Comment ce resto parvient à rester ouvert malgré les mesures Covid

Chez Les Amourettes, vous pouvez encore manger au resto, à bord d’une Fiat 500.
12.2.21
Les Amourettes Dinant

Si vous n’en pouvez plus de manger des plats à emporter dans votre cuisine, votre salon ou votre camping-car, vous pouvez toujours aller voir ce qui se passe du côté de Dinant. Avec l'autorisation de la province, le restaurant « Les Amourettes » parvient à contourner la fermeture imposée des restos.

Sur la place Saint-Nicolas à Dinant, devant le resto, on se croirait dans un garage italien, avec ces sept Fiat 500 de couleurs différentes. C’est grâce à ces petites voitures que les propriétaires Alberto Serpagli et Florence Prignon peuvent continuer leur activité en plein confinement.

foto uitbaters les amourettes 2.jpg

Alberto Serpagli et Florence Prignon, les propriétaires de « Les Amourettes »

Complet jusqu'au mois prochain

Pour profiter du resto, les client·es des Amourettes peuvent louer l'une des sept Fiat 500 pour 15 euros. « L’intérieur des voitures est joliment décoré et elles disposent toutes d'un petit système de chauffage pour résister au froid de l'hiver », explique Florence. Une fois que les client·es sont installé·es, iels peuvent utiliser une application pour transmettre leur commande à la cuisine du restaurant. « La Fiat 500 a une trappe par laquelle on fait passer le repas emballé. Et les locataires de la Fiat peuvent aussi commander à boire, bien sûr », précise-t-elle.

Les petites voitures peuvent accueillir jusqu'à quatre personnes. « À cause des restrictions actuelles, les gens ne peuvent venir manger qu'avec leur bulle », explique Florence. Au vu du nombre de réservations, il est clair que nous sommes beaucoup à attendre avec impatience la réouverture du secteur : tout est complet jusqu’au mois prochain.

foto parking 6.jpg

Deux des Fiat 500 du restaurant « Les Amourettes »

Espace public

Grâce à ce nouveau concept, le restaurant attire beaucoup de nouvelles personnes. « Ce ne sont pas seulement nos client·es habitué·es qui viennent au restaurant », déclare Florence. Le restaurant accueille aussi régulièrement des gens de Charleroi, Mons et Liège. « Iels arrivent dans l’après-midi, parce qu’avec le couvre-feu, il faut rentrer tôt. »

Depuis que le Centre de Crise a explicitement interdit, à la mi-janvier, le principe des plats à emporter à manger dans des camping-cars sur les parkings des restaurants, Namur est la seule province belge où une forme alternative de restauration est autorisée. En plus de « Les Amourettes », la « Brasserie De Fagnes » à Couvin et le restaurant « Matthias and Sea » à Gerpines proposent un concept similaire. La grande différence réside dans l'autorisation que la province de Namur donne d'utiliser l'espace public. « Ce ne serait pas permis si c'était dans notre propre jardin », dit Florence. Même si Florence et Alberto se réjouissent du succès de leur drive-in, iels regrettent tout de même l'atmosphère et le confort de leur restaurant. « Il fait beaucoup plus chaud à l'intérieur pour servir les gens », conclut-elle.

VICE Belgique est sur Instagram et FacebookVICE France est aussi sur TwitterInstagramFacebook et sur Flipboard.