Publicité
Cet article a été publié il y a plus de 5 ans
Music by VICE

Cannibal Corpse nous racontent enfin tout sur leur apparition dans Ace Ventura

Comment se sont-ils retrouvés dans le film ? Pourquoi Jim Carrey a-t-il insisté à ce point pour les avoir ? Et où sont passées ces foutues scènes coupées ?

par J Bennett
13 Février 2015, 11:25am

S'il y a bien un groupe de death metal dont même vos potes les moins éveillés ont entendu parler, c'est Cannibal Corpse. Depuis sa formation en 1988, le groupe de Buffalo, NY (aujourd'hui relocalisé en Floride) a sorti 13 albums d'intense boucherie, qui se sont vendus par semi-remorques entiers - à tel point qu'il est officiellement considéré comme le plus gros vendeur du genre, devant Deicide et Morbid Angel. Un succès qui a évidemment valu au groupe son lot de scandales et de controverses. Députés, sénateurs et ligues de censure se sont acharnées sur eux tout au long de leur parcours (les sénateurs américains Bob Dole et Joe Lieberman sont même allés jusqu'à déclarer que le groupe « mettait en péril l'unité nationale », avant d'admettre que ni l'un ni l'autre n'avaient écouté le moindre de leurs disques), principalement à cause de leurs pochettes (réalisées par Vincent Locke) et de leurs titres de morceaux (parmi lesquels les primesautiers « Stripped, Raped and Strangled », « Meat Hook Sodomy » et « Entrails Ripped From A Virgin’s Cunt »). Pour tout dire, il a fallu attendre 2006 pour que le groupe ait légalement le droit de jouer des morceaux de ses trois premiers albums en Allemagne et que leurs disques soient enfin disponibles en Australie, où ils étaient formellement interdits depuis 15 ans. Mais la situation ne s'arrange pas pour autant : pas plus tard que l'an dernier, Cannibal Corpse ont étés interdits de concert en Russie pour « paroles violentes et anti-religieuses ».

Et malgré tout ça, ce sont eux que Jim Carrey a choisi pour jouer dans Ace Ventura, comédie familiale sortie en 1994 qu'à peu près 98 % du Monde Occidental a vu, au moins une fois, vite fait. Une apparition furtive mais ô combien mémorable, qui a permis au groupe de se faire connaître bien au-delà de la sphère metal (c'est d'ailleurs pile l'année suivante que leur nom commencera à être cité dans les discours de Dole et Lieberman - coïncidence ?) et qui a été abordée dans la quasi-totalité des interviews que le groupe a donné ces 21 dernières années. Ce pourquoi on a décidé non pas de leur en parler, mais de ne leur parler que de ça, et en détails. Paul Mazurkiewicz, batteur et co-fondateur du groupe, a accepté de relever le défi.

Noisey : Comment est-ce que Cannibal Corpse s'est retrouvé dans Ace Ventura ?
Paul Mazurkiewicz
: C'est une histoire assez bizarre. On vivait encore à Buffalo, New York, à l'époque. Si je ne dis pas de bêtises, on venait tout juste de sortir Tomb of the Mutilated. Et on a reçu un coup de fil de notre label, Metal Blade, nous annonçant qu'ils avaient été contactés par le staff de Jim Carrey pour qu'on joue dans un film qu'il était en train de tourner. Evidemment, on était surpris. Je veux dire, ça ne collait pas vraiment, tu vois ? Mais à la base, tout est venu d'un coup de fil, rien de plus.

Vous pensiez que quelqu'un vous faisait une blague ?
Oui, voilà. On était plus que sceptiques ! Je veux dire, on est un groupe de death metal et Jim Carrey nous demande pour son film ? Je l'aime bien, il est marrant—je le voyais souvent dans l'émission TV In Living Color, que j'adorais. Mais c'était tellement bizarre... Enfin, on s'est dit que si l'info venait notre label, c'est que ça devait être vrai. Et puis on a commencé à se poser des questions sur la raison pour laquelle il nous voulait dans ce film. On n'avait aucune information. Du coup, on leur a immédiatement fait savoir qu'on ne voulait absolument pas être utilisés de manière clownesque. On est un groupe de death, on aime ce qu'on fait, on le fait bien et on n'a pas envie de tourner ça à la plaisanterie. Mais ils nous ont garanti qu'ils nous filmeraient comme on est d'habitude sur scène, rien de plus. Il n'était pas question de nous tourner en ridicule.

Ça a suffi à vous convaincre ?
Pas exactement. On a d'abord refusé, parce qu'on avait des dates prévues en Europe au moment où ils voulaient tourner nos scènes, en Floride. La tournée était prévue depuis des mois et on n'est pas du genre à revenir sur nos engagements. Mais quelques jours plus tard, on a reçu un nouveau coup de fil pour nous dire que Jim Carrey tenait vraiment à nous avoir dans le film et qu'ils allaient revoir le calendrier de tournage pour qu'on puisse le faire. On a complètement halluciné parce que bon, c'était une putain de super-production, tu vois ? Et le mec nous voulait nous et personne d'autre. C'est ça qui nous a convaincu. On a immédiatement accepté. On était juste une bande de merdeux de Buffalo, on n'en revenait pas d'être désirés à ce point.

Combien de temps a duré le tournage ?
Ils nous ont demandé d'être disponibles pendant deux jours, on est donc partis à Miami quatre jours en tout. Un jour pour le voyage aller, deux jours de tournage et un jour pour le voyage retour. On est partis avec un pote à nous, qui était aussi un de nos roadies. Je ne me souviens plus si on a pris nos guitares par contre—moi, en tout cas, j'ai joué sur une batterie de location.

A l'époque, Cannibal Corpse était loin d'être aussi connu qu'aujourd'hui. Comment Jim Carrey a entendu parler de vous ?
En fait, quelques mois avant que son staff ne nous contacte, Jim est passé au Arsenio Hall Show. Je n'ai toujours pas vu les images à ce jour, mais visiblement, il a parlé de nous pendant l'interview. Il a dit qu'il s'intéressait au death metal et a cité Cannibal Corpse, Carcass et Napalm Death. Des tas de gens nous ont parlé de cette interview. C'était génial. Je veux, dire, ce n'est pas tous les jours qu'un acteur hollywoodien se met à parler de death metal à la télé. A notre arrivée à Miami, on nous a immédiatement présentés à Jim et Tom [Shadyac], le réalisateur. Ils étaient en train de tourner des scènes dans la maison du personnage interprété par Courteney Cox. On n'avait jamais été sur un plateau de tournage avant, donc on était pas mal impressionnés. Ils nous ont emmené vers les caravanes des acteurs et là, Jim Carrey se pointe, avec son costume de Ace Ventura, et nous fait « Oh mon Dieu ! Cannibal Corpse ! C’est génial que vous soyez là, les gars ! » Il a commencé à nous sortir des paroles de nos morceaux, après quoi il nous a demandé de jouer « Hammer Smashed Face. » C’était dingue.

Du coup, c'est lui qui a choisi le morceau ? Je pensais que vous aviez choisi « Hammer Smashed Face » parce que c'était un morceau du nouvel album.
Ouais, il nous a demandé de jouer ce titre là, précisément. Quand on a sorti Tomb Of The Mutilated, ce morceau est immédiatement devenu un hit. Il était très récent, mais il le connaissait déjà par coeur. Je me souviens qu’il nous a balancé les lyrics de « Rancid Amputation », un titre de l’album d’avant. Il connaissait très bien le groupe. C’était taré — on était super excités, parce qu'on était sur un plateau de tournage avec Jim Carrey et lui il l’était parce qu'il rencontrait Cannibal Corpse.

Il avait déjà assisté à un de vos concerts ?
Non. Il connaissait seulement nos disques. Lui et Tom, le réalisateur, ont vraiment été cools avec nous. Ils n'arrêtaient pas de nous dire : « Si vous avez besoin de quelque chose, faites-nous signe. » On était traités comme des rois, c’était hallucinant.

Vous avez joué le morceau combien de fois pendant le tournage ?
Alors ça, c’est une autre histoire. On n’avait jamais fait semblant de jouer. À l’époque, on n’avait encore sorti aucun clip. Et on s'est retrouvés là, sur scène, à mimer notre morceau. Je crois qu’on n’a jamais joué le titre en entier une seule fois. On a dû recommencer plusieurs fois, parce que des gens faisaient du bruit. Ils balançaient la musique, on faisait semblant de jouer, et ils la coupaient dès qu'il y avait un dialogue, mais on devait continuer à faire semblant de jouer, tu vois ? Du coup, même les figurants dans le public qui faisaient semblant d’être à fond devaient le faire en silence. On entendait juste des bruits de pas, les gens faisaient semblant de s’éclater, et nous, on faisait semblant de jouer, le tout sans musique. C’était assez bizarre mais on a fait ça deux jours, le reste du temps on était juste là à zoner.

Dans la version télé, il y a une scène de plus avec vous.
Ouais, on a tourné quelques scènes qui n'ont pas été retenues dans la montage final. Quand on a découvert le film au cinéma, c'était cool, mais on était tous là « eh mec, elle est où l'autre scène ? » Et deux ans plus tard, quand la version télé a été diffusée, on a reçu un tas de messages de gens pour nous dire qu'elle y était. Dans ce passage, Jim est poursuivi par deux autres gars et il débarque sur scène, où il fait semblant d'être notre chanteur avant de slammer dans la foule. Je me souviens que j'ai eu beaucoup de mal à ne pas éclater de rire ! Ils ne l’ont pas mise dans la version DVD. La scène n’est passée qu’à la télé. D’ailleurs, ils ont rajouté pas mal de scènes dans la version TV, c'est quasiment un autre film.

Vous trainiez avec Jim pendant le tournage ?
De temps en temps. Il avait évidemment beaucoup plus de taf que nous. Mais je me rappelle avoir parlé un peu avec lui, au maquillage. Je ne me rappelle plus de quoi par contre — je devais être nerveux. Donc ouais, on l'a vu ici et là, mais on ne traînait pas à l’hôtel ensemble ou ce genre de choses.

Vous êtes allés à l’avant première du film ?
Non, on a attendu qu’il sorte à Buffalo et on a pris nos tickets pour aller le voir,un vendredi soir, à la dernière séance.

Quel impact a eu le film sur vous, en termes de notoriété ?
Mec, on s'est fait tellement de fans grâce à ce film. Depuis sa sortie, à chaque concert, je croise des gens qui me disent qu'ils nous ont découvert dans Ace Ventura. Ça s’estompe un peu avec le temps, mais je dirais qu’on a gagné à peu près un fan par jour depuis 1994. Des tas de gens ont entendu du death metal pour la première fois dans Ace Ventura. Et c’est normal pour un gosse de 11 ans de se demander « Qu’est ce que c’est que ça ? » quand il est tranquillement en train de mater une comédie et qu’il tombe sur nous. On marchait déjà pas mal à l’époque, on avait une réputation à l’international, mais ce film nous a carrément fait décoller. Grâce à Ace Ventura, beaucoup de gens se sont intéressés à Cannibal Corpse et au death metal en général.

Le film a été un énorme succès.
Ouais, à l’époque il n’y avait pas autant de films qui sortaient qu’aujourd’hui. Tout le monde a vu ce film. Même Barack Obama a dû le voir, ce qui veut dire qu’il a aussi vu Cannibal Corpse ! C’était une belle manière de répondre à tous ces connards qui nous disaient « Cannibal Corpse ? Jamais entendu parler… » À qui je répondais « Je parie que tu nous as déjà vu sans le savoir. T’as vu Ace Ventura ? » Et évidemment, ils me disaient oui. Des millions de gens ont vu ce film, c'était un truc énorme.

On vous a fait d’autres propositions après ?
Oui, juste après, pour le film Airheads. Mais quand ils ont su qu’on avait joué dans Ace Ventura qui n’était pas encore sorti en salles ils ont décidé de se tourner vers un autre groupe et ils ont pris White Zombie. Airheads est un film cool, mais ça n'avait rien à voir avec Ace Ventura. Ce n'était pas aussi énorme.

À l'époque, Cannibal Corpse était beaucoup plus controversé qu’aujourd’hui. C’est d’ailleurs paradoxal de vous avoir vu dans une comédie grand public en 1994. Vous étiez conscients de tout ça ?
En quelque sorte, oui. Comme je te l'ai dit, un groupe de death metal dans un film comique, ça n’avait aucun sens. C'est pour ça que ça a fait halluciner tout le monde. Personne ne s'attendait à voir ça. À l’époque, notre imagerie était extrêmement controversée et on débarquait sans prévenir dans un film pour enfants ! On est vraiment reconnaissants envers Jim de nous avoir fait participer à l’aventure.

Dans le film vous êtes crédités « Cannibal Corpses ». C’est une erreur ?
Ils ont probablement voulu faire un jeu de mot. Le groupe s’appelle Cannibal Corpse, donc ses membres sont les Cannibal Corpses. Enfin, je n'en suis pas sûr.

Tu sais si Jim Carrey est toujours fan ?
Aucune idée. On n’a pas gardé contact. Et on a rien entendu à ce sujet depuis un bail. C’est assez étrange. Je me demande s'il écoute toujours ce genre de musique où s'il se dit « Mais qu’est ce qui m’a pris à l’époque ? ».

J. Bennett vote pour que Jim Carrey réintègre Cannibal Corpse au plus vite. Il n’est pas sur Twitter.

Tagged:
Film
Music
Features
Noisey
death metal
Cannibal Corpse
jim carrey
Ace Ventura
Paul Mazurkiewicz