Life

Le leader de QAnon a accidentellement dévoilé son identité

Mais les partisans du mouvement n’y croient pas.
8.4.21
​Q: Into the Storm
Q: Into the Storm

Dans un épisode de la docusérie « Q : Into the Storm », réalisée par Cullen Hoback et diffusée sur HBO, l'administrateur du site 8kun admet accidentellement être Q, le leader anonyme du mouvement conspirationniste QAnon. Mais les partisans n’y croient pas : leur chef est forcément un initié du gouvernement ayant des liens avec l'administration Trump

Dans la dernière scène, le réalisateur discute avec Ron Watkins, théoricien du complot et ancien administrateur du forum 8chan (aujourd'hui 8 kun). Ce dernier revient sur la célébrité qu’il vient d’acquérir pour avoir propagé des affirmations sans fondement sur les fraudes électorales après la défaite de Donald Trump aux élections de 2020. Puis il dit : « Ça a été trois ans d'entraînements au renseignement, à expliquer à des normies comment faire du travail de renseignement. C'était ce que je faisais anonymement avant. »

Publicité

Se rendant compte de son erreur, Watkins s'empresse d'ajouter : « Mais jamais en tant que Q ! » Pour Hoback, qui a passé trois ans à suivre Ron et son père, Jim, aux Philippines, au Japon et aux États-Unis, cela constitue un aveu tacite de culpabilité. Watkins semble le penser aussi, car il sourit nerveusement avant d'éclater de rire et de répéter : « Jamais en tant que Q. Je le jure. »

On aurait pu penser qu'en découvrant que Q n'est pas un haut fonctionnaire disposant d'une accréditation gouvernementale top secrète, mais plutôt l'administrateur d'un site web marginal connu pour avoir encouragé le Gamergate et hébergé des discours suprémacistes, la communauté QAnon serait profondément ébranlée.

Il n'en est rien. La déclaration de Watkins est passée complètement inaperçue dans la communauté. Dans l'un des rares fils de discussion à ce sujet sur le forum Great Awakening, les utilisateurs rejettent cette thèse en bloc. « Q est un groupe de génies au niveau militaire avec de très hautes habilitations de sécurité. Il n'y a aucune chance que Ron soit Q ou qu'il ait été directement impliqué dans les opérations », écrit l'un d'eux. 

Quelques heures avant la diffusion du dernier épisode, Watkins lui-même a envoyé un message à ses 150 000 abonnées sur Telegram, en écrivant simplement : « Rappel amical : Je ne suis pas Q. » Et pourtant, tout, dans la docusérie de six heures, laisse à penser que Ron Watkins est vraiment Q.

Publicité

Avant cela, il y avait très peu d'images publiques de lui. Mais Hoback a pu suivre Ron et Jim Watkins pendant trois ans, les filmant dans leur élevage de porc aux Philippines, puis au Japon où Ron vit maintenant, et enfin aux États-Unis. En plus de filmer Ron Watkins en train de gravir une montagne avec une masse et de chanter de l'opéra au milieu de la nuit, Hoback le surprend à faire de multiples déclarations contradictoires sur son niveau de connaissance de QAnon. Un jour, il affirme ne rien savoir du mouvement, et le lendemain, il donne des indications détaillées sur le développement du complot. 

À un moment donné, Watkins tente de mettre Hoback sur une fausse piste en affirmant que l'ancien conseiller de Trump, Steve Bannon, est Q, présentant des « preuves » tirées de 8kun pour suggérer que les premiers messages de QAnon ont été publiés à partir d'un endroit proche de celui où vivait Bannon. 

Finalement, le documentaire de Hoback prouve ce que beaucoup savaient déjà : Ron et Jim Watkins sont les gardiens de Q, et sans leur aide, la ou les personnes qui prétendent être Q n'auraient pas pu poster leurs mises à jour. « Certaines preuves existent depuis longtemps, et d'autres ont été découvertes ou rassemblées par Hoback », a écrit Mike Rothschild, spécialiste du mouvement QAnon, pour le Daily Dot. « Mais tout cela nous ramène au même point : les publications de Q ne peuvent venir que d’une seule personne, à savoir celle qui gère l’endroit où elles ont été publiées. »

La France est une aubaine pour QAnon

Mais malgré toutes ces révélations, il reste encore beaucoup de questions sans réponse sur QAnon. On ne sait toujours pas qui a posté pour la première fois sous le nom de Q sur 4chan, avant que Watkins ne prenne le contrôle lorsque le mouvement s'est déplacé sur 8chan. Et surtout, le documentaire ne nous dit pas ce que va devenir QAnon. Q n'a pas posté depuis quatre mois. Jim et Ron Watkins ont tous deux dit à Hoback que les posts s’arrêteraient probablement après l'élection présidentielle de 2020. Dans ce vide, certains influenceurs ont tenté d'affirmer leur contrôle, mais pour l'instant, QAnon reste dans un état de flottement. 

QAnon est sorti des confins de l'internet pour devenir un phénomène mainstream au cours des douze derniers mois, stimulé par des membres du Congrès comme Marjorie Taylor Greene et, finalement, Trump, qui a retweeté Watkins à plusieurs reprises à la suite de sa défaite électorale. 

Le mouvement compte désormais des millions de partisans et a causé beaucoup de souffrance : en plus d’avoir joué un rôle majeur dans des incidents très médiatisés comme l’assaut du Capitole, il déchire des familles à travers tous les États-Unis. Pour certains membres du parti républicain, QAnon est devenu une partie acceptée de l'idéologie, et même sans Q, le mouvement ne montre aucun signe de ralentissement.

VICE France est aussi sur Twitter, Instagram, Facebook et sur Flipboard.
VICE Belgique est sur Instagram et Facebook.