FYI.

This story is over 5 years old.

Le clash entre Tariq Ramadan et Booba est clairement un des meilleurs de l'année

Comment en est-on arrivé à ce mindfuck total ? Et que sont venus faire Saïd Taghmaoui, La Fouine et L'Algerino là-dedans ?
16.7.14

Plus fort que La Fouine vs Booba, plus surprenant que Booba vs Kaaris, plus rythmé que Rohff vs Booba : Internet a été fier de vous présenter ces derniers jours LE beef qu'absolument personne n'attendait : Tariq Ramadan vs Booba. La Coupe du monde finie, fallait bien s'occuper. Booba se lâche souvent sur Instagram, ça semble être son dernier espace d'expression après la salle de muscu et l'autotune. Contrairement à tous ses autres comptes sur d'autres réseaux sociaux, il paraît être assez spontané là-dessus, ce qui explique les innombrables montages de gamin et autres jeux de mots pourris et/ou hashtags de génie. Il y a quelques jours, il pousse un petit coup de gueule contre les comz qui pourrissent sa page à base de « Free Gaza », « Free Palestine » et autres considérations moins engagées comme « trop frais tes pecs » ou « trop belle ta fille ». Il y a sans doute un fond de vérité, on ne va pas refaire le débat sur la pertinence ou non de s'exciter sur Internet à propos d’une cause bien réelle, puisque le vrai souci c'est ici que la réflexion vienne de Booba. C'est à dire de quelqu'un d'a priori très mal placé pour critiquer ce genre de choses, ce qui rend le truc assez absurde. D'une part parce que le web a une importance capitale dans ses dernières aventures palpitantes, d'autres part parce que ça ne l'a jamais gêné que ses fans en fassent des tonnes sur d'autres sujets. Enfin, parce qu'il n'avait aucun tabou sur les sujets sensibles jusqu'en 2006 (« j'suis d'humeur palestinienne », « tu veux que j'te dise : l'esclavage pire que la Shoah », etc). Mais apparemment, pour Gaza en 2014 ça passe moyen. Tout de suite, un léger malaise s’installe et les groupies mises à part, tout le monde change de trottoir. Niveau célébrités, seul son clippeur Chris Macari le soutient.

Surprise de taille : Kennedy (le rappeur présent sur Ouest Side, pas le président mort) s'invite également dans la partie et l'attaque sur cette posture. Là encore, on pourrait dire qu'il a un peu raison, mais le problème c'est que c'est Kennedy. C'est à dire qu'assez rapidement les soupçons sur ses motivations de rappeur en manque de buzz sont ressassés, et Kopp se fout ouvertement de sa gueule. Il faut dire que la suppression de son premier message ne l'a franchement pas aidé. Il répliquera cependant à nouveau via un message bien senti sur Facebook, même si le #RipBrams n'a évidemment rien à foutre là, mais bon, on n'est plus à ça près j'imagine. Second twist qui sera évidemment le climax de l'affaire : l'intervention de Tariq Ramadan. Alors là, je ne sais pas si le mec est fan de Kennedy à la base, mais il a lavé l'affront comme il faut. En reprenant rationnellement et en déconstruisant l'argumentaire du rappeur, la mise à l'amende est totale. Des fans de Rap Contenders ont sans doute dû hurler « c'est genre historique » à la lecture de ses réponses. Booba décide donc de répondre à son tour, mais manque de pot il a oublié un léger détail : Ramadan a pas mal de défauts, mais pas ceux du rappeur-clasheur de base. On pense ce qu'on veut de ce mec, mais les débats, c'est son ter-ter, et Elie Yaffa n'est qu'un petit joueur à ce niveau là. En plus, Tariq, il est Suisse. Comme dit plus haut, tout ça vient juste après la Coupe du monde : fallait vraiment pas le faire chier maintenant, il doit encore l'avoir mauvaise pour le 5-2. L'autre preuve de faiblesse c'est la longueur du message de Booba, une première depuis longtemps. La réponse de Ramadan ne se fait pas attendre, toujours sur un ton très sérieux. Jeu, set et match, comme on pouvait s'en douter. On notera quand même que Tariq, en bon OG, place dès le début une phrase pour dire qu'à la base, il s'en fout de Booba. Un grand classique des clashs de rappeurs. Les commentateurs du net relancent une nouvelle fois la traditionnelle -roulements de tambour- foire aux mongols (no offense, on en fait tous partie), qui atteint cette fois un niveau jamais égalé auparavant, et pourtant à l'époque La Fouine/Rohff/Kaaris on pensait déjà être au sommet.

Des rappeurs s'en mêlent, évidemment ça aurait été légèrement plus classe d'attendre quelques heures pour ne pas qu’on voit trop le fait qu'ils attendaient la moindre occasion pour enfin chier sur le vilain expatrié de Miami, mais ne demandons pas l'impossible. Notons que d'autres, d’habitude étiquetés engagés, préfèrent se lancer dans une carrière d'humoriste. C'est fou la vie des fois. (le grand drame de Twitter : en 140 signes, pas de place pour Tom Novembre et Mathilda May) Des personnalités s'en mêlent enfin, notamment l'acteur Saïd Taghmaoui, qui depuis son karaoké avec Jul a l'air de décidément bien se lâcher. Inutile de préciser que cette intervention engendre son lot de commentaires également.

À partir de là, plusieurs observations s'imposent.

- Si on avait gagné la Coupe du monde, on n'en serait pas là, Booba comme tous les autres rappeurs aurait posté un message de félicitations aux Bleus, et basta. Tout ça, c'est la faute des Allemands.

Publicité

- Même le gouvernement du Sénégal appelle à un cessez-le-feu sur Gaza, alors qu'on est bien d'accord, tout le monde s'en fout de leur avis. C'est donc forcément pour se désolidariser définitivement du rappeur.

- Quand Booba avait gentiment estimé que Diam's voilée de la tête au pied était retournée au Moyen-Âge, peu de gens avaient relevé la provoc et impliqué la religion dans leur réaction. Sans doute parce que c'est Diam's, et que c'était un sport national de se foutre de sa gueule à l'époque.

- Sauf que Gaza, c'est probablement le truc le plus sensible du moment. Le Duc s'en tirait toujours par une pirouette à chaque embrouille, ses fans mettant en avant la musique ou la réussite de leur idole, mais ici c'est complètement mort. On parle clairement d'un truc qui fait des victimes et qui n’est pas loin de révolter pratiquement tout le monde. Lâcher un message pareil en ce moment, c'est probablement la pire erreur promo qu'un rappeur français puisse faire.

- La Fouine n'a définitivement pas le sens du timing. Non seulement il évoquait l'idée d'une trève avec Booba il y a quelques temps, mais en plus il est en pleine promo de la comédie À toute épreuve. Impossible pour lui de profiter de cet instant de faiblesse de son meilleur ennemi de l'année dernière. Et ça, ça le rend tout tristounet. - Heureusement que Rihanna se contente de rester branchée foot et ne poste aucun avis sur le conflit israélo-palestinien avec Photoshop et message d'encouragement pour les deux équipes, parce qu'Internet exploserait dans la seconde.

- Si l'ourson ne fait plus de message à rallonge c'est sans doute parce qu'il a capté sa connerie. Ou alors il cherche à se souvenir dans quelle cellule était Tariq à Nanterre et si oui ou non il lui envoyait des pâtes, va savoir. Pour comprendre à quel point cette histoire est insoluble et comment on a pu arriver à un magnifique sac à merde virtuel façon quiproquo de fin de True Romance, il faut sans doute rappeler l'essentiel : l'image de Booba varie énormément selon le type de fanatique auquel on a affaire. Il y a la façon dont ses groupies le voient : La façon dont ses groupies les plus paumées le voient : La façon dont ses plus jeunes fans le voient : La façon dont ses détracteurs les plus récents le voient : Et la façon dont Booba se voit depuis environ 3 jours : Mais appelez ça du perfectionnisme, on peut aussi se demander comment rendre ce clash encore plus savoureux. Plusieurs solutions s’offrent à nous : - Le sélectionneur du rap français devrait faire rentrer Rohff dans le match, les supporters sont mûrs. Sauf qu'une fois n'est pas coutume, le Vitriot a réagi avec une grande classe en ne commentant pas l'affaire. Son dernier message Facebook relaie simplement un appel aux dons pour une association humanitaire.

C'est sans doute la première victoire de Rohff sur Booba niveau média. Il aura fallu attendre un massacre à l'autre bout de la planète mais ça compte quand même.

- Booba, poussé à bout, pourrait tenter le tout pour le tout et rappeler Ali afin de reformer Lunatic. Il aura fallu attendre un massacre à l'autre bout de la planète mais les fans en rêvaient.

Publicité

- Plus symbolique encore, Booba pourrait revenir en France et renverser la vapeur en s'attaquant à la LDJ. Vu le niveau calamiteux de la milice pré-pubère et son gabarit, franchement c'est jouable. Au pire, rien qu'une bouteille de Jack lancé depuis sa Lambo devrait suffire à les faire cavaler sur 3 km à en croire ces images.

- Kemi Seba, qui n'a jamais caché sa sympathie pour B2O, pourrait venir clasher Ramadan, le mindfuck serait total.

- Caroline Fourest et Alain Finkelkraut pourraient faire un shifumi pour savoir lequel écrira la fiche wikipédia de ce clash.

- François Hollande pourrait commenter l'affaire dans une allocution, vu que selon toute vraisemblance, il n'a strictement rien d'autre à dire en ce moment.

- Malgré son rétro-pédalage de la dernière fois, Dieudonné pourrait aussi s'en mêler. On a envie de se marrer, putain. En tout cas, c'est inutile de trop s'en faire pour Booba, sans doute que les plus stupides de ses auditeurs vont décréter que le vrai souci de sa réponse Instagram c'est l'instru, et faire des remix. S'ils l'ont fait pour ce freestyle, ils sont capables de tout.

Qu'il pleuve, qu'il vente, qu'on pourrisse sous la canicule, Yérim Sar est toujours à l'affut sur Twitter - @spleenter Plus de rap français et de mindfuck sur Noisey Katerine attend vos instrus rap de pied ferme
Le dilemme Swagg Man
Wrong Kopp
Meet The Unexpected à Cannes avec Booba, Bruce LaBruce et Abel Ferrara