Les meilleures mosh parts de 2015

Une chronologie méthodique, de Blacklisted à Dr. Living Dead! en passant par No Tolerance, Vision Of Disorder, The Beautiful Ones, Turnstile et Harm's Way.

|
15 Décembre 2015, 12:45pm

Vous ne savez pas ce qu'est une mosh part ? C'est une fois de plus le dictionnaire urbain qui en donne la meilleure définition :

Inventé par les New-Yorkais au début des années 80, ce passage crucial d'un morceau de hardcore (arrivant couramment après 2 couplets / 2 refrains ) rend 99 fois sur 100 le public fou lors des concerts et pousse inlassablement tout le monde dans une danse transcendentale unique, qui peut parfois ressembler à de la violence incontôlée, mais qui est régie par des codes stricts. Plus de 30 ans après, cette tradition continue de perdurer. En voici ses meilleurs exemples en 2015, dans un ordre scrupuleusement chronologique :

0:07

BLACKLISTED - « Riptide » (When Peope Grow People Go)
Comme le dit George Hirsch lui-même, leader ultra torturé du groupe de Philadelphie : « je suis arrivé dans le hardcore comme un gosse innocent qui voulait juste voir des groupes jouer, parfois, je souhaiterais toujours être cet enfant innocent venu juste pour voir des groupes. » C'est sûrement la meilleure définition du hardcore et cette introduction fidèle à leur style grunge-core désespéré fait entrer à l'aise ce disque dans le top 5 de l'année.

0:14

BLIND AUTHORITY - « Leech » (Succumb To Violence)
La mécanique de la mosh vue par les Anglais, ça donne cette intro conçue pour le side to side (danse brutale consistant à faire des allers-retours rapides et rythmés de gauche à droite du moshpit) avant que le chanteur ne vomisse le slogan inscrit sur leur bandcamp : NO MORE UNITY.

0:16

KEPT IN LINE - « Your Fix » (Conscience Collapse)
Deuxième modèle de mosh part d'entrée, parfaite pour ceux dont les morceaux sont trop courts pour en mettre une autre au milieu, et surtout pour les danseurs précoces qui veulent envoyer la purée dès le départ. Une spécialité texanne.

0:18

RED DEATH - « Brutalized » (Permanent Exile)
Red Death ont soufflé tout le monde cette année avec Permanent Exile, un excellent album de crossover thrashcore, idéal pour corroder la conformité, qui débute par la meilleure ouverture possible que voici ci-dessus. À ce propos, ils nous avaitent parlé il y a un an de leur haine de la routine.

0:59

STRAIGHT RAZOR - « Morbid Medicine » (S/T)
Et un nouveau groupe pour Brendan Radigan (que nous avions interviewé ici-même), plus 80's et plus baveux que jamais, qui se paie ici le luxe d'une mosh part avec guitare sifflante (déclenchée après une première semi-mosh part, symptomatique du style). Un canon du genre.

1:01

NO TOLERANCE - « Not For Me » (You Walk Alone)
Prenez les mêmes noms de morceaux que Floorpunch, enlevez les vêtements de sport, ajoutez encore plus de haine et constatez les impacts de pieds et de poings sur le placo de votre salle polyvalente après cette mosh part ultra téléphonée mais totalement imparable du groupe Bostonien.

1:05

STICK TOGETHER - « The Great Escape » (S/T)
Impressionnante cette guitare mitrailette, n'est-ce pas ? Ce groupe de Wilkes-Barres (composé de mecs de Cold World et Title Fight) est en train d'accomplir un fait rare, rafraîchir le youth crew hardcore trop souvent cantonné à des disques tellement positifs et ordonnés qu'ils en deviennent chiants. Ce qui n'est jamais le cas ici.

1:16

VISION OF DISORDER - « Severed Wing » (Razed to the Ground)
Eh ouais, même si ce nouvel album de VOD est plutôt chiant sur la longueur, ils s'en sortent quand même mieux, 20 ans après leur âge d'or, que, au hasard... Fury of Five. L'alternance chant-clair-chugga-chugga est indémodable. Va chier Deathwish !

1:39

HIGHER POWER - « Peace » (Demo)
Quand ces mecs de Leeds auront appris à mixer leurs morceaux, ils seront le meilleur groupe d'Angleterre (car comme on vous le disait en mai dernier, là-bas, le hardcore a supplanté l'indie-rock dans le coeur de la jeunesse). Break it down, yo !

2:05

MALICE AT THE PALACE - « Crush All Opposition »(S/T)
Maillots de baskets ! Gros moulinets ! Metallic HxC Fury ! Overcome 98 ! Nique l'opposition !

2:14

YOUR MISTAKE - « Closer to the Grave » (S/T)
Palme de la meilleure parodie de Cro-Mags de 2015 ! Bravo les Russes !

2:15

KINGPIN - « Reloaded » (Never Stop!)
Au paradis du pit, il existe aussi les mosh parts en apesanteur, celles qui ne cassent pas le rythme d'une chanson mais semblent en découler naturellement, à la manière dont le groupe d'Odessa lance cette séance de 2-step qui ne fait que monter en intensité. On vous l'a déjà dit : il va falloir ajouter l'Ukraine sur la carte du hardcore groovy.

2:18

HOLLOW TRUTH - « The War Economy »
L'économie, la guerre, la mosh. Voilà les trois préoccupations de ces Irlandais qui veulent couler la banque mondiale à raison d'une écoute quotidienne prolongée d'Alpha Omega. Pourquoi pas.

2:21

THE BEAUTIFUL ONES - « Preface (Take It All Away) » (Jaded Love)
Quand Life Of Agony rencontre Turnstile et Title Fight, ça donne l'un des meilleurs disques hardcore de 2015 et une mosh part incroyablement bien amenée par une batterie solo. J'en chiale perso.

2:21

TURNSTILE - « Fazed Out » (Non Stop Feeling)
Est-ce un hasard si la meilleure mosh part des deux meilleurs disques hardcore de 2015 commence exactement au même moment ? Je ne crois pas. On va à nouveau laisser passer une année pour voir si des groupes sont capables de faire mieux que Non Stop Feeling. Allez les gars.

2:36

TWITCHING TONGUES - « Love Conquers None » (Disharmony)
Le groupe de Los Angeles se complexifie de plus en plus avec le temps. On leur avait posé quelques questions juste avant leur signature sur Metal Blade. Depuis, Disharmony est sorti, et même s'ils vont perdre encore plus de fans, il faut quand même saluer ce riff complètement mutant qui survient à 2:36 et qui marque un point de plus dans cette lutte qui les oppose à l'amour.

2:37

xREPENTANCEx - « Dominion's End » (The Sickness of Eden)
Earth Crisis ! Enfants de Cain ! Samples d'abattoirs ! Chant vegan ! H8000 ! Morning Again ! Horreur du progrès ! 1997 ! xMetalcorex ! Machine à mosh !

2:44

HARM'S WAY - « Cancerous Ways » (Amongst the Rust)
Très très bien cette intro hardcore-industriel, et que dire alors de cette réduction en miettes de tout horizon radieux à la fin du morceau de ce groupe qui a enfin sû concilier muscles et matière grise, mais qui était quand même plus marrant lorsqu'il n'y avait que les muscles dans l'équation.

2:58

BUILD & DESTROY - « Map of the Heavens » (Map of the Heavens)
Guitare hélicoptrère qui surplombe le featuring de Jason Tarpey (ancien leader des légendes d'Austin, Iron Age) et moulinet d'or pour ce break diabolique qui entame à 2:58 une lente agonie jusqu'à votre fin.

3:25

ALL OUT WAR - « Nothing Left to Bleed » (Dying Gods)
Pourquoi All Out War est le meilleur groupe de metalcore de tous les temps ? Parce que.

3:35

DR. LIVING DEAD! - « Force Fed » (Crush the Sublime Gods)
Et pour finir, la palme de la meilleure parodie de Suicidal Tendencies X Municipal Waste ! Bravo la Suède !