Life

Comment doigter quelqu’un en portant des ongles en acrylique

Un bon guide à avoir sous la main pour que vos griffes ne deviennent pas des instruments de torture (à moins que l’autre personne aime ça)
KC
illustrations Kim Cowie
5.11.20
Comment doigter quelqu’un en portant des ongles en acrylique

Un jour, pour la Gay Pride, mon ex petite-amie, qui, entre-temps, est devenue ma meilleure amie, avait commandé un badge qu’elle comptait arborer tout le week-end. Dessus, on pouvait lire : « Lesbienne d’aujourd’hui (mes ongles sont autocollants). »

L’idée, si ce n’est pas assez clair, était d’indiquer que ses longs ongles en acrylique ne risquaient pas de transformer des caresses tendres en séance de torture fortuite. Il y a en effet beaucoup de gestes de pénétration pour exciter une chatte, et des ongles pointus en acrylique, de même que de longs ongles naturels, peuvent être un frein pour la personne qui les porte. Mais cela n’a cependant rien de rédhibitoire, et il n’est pas nécessaire de s’abstenir de manucure si l’on veut s’amuser entre filles. D’ailleurs, certaines de mes meilleures partenaires de baise portaient des ongles aux dimensions tout à fait remarquables.

À l’autre extrême de l’univers des caresses – et des trucs tellement craignos qu’ils me font serrer les fesses – je placerais le fait de regarder du porno lesbien pour homme. Dans ce genre de vidéos, les faux ongles des protagonistes viennent se planter comme des poignards dans un pauvre clitoris qui n’a rien demandé. Et si la torture clitoridienne est quelque chose de chelou, là, on est sur quelque chose de tout à fait différent. On est face à des personnes qui ne tiennent pas compte de l’attention et de la préparation nécessaires à la pratique des caresses avec des ongles longs.

Pour être sûre que vos ongles ne vont pas supplicier la chatte ou le périnée de votre partenaire, voici un guide rempli d’amour et de suggestions de la part d’amateurs de faux ongles et de caresses. Votre partenaire va adorer. 

SOYEZ DOUCE

Voici un premier conseil que tout amateur de caresses devrait prendre en considération : plonger quatre doigts là-dedans avec force vigueur n’a rien d’agréable ou de plaisant. Tam, 40 ans et drôlement calée sur les faux ongles, baise avec des ongles en acrylique depuis un petit moment, et elle compare sa technique au fait de taper sur un clavier. « Je conseillerais surtout de changer d’angle d’attaque. D’essayer d’avoir la main parallèle à ce que vous essayez de stimuler plutôt que perpendiculaire, » explique-t-elle. « Si vous tapez à l’ordinateur avec des ongles longs, vous comprendrez ce que je veux dire. »

Tam développe. « Vous devez aplanir votre main et l’incliner un peu en arrière afin de frapper les touches avec la pulpe des doigts et non le bout des ongles. Imaginez que le clitoris est une touche du clavier, » poursuit-elle. « Mais je pense que ce conseil s’applique à tous les types d’ongles. Commencez par y aller avec douceur, soyez attentive et n’hésitez pas à demander à votre partenaire comment elle se sent. 

Ce qui nous emmène au point suivant :

DEMANDEZ, QUESTIONNEZ 

Si vous avez une relation sexuelle avec une personne, qui que ce soit et quel que soit le type de relation sexuelle, le fait de demander à l’autre comment elle se sent devrait être une évidence. Et c’est d’autant plus le cas lorsque vous portez des ongles en acrylique dur. Emily, 21 ans, tient un compte Instagram à la gloire de ses ongles, très longs et naturels. Et elle abonde dans le même sens que Tam : « Si vous caressez quelqu’un en portant vos ongles, commencez doucement et avec une certaine régularité. Demandez toujours à votre partenaire comment elle se sent. Inutile d’utiliser la force. »

Sara, masturbatrice de 32 ans, soulève un point important. Selon elle, il peut être utile de discuter au préalable de ce que l’on attend d’une bonne baise. Cela vous permettra notamment de savoir si votre partenaire aime donner, si elle préfère recevoir, ou les deux. Et elle ajoute que les faux ongles ont assez mauvaise presse en ce qui concerne le sexe lesbien, mais « à moins qu’ils ne soient limés en pointe, les ongles en acrylique peuvent être plus doux et plus ronds que les ongles naturels parce qu’ils sont plus épais. Les ongles naturels sont généralement plus fins et plus coupants. »

Puis elle élargit le débat. De son point de vue, il ne faut pas seulement parler des ongles des mains, les ongles des pieds aussi méritent d’être évoqués. « Ma pire expérience a été cette histoire avec une femme qui jouait sous la couette et me caressait avec ses pieds. À un moment, elle a voulu me pénétrer avec son pied. Mais ses ongles étaient de véritables griffes. Dignes d’un aigle ou un truc comme ça. »

Si vous souhaitez utiliser vos doigts de pieds, ou plus classiquement ceux des mains, assurez-vous d’abord que votre partenaire est d’accord. Et durant l’acte, n’hésitez pas à lui demander comment elle se sent.

LE BON ANGLE D’ATTAQUE

Utiliser la pulpe des doigts au lieu de la pointe, voilà un conseil utile. Mais ce n’est que la première étape. Tam nous expliquait qu’il convient de « prendre un angle assez faible par rapport à la surface que l’on touche. Si l’on caresse un clitoris, il vaut mieux arriver par en-dessous plutôt que par au-dessus. »

Sara confirmait cette approche, expliquant qu’elle commence « par utiliser la pulpe des doigts, la paume de la main, les articulations des phalanges ou encore la langue. Je caresse doucement autour de la vulve, le clitoris, l’anus, le pénis ou d’autres zones érogènes, selon les préférences de mon ou ma partenaire. Si c’est bien fait, de légères griffures peuvent également se révéler très excitantes. Avec vos ongles, parcourez lentement mais fermement le corps de votre partenaire, ou son sexe. Vous verrez. »

Sara dit préférer être à quatre pattes pour jouer avec les doigts. Emily, 30 ans, nous explique que sa copine, plutôt virile, lui peint ses longs ongles, et elle poursuit en partageant la position qu’elle préfère : « La meilleure position pour les débutantes, c’est lorsque la partenaire est sur le dos et que ses hanches sont un peu relevées, à l’aide d’un bon coussin, par exemple. »

Et Emily de poursuivre : « Dans cette position, vous pouvez découvrir et parcourir son corps avec vos mains, avec légèreté et décontraction, et vous aurez l’angle idéal pour la caresser avec la pulpe de vos doigts. C’est vraiment bien pour débuter. Une fois que vous commencez à vous sentir à l’aise et que vous avez confiance en vous, vous pouvez essayer n’importe quelle position tant que vous restez attentive à vos mains. »

PRENEZ DES GANTS

Il existe une pratique assez commune parmi les lesbiennes qui aiment porter des ongles longs. Cela consiste à habiller ses griffes de gants en latex noir (ou pas en latex si vous êtes allergique). Mais Tam préfère prévenir : « Des ongles très aiguisés peuvent provoquer des blessures même à travers les gants. Alors restez prudentes. »

Rex, 35 ans, nous raconte que son ex avait une autre technique. « Elle enveloppait ses ongles dans du coton avec un bout de ruban adhésif très fin, et elle mettait les gants par-dessus. » Sara confirme que cela fonctionne mais elle préfère mettre un peu de mastic sur le coton. Et si vous n’avez pas de mastic à disposition, essayez avec un peu de Patafix. D’après Tam, ça marche tout aussi bien.

Que vous preniez des gants, au propre comme au figuré, ou que vous y alliez par derrière, caresser et masturber avec des ongles en acrylique c’est comme aller aux toilettes. Toute personne qui n’en a jamais porté se demandera comment vous faites, et seules celles qui en portent connaissent le secret : avec le bon angle et la bonne pression, ce n’est pas plus compliqué que ça.

@GINATONIC

VICE France est sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.