceau de 2015 en mesure de restituer avec une précision maniaque le son du Grumman F-14 Tomcat de Top Gun s'écrasant sur un épisode de Miami Vice (saison 1 ou 2).

Lelo Jimmy Batista, Rédacteur en chef
Lelo sur Noisey | Lelo sur Twitter


ELECTRONIC - « Gangster »
Hyper bien de jouer de la musique électronique en s'appelant Electronic, de faire les mêmes morceaux que New Order 6 mois avant eux et d'oser des reprises de Noir Désir avec Johnny Marr à l'harmonica.

Rod Glacial, Rédacteur
Rod sur Noisey | Rod sur Twitter


COLD COLORS - « The Horizon And Beyond »
Je me revois sur ce trottoir. Je répands un peu de la cendre de mes rêves, presque aussitôt piétinée par les bottines d'une jolie fille dont les yeux de chat admirables restent fixés sur un au-delà dont j'ignore les bornes et les accidents.

Guillaume Gwardeath, Contributeur
Guillaume sur Noisey | Guillaume sur Twitter


FU MANCHU - « The Action Is Go »

J'ai toujours entendu « la cassette » dans le refrain. Et il y a de la wah wah. Ça suffit pour en faire un bon morceau de 1997.

Adrien Durand, Contributeur
Adrien sur Noisey | Adrien sur Twitter


ZESAU - « Rude Boys »

Genono, Contributeur
Genono sur Noisey | Genono sur Twitter


SERGE GAINSBOURG - « Love on the Beat »
Il faut prendre la carrière de Gainsbourg à partir de 1975 comme l'effet d'un pétard récréatif lorsqu'il vient d'éclater dans une poubelle. Ou comme la fin archétypale d'une tragédie costumée type Barry Lyndon. Ou un comme l'existence fugace d'un pet humain. Elle débute avec des sideburns d'enculé et un pattes d'eph, se poursuit sur du reggae et se termine dans l'alcool, le p'tit Lulu, le cancer et la mort. Entre les périodes 2 et 4, il y a l'album Love on the Beat, qui est sans doute le geste new-wave le plus abouti dont ait accouché le territoire France. On dirait un concept-album hommage à Ticky Hogado mais produit et réalisé d'une manière beaucoup trop prétentieuse. Les paroles tournent toutes autour du fait de baiser, des actrices, des blondes, des rousses, Jane Birkin, Bambou, et même sa fille Charlotte. Tous les morceaux sentent comme dans l'intérieur d'un bar, soit un mélange d'odeur de tabouret, d'haleine de mecs, de Pernod et de Gitanes. Tout est un peu abusé. Rien ne marche vraiment. C'est assez parfait.

Julien Morel, Rédacteur en chef de VICE
Julien sur Noisey


STEVE MILLER BAND - « Macho City »

Au commencement, Noisey était un site qui ne contenait que des vidéos de concerts de groupes inégaux, de Big Business à The Shoes. D'ailleurs un soir, on avait organisé un concert de Woodkid sur la Tour Eiffel, avec les mecs de The Shoes en backing band. C'est la seule fois de ma vie où on m'a demandé de mixer avec deux ordinateurs au lieu de deux platines. Et j'ai joué cet unique morceau, deux fois de suite, sur deux ordinateurs, au lieu de deux platines.

Loïg Hascoat, Contributeur
Loïg sur Noisey | Loïg sur Twitter


FÖLLKAZOiD - « Electric »
C'est pas parce que ces Chiliens utilisent le même modèle de synthé Korg que Kraftwerk dans les 80's qu'on doit les ignorer. Voilà la musique idéale pour penser à Santiago du Chili en payant tes haricots rouges chez Lidl.

Albert Potiron, Contributeur
Albert sur Noisey | Albert sur Twitter


RIOT – « Swords & Tequila »
Triste anniversaire : le 8/11/2003 disparaissait Guy Speranza, 1er chanteur de Riot (que Metallica a failli recruter à une époque, pour décharger Hetfield). Où qu’il soit, on espère que le hardrockeur ricain continue de chanter le titre d’ouverture de Fire Down Under (1981) avec toute la passion dont il était capable. Faut dire que ça reste certaines des meilleures paroles jamais écrites :
« Swords and tequila
Carry me through the night
Swords and tequila
Carry me through the fight!
»

Elodie Denis, Contributrice
Elodie sur Noisey


BRANT BJORK – « Somewhere, Some Woman »
Au-delà de Kyuss et d'être considéré comme l'un des piliers du stoner, Brant Bjork peut aisément se targuer d'être l'un des types les plus talentueux du milieu. Son secret ? Cette capacité à allier une évidente simplicité à une efficacité folle.

Nicolas Milin, Contributeur
Nicolas sur Noisey


JOSEF K – « Sorry For Laughing »
Le post-punk ne connaît que deux lois : (1) c'est pas du free-jazz, donc JAMAIS de saxo trisomique, et (2) la basse doit pouvoir s'écouter à part en ignorant tout le reste. À partir de là, on est bon, et on peut commencer à danser tout en ayant l'air de réfléchir à un sujet de thèse groovy sur Kafka.

Sébastien Chavigner, Contributeur
Sébastien sur Noisey | Sébastien sur Twitter


PHANTOM BLUE – « Going Mad »
Pour patienter durant les 11,5 années, 600 semaines et 4200 jours qui nous séparent d’une hypothétique 666e playlist Noisey, je me remets corps et âme à Phantom Blue, des nanas du soleil de L.A. qui vous feront revoir votre jugement sur le capital tapage des blondes à forte poitrine.

Sarah Mandois, Contributrice
Sarah sur Noisey | Sarah sur Twitter

À vendredi prochain. D'ici-là, suivez-nous sur Facebook, sur Twitter et sur Spotify aussi tant que vous y êtes.

Tagged:
Music
Noisey
electronic
riot
Noisey Blog
Serge Gainsbourg
Fu Manchu
def leppard
zesau
josef k
Cold Colors
Föllkazoid
Brant Bjork
Steve Miller Band
Playlist
Phantom Blue